Alors comme ça KOH LANTA REPREND DANS SEULEMENT 4 JOURS ???? Ohlala je ne tiens plus en place, ça va être terrible, le casting a l’air ouf, les nouvelles règles avec les armes secrètes ça va être ouf, Denis Brogniart va encore être ouf, bref ça sent hyper bon tout ça. En attendant que ça reprenne, pour se remettre dans le bain, je vous propose un petit sujet sur tous ces trucs qu’on ne sait pas forcément sur cette belle émission, surtout quand on la regarde depuis seulement quelques années. N’hésitez pas à balancer vos propres infos si c’est aussi croustillant que les criquets pendant l’épreuve de dégustation.

1. Le premier présentateur n'était pas Denis Brogniart

C’est une info loin d’être top secrète, bien sûr, mais la plupart des gens qui ont pris Koh-Lanta en cours de route n’ont jamais su que le présentateur de la première saison était Hubert Auriol. L’ancien pilote de rallye nous a d’ailleurs quittés au début de l’année, et Denis n’a pas manqué de rendre hommage à son prédécesseur. Forcément, Auriol n’est pas aussi « culte » que Brogniart, mais il était aussi très bon à la présentation. Il a juste dû laisser sa place parce qu’il était trop pris par son rôle d’organisateur de courses. Oui, désolé, je commence par une info triste, mais ne vous inquiétez pas la suite sera plus cool.

2. Les candidats ont le droit de poser plein de questions sur les épreuves avant qu'elles ne débutent

A chaque épisode de Koh-Lanta, Denis nous présente des épreuves toutes plus incompréhensibles les unes que les autres et on se demande comment les aventuriers font pour capter les règles alors que nous on est en surchauffe cérébrale. Eh ben en fait, avant le début de l’épreuve, ils ont le droit de demander plein de précisions pour tout bien comprendre, et nous on ne le voit pas. C’est la magie du montage. En même temps, heureusement qu’on leur accorde ça sinon au moment du top départ ils se mettraient à partir dans tous les sens et à pleurer.

3. Les candidats s'échauffent avant les épreuves

Là aussi, c’est coupé au montage parce que c’est pas hyper intéressant, mais sachez qu’on n’envoie pas les candidats au casse-pipe à peine arrivés sur le lieu de l’épreuve. Ils ont le temps de faire des étirements et des échauffements pour éviter de se claquer bêtement au bout de trois foulées. Les aventuriers sont des humains après tout. Si si, même le dieu Claude.

4. Les candidats dorment sur place après le conseil

On imagine toujours qu’après le conseil et l’élimination d’un aventurier, les candidats retournent sur leur camp tout pourri pour dormir dans le sable et le froid. Mais en réalité, vu que le lieu de tournage est éloigné de leur camp, les aventuriers restent dormir sur place et repartent sur leur île le lendemain. Pour la nuit, ils ont droit à des lits de camp, à un toit étanche et à deux noix de coco à se partager histoire de ne pas crever de faim. C’est (presque) le grand luxe.

5. Lors de la première saison, à la place de l'épreuve d'orientation il y avait un quiz sur l'aventure

C’est assez difficile d’imaginer que l’épreuve culte de l’orientation avec les boussoles n’ait pas toujours fait partie du jeu, et pourtant c’est bien le cas. Dans la saison originale de Koh-Lanta, l’avant-dernière épreuve était un quiz de 10 questions sur des événements qui s’étaient déroulés au cours du jeu. Genre : « Lors de la première semaine, quel candidat a chopé une vieille gastro en mangeant une noix de coco pas fraîche ? » Fallait avoir une bonne mémoire.

6. Et à la place de l'épreuve des poteaux, il fallait garder la main sur un totem le plus longtemps possible

Elle est mythique, l’épreuve des poteaux, et aujourd’hui il serait impensable de la virer du jeu. Pourtant, avant, la finale se disputait sur l’épreuve de « la main sur l’idole ». En gros, il y avait un totem au milieu et 3 candidats autour qui devaient poser la main dessus. A chaque fois qu’un aventurier retirait sa main du totem, il était éliminé, et le dernier en place pouvait choisir parmi les 2 éliminés celui qui l’affronterait face aux votes du jury. A l’époque c’est Gilles qui avait gagné en gardant sa main sur l’idole pendant 9h30. Valait mieux pas avoir envie de faire la grosse commission au bout de 20 minutes si vous voulez mon avis.

7. Parfois, les candidats ont le droit de boire du coca avant une épreuve

Koh-Lanta, c’est certes un jeu de survie, mais c’est aussi un jeu avec des épreuves, et personne n’a envie de voir tous les aventuriers s’effondrer au bout de trois mètres par manque d’énergie. Du coup, avant une épreuve, si le médecin du jeu estime qu’un candidat manque trop de sucre, il peut l’autoriser à boire un coca avant le départ. Dans ce cas-là, tous les autres ont aussi droit d’en boire un coup. C’est plus équitable, c’est plus sportif, c’est plus noble, c’est Koh-Lanta quoi.

8. Régulièrement, la prod plante du manioc pas trop loin des campements

Encore une fois, même si c’est marrant de voir les aventuriers galérer à survivre, on n’a pas non plus envie de les voir littéralement crever de faim. La production non plus. C’est pour ça qu’ils replantent parfois des pieds de manioc sur les îles des candidats pour qu’ils les trouvent en partant à la cueillette et ne se retrouvent pas à se manger entre eux faute de nourriture. Franchement, on peut comprendre ce genre de coup de pouce tant que ça ne favorise pas une équipe en particulier.

9. Les équipes techniques n'ont pas le droit de manger ou de boire devant les candidats

Imaginez être à deux doigts de caner par manque de nourriture et voir un cameraman se pointer devant vous en s’enfilant son goûter : vous auriez envie de le défoncer. Pour éviter de déconcentrer les aventuriers comme ça, les gens qui bossent sur le tournage ont interdiction de manger près des candidats. Ils ont une tente à 5 minutes des camps pour se restaurer à l’abri et se reposer. D’ailleurs, la tente est constamment surveillée parce qu’il est déjà arrivé que des aventuriers aillent y voler de la bouffe pendant les premières saisons. On ne peut pas faire confiance à quelqu’un qui a l’estomac vide.

10. Seuls quelques journalistes ont le droit de parler aux candidats

Dans un numéro spécial Koh-Lanta, Society avait révélé une autre règle absolue pour les équipes techniques : personne n’a le droit de parler aux candidats en dehors des quelques journalistes qui peuvent recueillir leurs confessions. Et en dehors du médecin, ça va sans dire. Un technicien a d’ailleurs déjà été viré pour avoir adressé la parole à un aventurier. Ça rigole pas avec les règles.

Et voilà, maintenant vous savez l’essentiel. Il ne vous reste plus qu’à vous préparer pour la reprise de l’émission, qu’on récapitulera bien sûr à chaque lendemain d’épisode (j’ai beaucoup trop hâte). Pour ça, vous pouvez passer les tests Ferais-tu un bon candidat de Koh-Lanta ? et Quel candidat de Koh-Lanta es-tu ?, puis vous remémorer les candidats mythiques de Koh-Lanta et les épreuves mythiques de Koh-Lanta. C’est tout un programme.