On ne vous l’apprend pas, 2017 c’est l’année de l’élection présidentielle. En mai prochain, on aura un ou une nouvelle présidente de la république. D’ici là, on ne va pas s’interdire de parler plus ou moins bien de politique. 2017 ça se passe sur TOPITO.

Top partenaire [?]

La politique est affaire de communication et d’éléments de langage destinés à accéder à la prise de décision. Ce qui est dit n’est plus à dire ; ce qui est fait n’est ni fait ni à faire. Entre les deux, on noie le poisson – il s’agit souvent d’un genre de poisson-chat, du genre gonflé à force d’être creux. Une épingle et on respire.

1. "Il y a une dignité à respecter, et François Fillon est en deçà" - François Hollande

« François Fillon est une sous-merde ». Je veux dire, en dessous de la dignité, qu’est-ce qu’il y a ?

Source photo : Giphy

2. "Le libéralisme est une valeur de gauche" - Emmanuel Macron

« Je raconte n’importe quoi en permanence en essayant de mélanger du rouge et du bleu pour faire une nouvelle couleur ». Le violet ?

Source photo : Giphy

3. "Tous les hommes politiques ont déjà menti au moins une fois" - Benoît Hamon

« Surtout François Fillon. » Ché, c’est celui qui dit qui y est.

Source photo : Giphy

4. "Je n'ai aucun problème avec Nicolas Sarkozy : je décide et il exécute" - Jacques Chirac

« J’ai un énorme problème avec Nicolas Sarkozy. Il m’emmerde h24 et en plus il sent l’aqua velva ».

Source photo : Giphy

5. "II n'est ni de gauche, ni de gauche" - Toute la gauche à propos de Macron

« On a trouvé une super blague comme élément de langage et on compte bien l’user jusqu’à la corde. »

Source photo : Giphy

6. "La France est plus grande que mes erreurs" - François Fillon

« Soit je trouve la France très grande, soit j’essaie vraiment de minimiser mes erreurs, soit je raconte n’importe quoi pour dire quelque chose. Un peu les trois sans doute. »

Source photo : Giphy

7. "C'est ma part d'ombre" - Jérôme Cahuzac

« C’est pas moi c’est mon jumeau maléfique. Du coup on peut diviser la peine par deux ? »

Source photo : Giphy

8. "Je suis le candidat qui dérange le système" - Tous les candidats

« Après tout, je sais pas trop qui c’est, ce Monsieur système, donc ça me dérange pas de dire qu’il m’aime pas. » L’ENA ou Assas, ça n’a rien à voir avec le système les mecs.

Source photo : Giphy

9. "Il faut une approche pragmatique et non pas idéologique" - François Fillon

« Si je sifflote discrètement, personne ne se rendra compte que le pragmatisme aussi est une idéologie ». Il sifflote bien, François.

Source photo : Giphy

10. "Je suis pour le patriotisme économique" - Marine Le Pen

« J’essaie de raccrocher tout ce que je dis à l’idée patriotique pour éviter de montrer que je n’ai strictement aucun programme économique ».

Source photo : Giphy

Les décodeurs.