une beaux parent
Crédits photo (creative commons) : Mark Sobba

Tu as réussi à les éviter à Noël mais pendant les vacances tu n'y échapperas pas, en plus leur baraque n’est pas dégueulasse, alors pourquoi pas finalement ? Pourtant cette première rencontre te stresse, et c'est vrai que le stresse ça te fait souvent faire des séries de petits pets et des remontées d'acide. Alors tu vas prendre sur toi et écouter les quelques conseils qu'on va te prodiguer. C'est pas sorcier de faire une bonne première impression, il faut juste que...

  1. Tu ramènes un petit truc
    Bouquet, bouteille, une petite spécialité de chez toi (sauf si tu viens de Roubaix, merci la gastro) n'importe quelle petite attention est la bienvenue. Attention, ça doit être bien mais pas excellent, si tu ramènes un grand cru et que tout le monde le descend à la place de la piquette de beau-papa, ça la fout mal.
  2. Tu manges, tu manges beaucoup
    Quitte à ce que tu jeûnes 3 jours avant le repas. Il faut que t'arrives avec les mega-crocs parce qu'ils vont te tendre des tonnes de pièges : les petits fours, les tomates cerises qu'ils ont fait pousser eux-mêmes, la terrine maison, et à partir de ce moment le vrai repas n'a pas encore commencé. Il va falloir tenir jusqu'au dessert, et si à ce moment-là on t'en repropose et que tu dis "oh pourquoi pas", c'est que t'as fait le taf. T'as plus qu'à aller tout gerber, c'est le deuxième à droite après le cagibi...

    tumblr_mz7m11aqEZ1tp2tzao1_500
    source photo : Dragon Ball
  3. Tu flattes, tu flattes, tu flattes (et tu flattes aussi, c'est important ça)
    Tu peux y aller, mais n'envoie rien sur le physique ok, ne commences pas à palper les bras de papa ou à dire que Christine a toujours un bon petit boule malgré la retraite. Par contre voici une liste de sujets sur lequel il va falloir lécher sévèrement du fion-fion : la déco, les animaux de compagnie, la bouffe, leur fille ou leur fils (attention encore une fois, pas de physique, pas de mention des capacités sexuelles étonnantes de leur cher enfant). Une technique sommaire certes mais diablement efficace.
  4. Tu bois tant qu'ils te servent
    Tu n'en demandes pas, surtout pas. Mais dès que ça commence à carburer tu envoies, mais il faut pas que tu sois bourré, d'où l'importance du point N°2. Si vraiment le rougeot du papy te tape sur la carafe, ferme ta mouille, écoute ce qu'on te dit et ponctue-le parfois de "oh oui c'est sûr, c'est sûr...". Si vraiment la picole c'est pas ton truc, tâche d'être exemplaire sur les autres points.

    amy-schumer-big-glass-white-wine-05212015
    source photo : Inside Amy Schumer
  5. Tu es fringué correct, pas trop ça fait genre "tu te la pètes"
    En fait tu te fringues en fonction. Le plus important c'est de coller à l'ambiance, pas la peine de ramener un costard ou une robe de soirée surtout si tu as l'air de l'avoir loué la veille et que tu l'as pris deux tailles en dessous. Pas de tâche, du parfum, et surtout si on te propose des fringues de rechange parce que tu t'es taché salement, tu acceptes.

    suit
    source photo : tumblr
  6. Tu sais garder des distances
    Quand tout le monde va se mettre à rigoler en se rappelant de la fois où Mémé Huguette elle a confondu le brie de Meaux avec le pâté, ne commence pas à rentrer dans le jeu et à rire comme un bossu, parce que tu vas créer un gros gros malaise. C'est leur moment famille ok. Et même si pour l'instant t'es pas dégueu, t'es pas encore vraiment dans le truc alors écoute poliment et laisse-les avec leur moment Nutella.
  7. Tu es incollable sur l'actu
    Tu ne balances pas le sujet, mais s'il vient à toi, tu es prêt. Le truc parfait c'est de dire un truc qui a l'air intelligent et qui pourtant n'exprime pas d'opinion politique trop marquée. Au pire, essaye de détourner la conversation discrètement sur un faux débat sur lequel tout le monde est d'accord, genre le fait que Nagui est quand même un gars sympa, et envoie du "ah c'était mieux avant", c'est bon ça.

    addon
    source photo : Question pour un champion
  8. Tu identifies tes atouts et tu en joues
    Si tu sais jouer de la gratte "oh comme par hasard je l'avais sur moi", si c'est la magie, va chopper un vieux jeu de carte dans le cagibi, si c'est l'origami, abstiens-toi, personne ne veut voir les résultats de ton passe-temps chiant. En tout cas il va falloir leur en mettre plein la vue. Si c'est avec les diplômes et ton boulot tant mieux (bravo il reste trois personnes comme toi en France) mais si t'es dans la mouise comme tout le monde, il va falloir faire le show. "Allez fais nous rire bouffon !"
  9. Tu ris aux blagues même les toutes pourries, et tu surveilles les tiennes
    Bon si elle est ouvertement raciste ou homophobe tu peux aussi rien dire voire envisager de quitter ta moitié, mais normalement le meilleur truc c'est quand même de te marrer. Attention, trop se marrer, plus un excès de pinard peut entraîner un des membres de l'équipe adverse (c'est-à-dire tout le monde, tu es seul contre tous) à partir dans un set de stand-up de 10 minutes, à tes risques et périls.

    laugh
    source photo : giphy
  10. Si tu joues à un jeu, mets-toi dans l'équipe d'un des parents
    Là c'est le moment le plus chaud. T'es plein, un peu pété, mais si t'en es à ce stade c'est qu'ils te tolèrent; donc il va falloir jouer serré. Si les équipes se forment et que t'es avec ta moitié, il faut absolument que tu perdes, mais attention ne prends pas une énorme branlée non plus. Si t'es avec un des parents (choix risqué, on admire ton audace) : tu n'as pas le choix il FAUT gagner, surtout si tu es avec le parent qui t'aime le moins (souvent c'est le sexe opposé), si vous perdez et que c'est bien de ta faute, il est possible que tous tes efforts aient été vains.

Tu peux le faire ! Allez !