Si les Etats-Unis ont connu les chevauchées fantastiques des Hell's Angels, les Néo-Zélandais n'étaient pas en reste. Dès les années 1960, le Mighty Mongrel Mob peut compter sur une fine équipe de mastodonte tatoués eu burinés, ceux qui avaient certainement un casier trop chargé pour envisager une carrière de rugbyman. Le photographe Jono Rotman a immortalisé ces gueules pour les exposer, et même en photo, on se dit qu'on ne va pas aller les faire chier.

Et vous, vous klaxonnez quand de mecs comme ça se faufilent dans les bouchons ?

Source : Intagram

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :