friends-good
source photo : ramblings

Ceux qui se sont déjà fait passer la corde au cou la bague au doigt le savent bien : le mariage c'est tout un tas de traditions toutes plus étranges les unes que les autres. Autant de règles bizarres qui, sachez-le, ont pour la plupart été inventées par des bouseux moyenâgeux.

  1. Les bans
    En France, vous avez l'obligation d'annoncer publiquement votre mariage via des bans, au moins dix jours avant la cérémonie. Pourquoi me direz-vous ? Eh bien tout simplement pour éviter de vous retrouver marié sans le savoir à votre sœur, votre cousine ou votre grand-mère. Autrefois les bans servaient en effet à éviter les incestes. Sans cette tradition, on serait beaucoup plus nombreux à avoir deux têtes et trois jambes.
  2. HillsHaveEyes
    source photo : theghoulreport
  3. Le voile
    Jadis, nos amis les mâles jetaient un drap sur la femelle qu'ils avaient choisie pour lui signifier son envie de l'épouser puis de copuler sauvagement. Plus tard, cette tradition du voile a été préservée pour que, lors des mariages arrangés, le marié ne découvre le visage de sa promise qu'au tout dernier moment et n'ait pas le temps de se tirer discrètement.
  4. Le bouquet
    Au XVIe siècle, le bain n'était pas franchement monnaie courante. Du coup, ça sentait un poil beaucoup autour de l'autel. Pour couvrir cette douce odeur de barbaque en décomposition, quelqu'un a un jour eu l'idée brillante de refourguer un bouquet à la mariée.
  5. homer
    source photo : giphy
  6. La femme à la gauche de l'homme
    Encore aujourd'hui, la femme est censée se tenir à la gauche de l'homme durant la cérémonie. Cette tradition date de l'époque où le marié kidnappait sa future épouse qu'il portait sur l'épaule gauche pendant qu'il se battait, une épée à la main droite, contre ses autres prétendants. Une époque où le féminisme avait le vent en poupe.
  7. L'enterrement de vie de garçon (EVG pour les initiés)
    Loin d'avoir été inventé par Zach Galifianakis et Bradley Cooper, l'enterrement de vie de garçon date tout de même du Ve siècle avant J.C. On doit cette belle invention aux Spartes qui, à l'époque, célébraient la dernière soirée de célibataire du futur marié autour d'un bon repas. Les stripteaseuses et le gallon de mauvais whisky sont venus après.
  8. hangover
    source photo : giphy
  9. Le Lancer de bouquet
    Au Moyen Âge, les invités étaient autorisés à suivre les mariés dans leur chambre afin d'arracher à la jeune épouse un bout (supposé porte-bonheur) de sa robe. Rapidement, les pauvres filles qui se retrouvaient généralement à poil devant 200 personnes ont eu la bonne idée de faire diversion en jetant leur bouquet à la foule.
  10. Les klaxons
    Plutôt irritante, cette tradition date du XIVe siècle. À l'époque, il était en effet classique lorsque l'on considérait un mariage mal assorti (à cause d'un écart d'âge trop important par exemple) de se ruer sur le cortège en faisant le plus de bruit possible. Il fallait que les mariés acceptent d'offrir de l'argent, ou au moins à boire, aux passants pour qu'ils arrêtent. Un petit racket organisé comme on les aime.
  11. La pièce montée
    C'est dégueu, c'est crémeux, c'est kitsch et pourtant : pas de mariage sans pièce montée. Vous pouvez remercier les Anglais, c'est eux qui ont inventé au Moyen Âge un jeu débile consistant à forcer les mariés à s'embrasser au-dessus d'un gâteau de plus en plus grand.
  12. cake
    source photo : giphy
  13. L'alliance
    L'alliance (comme la bague de fiançailles) est portée à l'annulaire gauche depuis le XVIe siècle, car c'est là que, selon les croyances de l'Égypte ancienne, passe la veine de l'amour qui mène directement au cœur. Autrement dit, si vous vous trompez de doigt votre mariage est foutu, kaput, ruiné, fini.
  14. Les portes ouvertes
    Les portes de la mairie doivent rester ouvertes pendant toute la durée du mariage pour que quiconque s'oppose à l'union en cour puisse entrer dans la pièce et, comme dans un bon soap américain, déclarer sa flamme à Amanda et l'empêcher de commettre la plus grosse erreur de sa vie.

Les mariages au Moyen Âge devaient être beaucoup beaucoup moins chiants.