S’il y a bien une chose universelle, après l’amoouuur (le beau, le grand), c’est la superstition ! Dans tous les coins du monde, il existe des traditions censées éloigner le mauvais œil, apporter chance et fortune. Parfois celles-ci prennent la forme de grigris, à laisser à la maison pour protéger le foyer ou garder sur soi pour s’attirer des événements heureux partout où l’on va. Petit tour du monde des grigris, pour une vie sans soucis !

1. L'œil bleu, Turquie

Si vous êtes allés en Turquie, vous n’avez pas pu revenir sans le « Nazar Boncugu », ce fameux œil bleu en verre qui protège de toutes les énergies négatives. Les Turcs en font souvent des bijoux à garder sur soi, mais certains en mettent également chez eux, sur les vêtements de leurs bébés ou sur le rétroviseur de leur voiture. Attention, il est dit que pour qu’il soit efficace, l’œil bleu doit avoir été offert, de préférence par quelqu’un qui nous veut du bien !

2. La Main de Fatma, Maghreb

La main de fatma est appelée « Khamsa » en arabe, qui signifie cinq. Car ce symbole comporte en effet cinq doigts (dont deux pouces !), qui représenteraient les cinq piliers de l’islam pour les uns, et feraient référence au chiffre porte-bonheur des païens nord-africains, pour les autres. Tous s’accordent cependant à dire que cette main, intégrée à des bijoux, imprimée sur des tissus ou encore tatouée au henné sur la peau, protégerait contre le mauvais œil.

3. Le scarabée égyptien

En Égypte ancienne, le scarabée est le symbole de la résurrection. De tout temps, il a été porté sous la forme d’amulette, censée faciliter les transformations et favoriser le renouveau. Aujourd’hui, on peut acheter des petits scarabées bleus, intégrés ou non à un bijou, pour s’assurer une longue vie !

4. Le Bouddha Rieur, Chine

Regarder ce bouddha nous met déjà de bonne humeur, et pour cause : il est la divinité de l’abondance et du bonheur ! Avec son ventre généreux et son grand sourire, le Bouddha Rieur est la représentation d’un moine excentrique de la secte Chan du Xème siècle. Dans son grand sac, il transporte de quoi redonner le sourire à son peuple : des bonbons pour les enfants, des plants de riz et plein d’autres richesses. Posséder une statue, un bijou ou une image de ce bouddha comblerait tous nos besoins !

5. Le Tiki, Polynésie

Ce n’est pas flagrant à cause de leur apparence peu engageante, mais les tikis sont des porte-bonheur ! Sculptés grossièrement dans de l’os, de la jade ou du bois, ces visages humains sont en fait les représentations des anciens dieux polynésiens. Sous forme de statues, ils décorent et protègent nos maisons, sous forme de pendentifs, ils assurent notre sécurité partout où l’on va. En Polynésie, ils sont souvent transmis de génération en génération. Et si on a envie de s’en débarrasser, eh ben on est dans l’embarras !


Crédits photo (creative commons) : Yves Picq

6. Maneki Neko, Japon

C’est lui que l’on voit en devanture de tous les restaurants japonais ! On pourrait croire qu’avec sa patte levée, le Maneki Neko nous souhaite simplement la bienvenue. En réalité, cette statuette de chat en céramique ou porcelaine aurait le don d’attirer les clients ou la fortune. Une tradition un peu intéressée, très respectée par les Japonais !

7. Les fitas, Brésil

Avec ce bracelet appelé fitas, ce n’est pas 1 mais 3 vœux qui pourraient être exaucés d’un coup, ce qui en fait l’un des grigris les plus rentables du monde. Le rituel veut en effet que l’on noue trois fois le ruban autour du poignet, chaque nœud pouvant correspondre à un souhait différent. Ensuite il faut être patient, car c’est seulement lorsque le bracelet tombe que les vœux seraient exaucés. Ces rubans existant dans toutes les couleurs, portent l’inscription « Senhor do Bonfim » qui signifie le « Seigneur des belles fins ».

8. Les sapèques, Chine

Un peu ric-rac ce mois-ci ? Procurez-vous des sapèques ! Il paraît que posséder quelques pièces de cette ancienne monnaie chinoise apporte richesse et prospérité. Ne vous faites pas avoir, les vraies sapèques sont rondes et reconnaissables à leurs trous carrés au milieu. Il vous suffirait d’en lier trois (représentant la communion entre la terre, le ciel et l’homme) par un fil rouge pour voir tous vos soucis d’argent s’envoler. Mais bon, on vous conseille tout de même d’aller voir votre banquier…

9. Le bola indonésien

Ce collier d’origine indonésienne, qui a la particularité de descendre jusqu’au ventre, a deux fonctions : très apprécié par les femmes enceintes, il émet un petit son de cloche qui rassurerait le bébé vers la fin de la grossesse. Mais le bola est aussi et surtout un porte-bonheur que l’on se transmet de génération en génération, principalement en Indonésie et au Mexique. On ne sait pas s’il est efficace, mais il a au moins le mérite d’être joli.

10. L'œil de Sainte-Lucie, Méditerranée

Célèbre en Méditerranée et notamment en Corse, l’œil de Sainte-Lucie est l’opercule d’un coquillage au drôle de nom, le Turgot Rugueux, qui s’échoue sur les plages lors des tempêtes, après avoir été roulé par les vagues. Tout petit et très fin, il s’intègre merveilleusement bien dans les bijoux, qu’il transforme alors en porte-bonheur. La tradition veut que l’œil de Sainte-Lucie attire la chance !

« L’important c’est d’y croire, sans sans apercevoir… »


Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :