Ça y est, une des meilleures séries françaises du moment est finalement terminée. En quatre saisons, on a découvert le métier d’agent, on aime encore plus Camille Cottin, Laure Calamy et Nicolas Maury se sont fait leur place au cinéma et on a pu rire en voyant autant de célébrités se parodier eux-mêmes (Big-up à Julien Doré, le plus pince-sans-rire de tous). La saison 4 en a déçu plus d’un et la fin est quelque peu précipitée mais on a passé de très bons moments devant les épisodes. Si tu veux un petit résumé, voilà ce qu’il faut retenir de cette dernière saison.

1. Élise Formain est une belle ordure

Dans cette saison 4, on rencontre la redoutable Élise Formain et on comprend tout de suite l’entourloupe quand Hicham et Andréa décident de l’engager. Élise a soi-disant quitté StarMedia mais on n’en croit pas un mot et ces suspicions sont avérées lorsqu’on la voit enregistrer Andrea en train de cracher sur ses clients. Par la suite, les coups en douce s’enchaînent jusqu’au climax : la scène où Andréa chiale dans la cage d’escalier devant le regard méprisant de la garce. Ça aurait pu très mal se terminer si les gosses d’Élise n’avaient pas débarqué.

2. Pourquoi c'est aussi compliqué de trouver une crèche à Paris ?

C’est quand même dingue d’avoir les poches remplies de thune mais de ne pas pouvoir faire garder sa gamine dans la plus grande ville de France. Donc apparemment, il faut demander une place en crèche avant même de concevoir son bébé ?

3. On en a un peu marre d'entendre Gabriel geindre

« Ouin ouin je suis malheureux alors je gueule sur tout le monde ». Gabriel est le relou de service. Il a enfin retrouvé une meuf qui l’apprécie pour ce qu’il est mais non, il préfère mater Sofia dès qu’elle passe dans le couloir. On avait l’habitude de voir Gabriel chialer mais en plus de ça, il devient agressif avec tout le monde. « Gneugneu j’en ai marre d’être le gentil de service » bah t’inquiète mon pote, plus personne ne t’apprécie.

4. Les gens s'offrent beaucoup trop de bouquins alors que personne n'a le temps de les lire

Hicham et Colette s’obstinent à offrir des livres à Andréa alors que la meuf n’a clairement pas le temps de se poser pour lire. « Ah bah super, t’as rangé mon livre sur le développement personnel sans même le lire ! ». Bah ouais parce qu’en fait, si j’avais le temps de lire ton bouquin de merde, je serais déjà vachement bien développée personnellement.

5. José Garcia joue super mal avec ce délire de hoquet là

Alors d’accord, le moment à la crèche des coccinelles est marrant mais pour le reste, c’est un concentré d’embarras. L’histoire de l’amour de jeunesse est mal joué au possible et je ne veux même pas parler de la scène du hoquet dans la loge.

6. La mort de Jean-Gabin n'était pas assez triste

Dans le dernier épisode, le chien d’Arlette meurt et c’était probablement la mort de chien la moins triste de l’univers. Déjà, on a vu venir sa mort gros comme une maison dès qu’Arlette le pose sur son fauteuil. En plus de ça, tout le monde joue super mal la tristesse, c’est infernal. Les traces de mascara d’Arlette, c’était un peu abusé non ?

7. La scène du dîner chez Mathias et Noémie ressemble à un mauvais film français

Oh non, le patron de Mathias et Noémie arrive pour dîner et Noémie apprend que sa femme est végétarienne, il faut absolument jeter la viandaille pour lui plaire. Sauf qu’en fait, le patron est venu avec sa maitresse. Ça nous rappelle un scénario de film français adapté d’une pièce de théâtre. De préférence avec Lhermite et Lemercier, sinon c’est pas drôle.

8. Colette est devenue vraiment attachante

Il y a quelques semaines, je classais Colette dans les pires personnages de Dix pour cent (surtout après la scène de chialade en lisant la lettre d’Hicham). Dans la saison 4, on apprend à l’apprécier et surtout, on compatit avec ce qu’elle vit.

