Les tournages de films peuvent rapidement devenir de grosses machines. Sans forcément parler d’immenses productions hollywoodiennes un tournage nécessite du monde, des véhicules, du personnel et crée de l’agitation et pas mal d’autres trucs qui peuvent un peu dégénérer ou excéder d’autres gens, sans parler des tournages absolument atroces. On va aborder aujourd’hui le cas de certains tournages de films ou de clips qui ont vraiment foutu un beau bordel et dont beaucoup de gens se souviennent encore, pour des raisons assez diverses mais qui sont rarement positives.

1. Rust (2022)

Vous avez forcément entendu parler de ce film peut-être même sans en connaitre le titre, il s’agit du tournage sur lequel l’acteur Alec Baldwin a accidentellement tué une personne à cause d’une arme à feu qui était chargée avec de vraies balles. En dehors de l’immense polémique et de l’émotion qu’a provoqué le drame, le tournage a changé pas mal de choses aux États-Unis : certains acteurs comme The Rock ont tout simplement déclaré qu’ils ne joueraient plus dans des films avec des armes à feu et d’autres veulent qu’on place obligatoirement un policier sur les tournages de séries et de films en tant que consultant en sécurité.

2. "Sleep now in the fire", clip musical de "Rage Against the machine"

Contrairement aux tournages sans autorisations ce clip réalisé par Michael Moore était fait dans les règles. Le truc devait se passer devant le Federal Hall à New York, là où il y a la bourse et devait montrer des centaines de personnes manifester devant le bâtiment. Le problème c’est que les gens à l’intérieur ont été pris de panique à cause du mouvement à l’extérieur surtout quand les figurants ont essayé de forcer l’entrée du bâtiment, ce qui a résulté en un gros bordel. Les employés de la bourse ont tout simplement déserté les bureaux et quitté leur poste, ce qui n’était pas arrivé depuis le krach boursier de 1929.

3. Mad Max Fury Road (2015)

Vous l’ignorez peut-être mais le film Mad Max : Fury Road a été tourné dans le plus vieux désert du monde, à savoir le désert de Namibie. Le gros problème avec ce tournage c’est qu’en mettant plus d’une centaine de véhicules qui roulent super vite et en faisant péter des explosifs et des effets de pyrotechnie à tout va ça peut légèrement abîmer le terrain. Et c’est ce qui s’est passé, des scientifiques ont vraiment gueulé parce que le tournage avait ruiné l’écosystème très fragile du désert qui était resté jusqu’ici préservé.

4. Skyfall (2012)

On vous en parlait avec les trucs chers détruits pour des films et forcément il faut un James Bond dans ce top. Dans la scène de course poursuite en moto la production a négocié avec les commerçants du Grand Bazar à Istanbul qu’ils laissent leur échoppes fermées le temps du tournage, jusqu’ici aucun problème. Mais le truc c’est qu’ils ont pété tout un tas de trucs pour faire la scène et les réparations après le tournage ont pris tellement de temps que les commerçants ont finalement perdu de l’argent sur leurs ventes le temps qu’elles se réalisent. Et évidemment la production ne leur a rien remboursé (sans parler du fait qu’une vitre en cristal vieille de trois siècles a été explosée pour faire la scène).

5. Le Hobbit (2012-2014)

Sans parler des décors naturels qui ont un peu subi la présence de centaines de personnes pendant un très long moment, le problème de la trilogie du Hobbit c’est qu’on compte pas loin de 27 animaux morts à cause du tournage. Entre ceux qui étaient réellement utilisés pour les scènes et ceux qui ont été tués à cause d’éléments de la production (décors, pyrotechnie, explosions, asphyxie, noyade…) le nombre est assez conséquent. En dehors de cela on a référencé plusieurs cas de blessures assez sévères chez des chevaux par exemple, comme des os cassés ou ce genre de choses. Pas ouf comme pub.

6. Sense 8

L’épisode final de la série Netflix qui avait lieu à Paris a fait parler de lui bien avant sa diffusion, et pour cause l’utilisation d’un feu d’artifice sur le champ de Mars a semé la panique. Déjà personne n’était prévenu mais surtout les bruits de détonation en cette période d’attentats où tout le monde était à cran avaient vraiment provoqué une vague d’angoisse et des centaines de personnes avaient partagé leur inquiétude sur les réseaux sociaux.

7. Transformers: la face cachée de la lune (2011)

Quand on fait une grosse scène de cascade on doit normalement prendre toutes les précautions pour éloigner au maximum les gens qui n’ont rien à avoir avec le film. Pendant le tournage d’une scène de cet épisode de Transformers, une pauvre femme qui conduisait innocemment a été victime d’un accident quand un câble s’est décroché et a traversé son pare-brise en la touchant à la tête. Elle est aujourd’hui handicapée et nécessite une aide ménagère, une vie ruinée juste pour être passé au mauvais moment près du tournage d’un film de merde.

8. The Foreigner (2017)

Les habitants de Londres ont été vraiment pris de panique quand un matin un bus londonien rouge à deux étages a explosé sur un pont de la ville. Si tout cela faisait partie d’un tournage les gens n’étaient pas prévenus et on était à l’époque en pleine période d’attentats un peu partout. Un député britannique avait même tenté de rassurer les gens sur twitter car l’info avait rapidement été ébruitée dans toute la ville gagnée par la panique.

9. Walking Dead

Le tournage de la série Walking Dead fait partie des tournages qui ont fait chier les habitants et pour cause : le lieu de tournage utilisé pour faire la ville d’Alexandria était une véritable ville du nom de Senoia. En dehors du fait qu’un tournage de série c’est très très long et que ça handicapait la vie des riverains, ce qui a poussé à bout les habitants est le comportement des fans venus de tout le pays qui voulaient voir le tournage. Un conseil municipal a même été lancé pour faire stopper cette folie et retrouver une vie à peu près normale.

10. Scream (1996)

Inutile de vous rappeler ce qu’il se passe dans l’introduction du film « Scream » où l’on voit la jeune Drew Barrymore se faire buter par le célèbre tueur au masque le plus stylé de tous les temps. Pendant le tournage de la scène l’actrice devait utiliser un téléphone pour composer le 911 qui devait être déconnecté des lignes téléphoniques, sauf qu’il ne l’était pas. Du coup il s’est passé ce qu’il devait se passer : la police a été contactée plusieurs fois pendant le tournage de la scène pour entendre une pauvre femme hurler à l’aide et dire qu’il y avait un tueur. En dehors du fait que la personne au bout du fil a probablement flippé comme jamais, ça monopolisait le standard de la police et pouvait empêcher de vraies personnes de réussir à les joindre. La production a été obligée de bien expliquer tout ça aux vrais policiers.