Louer une bagnole à l’étranger c’est génial. On est libre, on peut s’arrêter quand on veut pour prendre des photos ou pour manger dans un restaurant qui a l’air sympa alors que ce n’était pas du tout prévu et on est globalement maître de son itinéraire. Malgré tout, conduire peut s’avérer plus compliqué dans un pays où on roule à gauche. Car mine de rien, la chose est au début un peu perturbante. Alors histoire de ne pas finir dans le fossé ou de ne pas y laisser un rétro, voici quelques petites astuces….

1. Choisir une petite voiture

C’est valable quand on voyage seul ou à deux et qu’on n’a pas beaucoup de bagages. Une petite voiture sera tout de suite beaucoup plus maniable et tiendra beaucoup moins de place sur la chaussée. Ce qui est moins stressant quand on se retrouve à devoir croiser un bus sur une minuscule route de campagne.

2. Opter pour un modèle qu'on connaît déjà

Quand on loue une voiture, on conduit un véhicule qu’on ne connaît pas. Contrairement à notre bagnole, qu’on connaît logiquement par cœur. Louer une voiture similaire à la notre n’est peut-être pas très funky mais cela peut être utile quand il s’agit de s’habituer en quelques minutes à la conduite à gauche.

3. Y aller mollo

En même temps, il faut être un peu bourrin pour rouler à tombeau ouvert au volant d’une voiture de location, à gauche, sur des routes qu’on ne connaît pas non ? Rouler lentement ne va pas vous attirer la sympathie des autres automobilistes mais cela peut sauver vos vacances.

4. Choisir une voiture à boite auto

Parce que sur des voitures britanniques par exemple, logiquement, le levier de vitesse est à gauche. Très perturbant ça aussi au début. Le fait de ne plus avoir besoin de passer les vitesses grâce à une boite auto aide donc grandement à s’y faire au plus vite.

5. Faire attention aux ronds-points

C’est le truc le plus difficile à intégrer. Les ronds-points. Car oui, il faut les prendre à l’envers. Même si en Angleterre par exemple, c’est à l’endroit. On ne part plus sur la droite mais sur la gauche. Enfin vous avez compris quoi… C’est un coup à rester bloqué dans un rond-point en cas de trafic trop important. Parce que s’il est déconcertant d’y entrer, il peut être encore plus compliqué d’en sortir.

Source photo : Giphy

6. Et faire aussi gaffe aux piétons

Tout est inversé et parfois, on peut être surpris de voir débouler un piéton sur la gauche. C’est toujours mieux de ne rouler sur personne quand on est en vacances. Ça gâche un peu l’ambiance.

7. Prendre une bonne assurance

Bien souvent, on conseille de ne pas prendre toutes les options que les agences de location proposent au moment de prendre son véhicule. Mais concernant les pays où on roule à gauche, on ne saurait trop vous recommander de souscrire à une assurance supplémentaire. Car être largué en pleine circulation, dans un pays qu’on ne connaît pas, avec des règles de conduite « inversées » peut bien sûr favoriser les accrochages. En général, une telle assurance vous couvre en cas de dégâts et quand vous ramenez la voiture, personne ne va vous chercher des problèmes si vous avez rayé une portière, si un rétro est cassé ou si vous vous êtes pris un trottoir et bousillé une jante. Sinon, sans assurance, la conduite à gauche peut vous coûter un bras.

8. Avoir un co-pilote

C’est toujours utile. Comme au rallye. On peut ainsi bien se concentrer sur la route et lui demander ne nous avertir si on serre trop à gauche ou à droite.

9. Rester focus

Conduire à gauche au début, revient à un peu retrouver les sensations de la première fois. Il faut donc bien rester concentré. Cela peut paraître bête mais c’est vrai. Surtout si on a le permis depuis longtemps d’ailleurs.

Source photo : Giphy

10. Laisser le volant à quelqu'un d'autre

C’est encore le meilleur moyen de ne rien risquer…

On parie que vous allez chercher votre ceinture à gauche une bonne dizaine de fois ?