Le cinéma aime péter des trucs pour nous en mettre plein la vue, c’est l’art du spectacle made in Hollywood, si ça explose c’est cool, c’est la règle. Si on détruit parfois des décors spécialement créés ou des accessoires fabriqués dans cette optique, ça n’enlève en rien le prix élevé de ces choses qui pètent juste pour que nous autres spectateurs on se dise « wow ça a bien pété dis donc ». On vous propose alors de voir quelques exemples là tout de suite, parce qu’on est sympa et que c’est le sujet du top.

1. La base marocaine dans "Spectre"

À la fin du film James Bond : Spectre on peut voir tout un repère de méchant dans le désert se faire exploser sa petite gueule de repère de méchant dans une immense explosion. En comptant les coûts de fabrication du décor et des explosifs le tournage de cette scène a coûté près de 48 millions de dollars à tourner. Ça vous semble énorme ? Normal, la scène a même gagné le record du monde de la plus grosse scène d’explosion dans un film de le Guiness Book.

2. La guitare dans "Hateful Eight"

Prêtée pour le tournage du film de Tarantino par un musée, cette véritable guitare d’époque a été explosée par l’acteur Kurt Russel qui n’était pas au courant de sa valeur dans une scène où l’on peut voir l’authentique réaction de Jennifer Jason Leigh. Une scène qui devient très réaliste dont on vous parlait avec d’autres secrets dans les films de Tarantino.

3. Le Grand Bazar dans "Skyfall"

S’il y a bien des films où des trucs explosent c’est dans les James Bond. Dans la scène de course poursuite en moto de Skyfall, la production a négocié avec les commerçants du Grand Bazar à Istanbul qu’ils laissent leur échoppes fermées le temps de tournage. Le problème c’est que les réparations après le tournage ont pris tellement de temps que les commerçants ont finalement perdu de l’argent sur leurs ventes, tout ça pour que la moto s’explose dans une bijouterie vieille de 330 ans.

4. La caméra Imax à un demi million dans "The dark knight"

Filmer avec des super caméras c’est cool, mais quand on pète accidentellement l’une d’entre elles ça fait un joli trou dans le budget. Dans le deuxième volet des aventures de Batman de Christopher Nolan c’est une caméra Imax d’une valeur de 500 000$ qui a été littéralement explosée accidentellement. Vous en voulez une bonne ? Nolan a détruit une deuxième caméra Imax sur le troisième film de sa trilogie, ce qui revient à un million de dollars foutu en l’air. C’est con de pas apprendre de ses erreurs.

5. 31 millions d'euros de voitures dans "Spectre"

Comme quoi Spectre était un épisode de James Bond qui voyait grand : dans la scène de course poursuite qui se déroule à Rome, on a détruit près de 31 millions d’euros en voitures dont sept belles Aston Martin. Pourquoi ? Parce que c’est cool. Quand on a la thune autant l’utiliser pour détruire des trucs.

6. La scène des voitures de police dans "Blues brothers"

Ceux qui ont vu le film se souviennent de cette scène complètement improbable dans laquelle des dizaines de voitures de police s’entassent en voulant rattraper les Blues Brothers. Eh bien figurez vous que pendant plus de 20 ans le film a détenu le record du plus grand nombre de voitures détruites sur un tournage avec 103 véhicules. Et vous savez qui a battu le record ? Le film « Blues Brothers 2000 » qui a délibérément détruit 104 véhicules. Drôle jusqu’au bout.

7. Le pont et le train dans "The general"

Considérée encore aujourd’hui comme la scène la plus chère du cinéma muet, celle de la destruction d’un pont et d’un train dans « The general » avec Buster Keaton avait coûté 42 000$ à réaliser. Si aujourd’hui ça ne parait pas si cher à cause de l’évolution des budgets à Hollywood, pour l’époque c’était un prix improbable pour une seule scène.

8. Un train et un bus dans "Le fugitif"

Dans une certaine scène du film Le fugitif on peut voir un bus et un train de fer exploser, ce qui représentait dans les années 90 une vraie grosse scène d’action bien chère. Seul petit problème qui n’est pas super coolos, c’est que l’équipe du film a décidé de laisser en pleine nature les épaves des deux véhicules, parce qu’à l’époque on devait probablement penser que c’était biodégradable.

9. Les explosions qui font fondre des trucs dans "Matrix 4"

Si vous avez vu Matrix 4 sachez que vous bénéficiez d’un centre d’appel gratuit de soutien psychologique, pour les autres veillez à ne pas le voir. En plus de ruiner la trilogie initiale le film comportait des explosions réelles qui ont fait fondre des panneaux de signalisation et de feux de circulation dans les rues de San Francisco. C’est très grave. Presque aussi grave que le fait que j’avais tout bon en faisant le top des trucs qu’on va voir dans Matrix 4 en me basant uniquement sur la bande annonce.

10. Une maquette de bateau à 200 000$ dans un épisode de "Battlestar Galactica"

La connerie, la bonne bourde… Dans l’épisode « Maelstrom » de la série Battlestar Galactica l’acteur Edward James Olmos a décidé d’improviser lors d’une scène où il s’est laissé porté par ses émotions en explosant une maquette de bateau. Encore un objet prêté par un musée qui a fait payer la production 200 000$ pour le préjudice. Y’a des vrais bateaux qui coûtent moins cher, faut pas déconner.

11. Un bus et un avion dans "Speed"

Il y a des films qui portent bien leur nom et Speed en fait partie. Enfin ça veut dire vitesse en fait maintenant que j’y pense, et vitesse ne veut pas nécessairement dire vite, puisque 0,00001 km/h est une vitesse et c’est pas rapide. Bref c’est pas la question, à la fin de Speed le bus incontrôlable va s’encaster dans un avion et ça a coûté 80 000$ à faire cette petite cascade. Ça semble pas énorme dit comme ça, mais en vrai c’est cher.

12. Les millions de dollars d'explosions dans "Pearl Harbor"

Faire un top sur les films où des trucs qui explosent et ne pas mentionner Michael Bay c’est comme faire une galette des rois sans fève (devinez à quelle époque j’écris ce top). Pour retranscrire l’attaque japonaise sur la base de Pearl Harbor on a utilisé un nombre incalculable d’explosions et rien que ces artifices dans cette scène ont coûté 7,5 millions de dollars. C’est plus que le prix qu’avait coûté la vraie base de Pearl Harbor à construire. Nan ça je l’ai inventé, mais peut-être, on sait pas.

Et sinon on vous propose les cascades les plus dingues au cinéma et les effets spéciaux les plus durs à réaliser. Si vous lisez ces deux tops en plus de celui-là vous gagnez un badge Steven Seagal.

Sources : Looper, Cracked, Quora, ScreenRant.