Les animaux de compagnie sont un peu comme des membres de notre famille, et, comme pour n’importe quel membre de notre famille (sauf peut-être ce cousin un peu teubé), on pourrait faire n’importe quoi. Certains n’ont pas hésité à faire des trucs fous ou à craquer leur PEL pour leur minou ou leur toutou. Parfois, c’est pour le bien-être de l’animal, mais dans certains cas c’est juste débile voire hyper dangereux. A vous de juger.

1. Cette Britannique qui a épousé son chien

En 2012, Amanda Rodgers, une femme de 47 ans divorcée, a épousé son chien. Le chien, lui apporte du réconfort et la fait rire, et elle estime que c’est suffisant. Quand elle lui a fait sa demande en mariage, le chien a secoué la queue, ce qui pour elle voulait dire « oui ». Heureusement, cette union n’a aucune valeur légale, parce que ça serait quand même bien con.

Source photo : Giphy

2. Kim Kardashian qui a payé 8500 euros pour greffer des fausses testicules à son chien

Elle voulait que son chien castré reprenne confiance en lui grâce à ces prothèses en silicone. Ce qu’elle ignorait sûrement, c’est que son chien n’en avait rien à foutre d’avoir des petites protubérances en dessous du kiki. Mais bon, c’est quoi 8500 balles pour Kim K ?

3. Le gars qui s'est amusé à monter cet arbre à chat

Sans compter que son salon est maintenant totalement dégueulasse avec ce truc tout moche qui prend la taille d’un mur. Au moins ils doivent être contents les petits chatounes avec leurs petites papattes et leurs petits coussinets d’amour. Ok j’arrête.

4. Cette famille qui a payé pour que son chien ressemble à celui de The Mask

Ils voulaient que les oreilles de leur Jack Russel ressemblent davantage à celle de Milo, le chien de Jim Carrey dans The Mask. Si vous voulez mon avis, on appelle ce type de personnes des gros connards qui pensent qu’un animal est un objet. Mais ce n’est que mon avis, bien entendu.

5. Cette fille qui a dépensé 1280 euros en chirurgie esthétique pour son chat

Dans la série « je suis un maître absolument horrible pour mon animal », voilà cette chinoise qui a dépensé près de 1300 balles pour changer la forme des yeux de son chat. Résultat, l’opération ne s’est pas hyper bien passé et l’animal souffre, alors qu’il allait très bien avant. Sans commentaire.

6. Ce mec qui a conçu un skateboard électrique pour son chat

Ça ne sert pas à grand chose, mais le chat a l’air de trouver ça chouette, donc finalement c’est plutôt une bonne idée. N’empêche que le gars fait des choses pour son chat que beaucoup ne sauraient même pas faire pour leurs gosses.

7. Karl Lagerfeld, qui avait désigné sa chatte Choupette comme héritière

Bien sûr, on ne pouvait pas à nouveau parler de la chatte à Lagerfeld qui a tant fait parler d’elle suite à son décès. Le styliste voulait lui léguer toute sa fortune, mais finalement sa volonté n’a pas pu être appliquée puisque le droit français interdit ce type de legs à un animal.

8. Cet Allemand qui a pris une année sabbatique pour retrouver son chien perdu

Bon, là encore on est divisé entre « ce mec va trop loin » et « ce mec est le meilleur maître de la planète ». Le fait est qu’il a décidé de prendre des congés sans solde pour revenir sur le lieu de vacances où il avait perdu sa chienne. C’est triste, mais le geste est beau.

9. La moitié des Américains qui sont prêts à quitter leur conjoint pour leur chien

Ok, rien ne dit qu’un humain est supérieur à un chien. Toutes les espèces se valent, si on peut parler de « valeur ». Mais quand même, câliner plus souvent son chien que son partenaire et préférer quitter son conjoint plutôt que son chien, c’est un peu fort de café, comme diraient des gens un peu ringards.

Source photo : Giphy

10. Jean-Claude Van Damme qui a annulé la promo d'un film parce que son chien était malade

Déjà, il a pas mal de chiens JCVD, mais en plus il les aime beaucoup beaucoup. En 2008, il avait carrément annulé sa participation à la promo d’un film pour l’un d’eux. Certains diront qu’il va beaucoup trop loin, et d’autres diront simplement que c’est un super maître. C’est vrai qu’on penche un peu pour la seconde proposition.