Peppa Pig, c’est ce dessin-animé avec un cochon (qui en faite est une cochonne), et qui raconte sa vie avec son père, sa mère, et son petit frère Georges. Alors ouais ok, ça ressemble à un simple dessin animé pour enfant, mais en vrai c’est une abomination, et ils devraient tous finir dans un camp de travail forcé à casser des cailloux, et sous la neige en plus.

1. Parce qu’elle fait des bruits chelous

Genre dès qu’elle parle, elle ponctue sa phrase par un « ouink ouink », supposément pour imiter le bruit du cochon. Non mais qui fait ça dans la vraie vie ? Personne. Alors Peppa, t’es mignonne, mais tu t’exprimes correctement, merci bien.

2. Parce qu’on la voit toujours de côté, jamais de face

Non mais c’est quoi en vrai, un hiéroglyphe ? Sa tête (et celle de sa famille) est toujours dessinée de travers, on s’attend à tout moment à la découvrir peinte sur la paroi d’une pyramide.

3. En vrai, sa tête a la forme d’une teub

Ouais, prenez un stylo et dessinez le contour de la tête de la truie, vous verrez ce qui apparait. Et c’est comme pour le logo Carrefour: vous ne pourrez plus jamais voir sa tronche autrement après ça, vous êtes prévenus.

4. Elle est au sommet de sa gloire cette année

Parce qu’en Chine, c’est l’année du Cochon, et que Peppa Pig, qu’est ce que c’est ? Je vous le donne en mille: un putain de cochon. Et on aime pas trop quand quelqu’un est idolâtré comme ça, c’est chelou.

5. Y’en a marre de voir sa gueule partout

Parce qu’encore, s’il n’y avait que le dessin animé, ça pourrait passer, mais non, Peppa Pig est partout, dans les cahiers de coloriage, les paquets de biscuits, les maillots de bain, les gommettes, les housses de couettes… C’est pire que la Reine des Neiges.

6. Quoi qui se passe dans l’épisode, ça termine en « happy ending »

Est-ce que c’est vraiment une solution pour les enfants qui regardent, de leur faire croire que quoi qu’il se passe, ça se terminera bien ? Non. Vaut mieux qu’ils savent dès le début que la vie c’est de la merde, et que quand y’a plus de gâteau au chocolat, ça va pas réapparaître par magie. Soyons réalistes putain.

7. Non, tout n’est pas bon dans le cochon

Et encore moins dans la truie. Non mais franchement, si on analyse son comportement deux minutes, on se rend vite compte qu’on est face à une truie capricieuse avec un gros complexe de supériorité, et qui en plus a vraiment une sale gueule.

8. Comme si un dessin animé n’était pas suffisant, ça existe aussi en spectacle

Genre un vrai spectacle, avec du public et tout, et avec des intermittents qui doivent faire leurs heures en enfilant un costume de cochon qui fait « ouink ouink ». Tu m’étonnes que la culture parte complètement en couilles ma pov’ dame.

Et vous, vous êtes team Petit Ours Brun ou Peppa Pig ?