En ces temps aussi troubles que les analyses d’urine d’un coureur du tour de France il est parfois salutaire de garder une once d’optimisme en chacun de nous. Bien que nous soyons reconfinés et que cela puisse amener tout un lot de choses ennuyeuses et que l’herbe peut sembler plus verte ailleurs, n’oublions pas que notre époque n’est pas la pire pour vivre confinés. Et surtout n’oublions pas de rester chez nous bordel de crotte.

1. On a les applications de visio

Imaginez un confinement il y a 300 ans, on aurait pas été en mesure de faire des apéros en ligne avec les potes et la famille et ça, ça aurait été vraiment relou. Maintenant on peut quand même se prendre une cuite sur son canap sans être vraiment seul et passer pour l’ivrogne du village à qui les gens jettent des cailloux et des chats. Bon y’a un truc qui change c’est que normalement après une cuite en soirée, le chemin du retour aide à décuver, là on est juste directement chez soi bourré. Le raccrochage de la visio est souvent cruel, je vous l’accorde.

Crédits photo : Topito

2. On a des services de streaming en pagaille

« Faut dire qu’il y a l’embarras du choix » disait Greg le millionaire lors de son arrivée dans la maison de l’émission « Greg le millionaire ». Eh bien je reprendrai cette savante phrase afin de parler des nombreuses plates-formes de streaming qui s’offrent à nous (moyennant une participation pécuniaire, je veux dire c’est pas vraiment offert) pour nous permettre de passer de bons moments et de rattraper notre retard sur les séries et films que l’on aurait loupés.

3. On a les machines à raclette

Vous imaginez un confinement sans raclette? Oui, moi aussi, mais avouez que ce serait chiant non? C’est quand même un truc qui remplit de joie petits et grands. Fermez les yeux et imaginez : le crépitement du fromage qui cuit dans son poêlon, les pommes de terres fermes et fumantes sur lesquelles on dépose le fromage coulant, cette charcuterie fine et savoureuse qui fond dans la bouche, ces cornichons parfaitement aigres qui croquent sous la dent… Bon je viens de me rendre compte que si je vous demande de fermer les yeux et vous dit d’imaginer des trucs que j’écris c’est pas du tout réalisable, donc rouvrez les yeux.

Crédits photo (Domaine Public) : Klaus-Dieter Keller, Germany

4. On a les sites porno

Quelle invention, quel progrès. Sans ça le monde serait terne et morne et nous serions probablement en guerre et tous morts. « Le porno joue un rôle capital dans la sauvegarde de la paix » disait un philosophe anonyme des internets dans la section des commentaires d’une vidéo qui vaut le détour mais que la morale m’empêche de partager ici. Savourons ces paroles et ces instants intimes si précieux.

5. On a les livraisons à domicile

Qu’il s’agisse de nourriture, de livres, de jeux, de vêtements, de tringle à rideaux ou tout autre article indispensable de votre choix, on a quand même une chance inouïe d’avoir ces services là à disposition. Bloqués chez nous, oui, mais avec la possibilité d’amener le monde à soi, de rester connecté à celui ci, d’ouvrir notre porte paré de notre plus beau sourire adressé au livreur qui a bravé tous les risques pour nous apporter ce pull que nous re-posterons le lendemain parce qu’il est un peu large.

6. On est pas vraiment obligés de faire notre propre pain

Parce que fut un temps on avait pas le choix. Si notre pain était dégueu, il l’était tout le temps vu qu’on était obligés de le faire nous même. Maintenant on a quand même des boulangeries qui nous empêchent de devoir faire subir à toute notre famille cet affront fait à ces artisans qui se lèvent tôt pour nous régaler en faisant admirablement leur travail. Donc on arrête de se péter les dents sur ce pain trop cuit et tout fade et on va se chopper une bonne baguette faite par un pro.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : nl:gebruiker:Amarant

7. Un appartement c'est mieux isolé qu'une grotte

Ouais on est plus dans des cavernes ou des vieilles bicoques insalubres en proie aux pilleurs, aux maraudeurs et aux attaques de loups sauvages. On peut être confinés dans un appart avec l’électricité et c’est quand même pas mal (enfin quand on a la chance d’avoir un logement bien évidemment, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ne l’oublions pas). Bon alors c’est vrai que le voisin fait bien chier avec sa perceuse dès neuf heure du matin mais y’a peut-être moyen de relativiser.

8. On peut suivre d'innombrables tutos et cours sur internet

Apprendre une nouvelle langue, cuisiner de nouveaux plats, faire du montage, jouer d’un instrument, tricoter un costume de percepteur des impôts pour votre enfant… Pour chaque truc que vous voulez apprendre il existe probablement un tuto, et si c’est pas le cas je m’engage à le réaliser. Bon après y’a aussi des chances qu’on apprenne des trucs vraiment inutiles et qu’on lâche au bout de trois semaines mais franchement au pire ça nous aura fait passer le temps.

9. On peut geeker comme jamais sans passer pour des asociaux

Faire du cheval dans les plaines de red dead, buter des claqueurs sur last of us 2, jouer en ligne avec ses potes sur COD, construire des trucs avec des planches en bois sur Fortnite, mettre la misère à son conjoint sur mario kart, prendre 4-0 par un inconnu sur fifa… Un monde de joie, de douleur, de rage et d’émerveillement que seul ce médium peut apporter s’offre à nous sans que personne ne puisse nous dire le fameux et très énervant « nan mais tu va pas jouer toute la journée, il fait beau là ».

10. On a jamais eu autant d'occupations

Et on en a vu plusieurs ensemble tout au long de ce top. Dites vous qu’a une certaine époque les seules occupations étaient de nettoyer la grange et d’aller voir les montreurs d’ours une fois par an (l’ancêtre de l’imax) et tout le monde avait la chiasse tout le temps. Bon j’ai aucun moyen de prouver ce que j’avance mais tout ce que j’essaie de faire depuis le début de ce top c’est de vous remonter le moral.

Cette période est peu réjouissante, et on espère que vous tenez le coup, nous chez Topito on restera là, fidèles au poste, afin de vous accompagner tout au long de ce confinement. Un seul mot d’ordre s’il vous plait : restez chez-vous et continuez à respecter les gestes barrière pour qu’on puisse enfin sortir de ce pétrin. Merci.