La première guerre est lentement en train de se perdre dans le souvenir collectif. Il y a presque un siècle me direz-vous. Certes. Mais au delà du temps qui passe, c'est surtout parce les images de l'époque, en noir et blanc, accélérées, de vagues photos de poilus au regard triste ne semblent presque plus appartenir à notre monde. Quand on y ajoute de la couleur, le regard change un peu. Cette guerre redevient réelle. La preuve en un top.

  1. Source photo : World War 1 Color Photos
  2. Source photo : World War 1 Color Photos
  3. Source photo : World War 1 Color Photos
  4. Source photo : World War 1 Color Photos
  5. Source photo : World War 1 Color Photos
  6. Source photo : World War 1 Color Photos
  7. Source photo : World War 1 Color Photos
  8. Source photo : World War 1 Color Photos
  9. Source photo : World War 1 Color Photos
  10. Source photo : World War 1 Color Photos
  11. Source photo : World War 1 Color Photos
  12. Source photo : World War 1 Color Photos
  13. Source photo : World War 1 Color Photos
  14. Source photo : World War 1 Color Photos
  15. Source photo : World War 1 Color Photos
  16. Source photo : World War 1 Color Photos
  17. Source photo : World War 1 Color Photos
  18. Source photo : World War 1 Color Photos
  19. Source photo : World War 1 Color Photos
  20. Source photo : World War 1 Color Photos
  21. Source photo : World War 1 Color Photos
  22. Source photo : World War 1 Color Photos
  23. Source photo : World War 1 Color Photos
  24. Source photo : World War 1 Color Photos
  25. Source photo : World War 1 Color Photos
  26. Source photo : World War 1 Color Photos
  27. Source photo : World War 1 Color Photos
  28. Source photo : World War 1 Color Photos
  29. Source photo : World War 1 Color Photos
  30. Source photo : World War 1 Color Photos
  31. Source photo : World War 1 Color Photos
  32. Source photo : World War 1 Color Photos
  33. Source photo : World War 1 Color Photos
  34. Source photo : World War 1 Color Photos

source : le très complet World War One Color Photos qui porte bien son nom pour le coup, et the telegraph