9. On fait tout un épisode sur Danny Boon mais on ne le voit même pas

Je note la technique : centrer une partie du scénario autour d’un personnage qui n’apparait finalement pas dans la série. C’est tout con, mais ça marche.

10. On pardonne un peu trop facilement à Mathias

Mathias ne pense qu’à lui et manipule famille et amis pour obtenir ce qu’il veut, un mec bien donc. Noémie était prête à le quitter, Camille ne voulait plus entendre parle de lui et ASK au complet avait envie de l’étriper quand tout à coup, chaton fait un infarctus. Non, vraiment, c’est trop facile.

11. Andréa est un peu trop irresponsable avec sa gosse

On comprend qu’Andréa est débordée évidemment, mais laisser son enfant à la crèche alors qu’elle n’est pas inscrite ? Elle aurait moins fait la maligne si elle avait du récupérer Flora chez les services sociaux.

12. Un max de love pour la dame de l'hôpital qui joue à La Bonne paye

À l’hôpital, Mathias persuade la vieille dame qu’il n’a pas besoin d’elle car il est très bien entouré. Grave erreur puisque personne n’a envie de le voir (cheh). Heureusement, la dame accepte avec plaisir une partie de La bonne paye. Evidemment que Mathias allait jouer à un jeu où le but est de se faire un max de thune…

13. Sofia peut être une vraie garce

Dès le début, on comprend que Sofia va être relou toute la saison. Personne ne la connait, elle a joué dans UN film tout nul réalisé par Julien Doré, elle est tout de même nommée pour un César et elle quitte la salle parce qu’elle n’a pas gagné. Non mais franchement, elle se prend pour qui ?

14. Sandrine Kiberlain est très douée pour créer le malaise

La scène du stand-up de Sandrine Kiberlain est terrible, on a envie de se cacher sous son canapé pour éviter cette gêne qui nous ronge. Et puis, on se dit que Sandrine Kiberlain est vraiment une bonne actrice pour réussir à créer un « faux » malaise aussi efficace.

15. Le personnage de Sarah Santoni n'a aucun intérêt

Sarah, c’est la nouvelle copine de Gabriel. Elle a l’air sympa comme tout mais en réalité, elle n’existe dans la série que pour faire une transition entre Gabriel malheureux sans Sofia et Gabriel de nouveau en couple avec Sofia.

16. Noémie est toujours aussi iconique

Laure Calamy joue bien et ce n’est pas le cas de tout le monde dans cette série. Le personnage est aussi adorable qu’insupportable et c’est justement ça qui est touchant.

17. Camille dit beaucoup trop "ouais" en inspirant

Vous voyez très bien de quel tic insupportable je parle.

18. Hervé réalise enfin son rêve

Depuis le début de la série, Hervé est le roi du drama dans l’agence et tout le monde adore ça. Les grandes tirades, les yeux larmoyants et les piques moqueuses font partie de l’essence même d’Hervé et il est évident que le métier d’acteur lui correspond à merveille.

19. L'accent de la mère de Camille est toujours aussi abusé

La mère de Camille habite sur la Côte d’Azur, on l’aura compris. Sauf qu’en fait, personne ne parle comme ça. J’imagine vraiment la tête d’Isabelle Candelier quand on lui a dit aux essais : « Alors c’est très bien, mais vous pourriez faire un accent du sud ? ».

20. Igor de Sérisy a bien mérité son coup de César

Stéphane Freiss joue vraiment bien le connard misogyne et le patron abusif. Entre la scène du dîner et celle de l’hôpital avec la fameuse phrase « Complètement hystérique ! », on cerne très vite le personnage. Quand sa maîtresse lui balance une statuette des César à la gueule, on ressent une étrange satisfaction.

Si tu veux découvrir d’autres séries françaises qui valent le détour, on te conseille Le Bureau des Légendes (évidemment) et L’Effondrement du collectif Les Parasites (même si c’est un peu anxiogène en ce moment).