Allemagne_Tourisme

Il faut savoir que les personnes à mobilité réduite le sont encore plus quand les infrastructures nécessaires ne sont pas présentes. Il existe en ce monde un pays, où le tourisme et la vie sont accessibles à tous : L'AL-LE-MAGNE ! Parce que se déplacer en fauteuil roulant c'est pas facile, la majorité des grandes villes allemandes sont optimisées pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite !

Top partenaire [?]

Quand tu as la flemme de marcher jusqu’à la prochaine station de métro, n’oublie pas que se déplacer en fauteuil roulant relève bien plus du parcours du combattant. On a demandé à Samuel Marie (à l’origine du projet Sam fait rouler. qui consiste à sensibiliser les citoyens aux joies du handicap en France et dans le reste du monde) de partager avec nous ces petits bonheurs du quotidien qui font la sève de la vie : les galères infernales du fauteuil roulant.

1. Les transports en commun

Rien qu’à Paris, seulement 9 stations sur 303 sont accessibles. Quant aux escaliers, pense à prévoir des cordes, mousquetons et des compétences en escalade. Pour les bus, si des mesures ont été prises afin de les munir d’une rampe, il arrive malheureusement que le conducteur ne te laisse pas monter si le bus est blindé ou tout simplement parce qu’il a la flemme de sortir la rampe. Tu peux ainsi te retrouver en mode solo sous l’abribus en attendant que quelqu’un veuille bien t’aider.

2. Les magasins

De nombreux magasins ont une petite marche à l’entrée (et aucune rampe), ce qui fait qu’il est impossible d’aller essayer ce petit haut à paillettes, et ça c’est vraiment très moche (comme le haut à paillettes d’ailleurs).

3. Aller au restaurant

Globalement, pars du principe qu’il faut TOUJOURS prévoir le moindre déplacement, ce qui nécessite d’appeler au préalable les lieux dans lesquels tu souhaites te rendre pour savoir s’ils sont accessibles. Heureusement des p’tits malins ont eu la bonne idée de monter des startups qui ont du sens, et qui peuvent filer un bon coup de pouce aux handicapés. Par exemple en Allemagne, la start up Sozialhenden a crée une carte interactive qui permet d’identifier et d’enregistrer tous les endroits accessibles aux personnes en situation de handicap : transports, musées, centres commerciaux, toilettes etc… malheureusement cette carte n’est développée que pour certaines villes en Allemagne.

4. Quand tu as une roue qui crève

Pour tout cycliste qui se respecte, la roue qui crève est un enfer absolu. On maudit les cieux, on se demande si on parviendra à surmonter cette épreuve de la vie. Alors imagine un peu quand t’es en fauteuil roulant, que ta roue tourne de l’œil et que, de fait, tu ne peux pas entreprendre de la réparer tranquillou… C’est dans ces moments là que l’art de la débrouille s’immisce inéluctablement dans tes veines.

5. Les trottoirs encombrés par beaucoup trop de trucs

Si pour beaucoup c’est une simple voie dédiée aux piétons, pour les personnes en fauteuil roulant c’est pire que le circuit Champiville dans Mario Kart. Des trottinettes garées n’importe comment, des poteaux plantés n’importe où, des poubelles qui t’empêchent de faire demi tour. Bref c’est la loi de la jungle. Sans compter que l’accès au trottoir n’est pas toujours aisé non plus. Soit parce que les « abaissés » de trottoir ne sont pas assez abaissés, soit parce qu’il y a une flaque d’eau croupie et que tu te retrouves avec les mains dégueu.

6. Quand tu pars en soirée chez des potes et qu'une fois que tout le monde est eméché, personne n'a la motive de te redescendre

Super le plan des potes qui se chauffent pour continuer la soirée chez l’un ou l’autre quand le bar ferme ses portes ! Tout le monde est chaud patate pour te faire grimper les trois étages (parce qu’il n’y a pas d’ascenseur bien sûr, faut pas rêver non plus) mais quand il est 4h du mat’ et que tes potes sont plus fichus d’aligner trois syllabes, tu trouveras moins d’héroïsme pour te descendre. Du coup il faut prévoir une brosse à dent et un slip propre chez tout le monde.

7. Les gens qui se garent juste à côté de ta voiture ce qui t’empêche de rentrer ou de sortir

Il y a beau avoir des places réservées aux handicapés, on trouvera toujours des gros blaireaux pour se dire que quand même ces places sont vaaaaachement grandes et que ça va pas les tuer si on grignote un peu sur leur espace en se garant à 15 cm d’eux. Eh bien si. C’est même très très relou. Parce qu’il faut que tu aies l’espace suffisant pour rentrer ton fauteuil dans la voiture, si tu veux pas galérer à faire une mission commando depuis ton coffre.

8. Ce mec qui a fait 2 semaines de fauteuil roulant après s'être foulé la cheville et qui te bassine sur son expérience et le fait qu'il se sente vachement proche des "gens comme toi"

Ah la bonne vieille condescendance comme on les aime. Bah oui parce que les gens en fauteuil roulant adorent parler de leur handicap en permanence, et puis ils sont tellement courageux, tellement braves, tellement honnêtes, tellement… Bref t’as pigé le concept. Rien de pire que cette personne qui se sent pousser des ailes d’altruisme et qui s’acharne à coup de remarques mielleuses sur le pauvre handicapé si faible et si brave.

Source photo : Giphy

9. Quand tu roules sur une bouse de chien

Tu fais avancer ton fauteuil avec tes mains. Tes roues touchent le sol. Tes mains touchent les roues. Et le mal est fait. Ça vaut bien sûr aussi pour tout ce qui est boue. Pour un marcheur, ça lui ruinera juste ses baskets alors que toi, tu vas clairement t’en foutre partout.

10. Quand tu prends l'avion et que l'on paume ton fauteuil ou que tu le récupères cassé à l'arrivée

De bonnes vacances en perspective. Et on parle même pas du train qui nécessite parfois l’aide d’un tiers faisant partie de l’équipage, et censé t’aider à grimper dans le wagon. Sauf que le tiers en question oublie bien souvent ton existence une fois à bord et te laisse tout seul quand tu dois descendre à ton arrêt. Il faut avoir un sacré coup de bol pour arriver à bon port.

11. Quand il pleut et que tu dois affronter une montée

C’est un cap, un roc… que dis-je un roc ? C’est une péninsule ! Que dis-je une péninsule ? C’est juste une montée à 3 %.

12. Quand la première chose qu'on te demande en soirée c'est si tu as vu "Intouchables"

Et le pire… c’est que OUI TU L’AS VU. ET OUI TU L’AS AIMÉ CE FILM, MAIS PAS PARCE QUE TU ES DANS UN FAUTEUIL ROULANT. JUSTE PARCE QUE TU AS TROUVÉ ÇA DRÔLE.

13. Quand les gens te prennent pour une table basse et posent des affaires sur toi parce que "c'est pratique"

Et je vous raconte pas quand ils posent leur pinte sur ton épaule et s’accoudent sur ta tête.

Source photo : Giphy

Et si vous voulez en savoir plus, on ne saurait que trop vous recommander l’ouvrage de Samuel Marie Avance, bordel ! (ed. Dunod).

Sources : L’humanité, Le Parisien, Paris Normandie

Vous le savez, il reste encore beaucoup de progrès à faire dans les villes européennes pour améliorer l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. L’Allemagne, qui est en avance sur pas mal de choses, l'est encore plus sur ce point ! En voici un avant-goût en vidéo : Samuel Marie (à l'origine du projet Sam fait rouler) part à la découverte de Francfort !