Si on peut essayer de classer les meilleures émissions de télé, Top Chef se place forcément dans le top 10 puisque c’est tout simplement trop bien et vous êtes obligés d’en convenir. Comme toutes les émissions, on peut se poser tout plein de questions dessus quand on y travaille pas, et ces petits secrets sont jalousement gardés, au prix de la vie de leurs gardiens.

Enfin pas vraiment, puisque j’ai réussi à trouver les réponses à toutes ces questions sur internet, donc j’ai un peu exagéré ma dernière phrase. Mais au moins je vous donne toutes ces infos en même temps et vous pouvez les bouffer en une bouchée comme pendant l’épreuve de la bouchée qui est vraiment une épreuve difficile.

1. On enregistre plus de 1000 heures d'images par saison

Eh oui, c’est assez énorme. Mais vu le nombre de caméras qui tournent en simultané qui peut aller de 7 jusqu’à 14, on peut facilement calculer le nombre d’images. Une épreuve de dernière chance qui dure généralement une heure avec 7 caméras ça donne déjà 7 heures de rush à se taper au montage, donc une fois la saison terminée y’a clairement du taff pour la sélection de ce qu’on garde ou pas. Après y’a pire, on peut être monteur pour « l’heure des pros » (pensée pour toi, brave monteur qui ne peut pas cracher sur ce taff).

2. Les candidats ont leur propre caméraman attitré

Chaque candidat a un cadreur attitré ainsi qu’une personne qui lui pose les questions lorsqu’il cuisine. C’est dans ces moments-là qu’ils expliquent les plats qu’ils sont en train de cuisiner et font des blagues à la con ou qu’ils osent encore « daber ». Forcément, afin de ne rien « rater » si quelque chose se passe (genre une bonne blague ou le fameux coup de la mandoline), ils sont filmés continuellement ce qui nécessite donc une équipe de cadreurs conséquente et qui explique aussi le nombre d’heures d’images à la fin de la saison.

3. Les candidats sont payés

Ouais en même temps c’est quand même assez logique si on part du principe qu’au maximum ils seront retenus plus d’un mois et demi et qu’ils devront mettre en pause leur activité professionnelle pendant ce temps-là. Ils gagnent donc un salaire proche du SMIC et se partagent également le salaire de Maël, ancien candidat de 2019 que le chef Etchebest voulait « endurcir un peu ». Non cette partie est fausse évidemment.

4. On utilise plus de 100 kilos de nourriture par épreuve

Et ça peut presque doubler selon le nombre de plats préparés. Ça semble donc énorme comme quantité, et on évite au maximum le gaspillage. Les aliments sont par la suite mis sous vide (quand c’est possible), ils peuvent être réutilisés pour les épreuves suivantes (enfin le jour qui suit quoi, pas la saison d’après) où ils peuvent être donnés à la croix rouge. Donc ça va, on évite de jeter des kilos de bouffe et encore heureux quand même.

5. On tourne généralement deux épreuves par jour

Et il faut grossièrement un jour et demi pour boucler un épisode de l’émission. Enfin s’il s’agit d’épisodes « normaux », car tous ceux en extérieur nécessitent beaucoup plus de temps. Par exemple la guerre des restos ou les épreuves qui se déroulent dans des lieux éloignés de la région parisienne demandent forcément une préparation de tournage différente que sur le plateau où tout l’équipe technique a déjà ses marques. Dans ces cas-là on tourne plutôt une épreuve par jour.

6. Les candidats ne font pas la vaisselle

Ces gros dégueulasses n’ont pas le temps de laver ce qu’ils salopent et c’est bien dommage. Au lieu de ça, la production a engagé entre deux et six plongeurs professionnels qui viennent travailler en conséquence selon le besoin de l’émission. Donc c’est pour ça qu’ils se permettent clairement d’utiliser le plus de plats et ustensiles possibles, parce qu’ils savent qu’ils ne vont pas avoir besoin de tout nettoyer. Bel esprit les gars.

7. L'équipe technique ne mange pas les plats

Si on part du principe qu’en général quatre assiettes sont préparées par les candidats et que les jurés les bouffent généralement jusqu’à la fin, il ne reste rien pour les membres de l’équipe. D’ailleurs, sur les assiettes préparées à chaque épreuve il y en a toujours une qui est réservée pour faire des plans (beauty shot). On la met sur un plateau qui tourne et on vous monte ça avec un petit bruitage de magie type « fée clochette » et hop, vous vous dites que c’est trop beau. Sauf ceux de Chloé. Sans déconner Chloé faut taffer sur le dressage là.

8. Les candidats ne connaissent pas les épreuves avant de les réaliser

Enfin c’est un poil plus complexe puisqu’en début de saison on leur file un super guide des bases à connaitre, genre c’est quoi un cromesqui ou la liste des dix os qu’on peut se broyer en serrant la main de Philippe Etchebest. Dedans ils y trouvent aussi les thèmes qui vont être abordés pendant la saison, genre le poisson cuit de peur ou le yuzu (puisque visiblement c’est cool de foutre du yuzu partout). Pour ce qui est des dernières chances, on ne leur dit clairement rien mais en même temps en général c’est toujours un aliment à l’honneur donc on se foule pas trop dans l’élaboration du choix.

9. Les plats ne sont pas dégustés chauds

Il se passe en moyenne dix minutes entre la fin d’une épreuve et la dégustation, ce qui est assez de temps pour qu’un plat se refroidisse. Comme on ne passe pas les plats au micro-onde pour ne pas les dénaturer, forcément la dégustation se fait entre le tiède et le froid, selon si le plat est goûté en premier ou en dernier. Après le jury ne tient pas compte de cela et sait très bien faire la part des choses et trouver le goût sans la température. Sinon ce serait quand même vraiment problématique.

10. Stéphane Rotenberg mange aussi les plats

On nous fait croire que ce petit coquin de Stéphane n’a goûté qu’une seule fois les plats lors de l’épreuve du pithiviers de la saison 2020 mais que nenni. Il a même déjà avoué qu’il allait se taper le reste des sauces et des préparations à la fin des épreuves. Certains candidats laissent même des ingrédients dans une assiette pour lui et leur cadreur attitré. Sacré Stéphane, un jour il va gagner c’est sûr, ça fait 12 ans quand même qu’il participe.

Vous pouvez aller voir les pires fails en cuisine, les trucs à retenir du dernier épisode de Top Chef et notre super vidéo de quand on regarde top chef, c’est vraiment cool.

Sources : Journal des femmes, Alouette, L’internaute, Flair, Tv Mag.