Reconnaître lorsqu’on on a merdé, c’est sacrément compliqué à faire pour certains. Enfin, non, pour tout le monde en fait. Dur dur de se remettre en question et d’écarter sa fierté l’espace de quelques minutes… Alors pour tous les lâches qui comme nous n’ont pas envie d’affronter frontalement la satisfaction de l’adversaire qui jubile, voilà un moyen simple mais peu commun de baisser son froc avec style et second degré : les cartes d’excuses.

D’autres idées pour un mea culpa singulier ?