On en est qu’à la moitié de l’année et on a déjà battu plein de records. Mais pas les records cool, non, non. Plutôt des records qui nous prouvent définitivement que 2020, c’est de la merde.

1. Le nombre de déplacés dans le monde

Dans un rapport publié le 18 juin 2020, le Haut Commissariat aux Réfugiés a annoncé que la barre des 79,5 millions de personnes déplacées dans le monde, soit près d’1% de l’humanité, avait été franchie. La fermeture des frontières liée au coronavirus et donc l’impossibilité de faire des demandes d’asile ont aggravé la situation.

2. La température en Antarctique

Le 7 février, la température a atteint 18,3° C en Antarctique selon la station scientifique Esperenza. Un record depuis 1961 pour la période, puisque le précédent datait de 2015 où il avait fait 17,5° C. Le mois de janvier avait également été le mois le plus chaud jamais enregistré. Mais sinon, tout va bien, le réchauffement climatique c’est du pipeau.

3. La température en Sibérie

Ça fait quelques années que les températures anormalement élevées inquiètent en Sibérie, mais le 20 juin 2020, on a passé un autre cap : 38° C dans la ville de Verkhoïansk, située au dessus du cercle arctique. Si la ville est connue pour ses extrêmes, les températures restent très élevées pour ces latitudes. Un site météorologique affirme même qu’il s’agirait de la température la plus élevée jamais observée au-delà du cercle arctique. Mais c’est bien, continuons de polluer, ça se voit à peine !

4. La météo de manière générale

Y a pas que les ours polaires et les Russes qui vont mourir de chaud : une étude américaine a révélé que le mois d’avril 2020 avait été le deuxième mois le plus chaud du monde. La température moyenne de la surface de la Terre était de 14,7° C soit 1° C de plus qu’en 2019. En France, les températures seraient montées en moyenne à 3° C au-dessus des normales de saison. Il va falloir se calmer, je ne veux pas crever tout de suite.

5. La déforestation amazonienne

Rien qu’en janvier 2020, la déforestation de la forêt amazonienne au Brésil a plus que doublé par rapport à janvier 2019 : elle a augmenté de près de 108 %. C’est la plus grande surface déboisée depuis 2015, date de la mise en service du système DETER qui permet de calculer ces données. Ah bah c’est bien les mecs, super pour la forêt, génial ! Elle est foutue mais c’est pas grave !

6. La hausse des violences conjugales

En Argentine, l’augmentation des violences conjugales a fait exploser le record de 2010 : avec 50 meurtres, le nombres de femmes tuées a atteint son plus haut niveau depuis 10 ans. Cette hausse est notamment liée au confinement. Tiens ça me rappelle quelque chose… Ah bah je sais ! En fait, c’est pareil en France ! Chez nous, les violences conjugales ont augmenté de 30% rien que durant la première semaine de confinement. Non, mais chapeau bas aux auteurs de ces violences. Vous avez aussi battu le record des plus grosses merdes de la planète. Congrats.

7. Le nombre de meurtres en 24 h au Mexique

Le confinement n’a pas non plus empêché les violences mortelles au Mexique. Le pays a battu son record de meurtres en 24 h : le 19 avril, 105 personnes ont été assassinées dans la même journée, contre 104 le 4 avril. 34 608 meurtres avaient été recensés pour l’année 2019.

8. Les incendies en Australie

Le coronavirus a un peu éclipsé les incendies qui ont ravagé l’Australie depuis juin 2019. Si ces feux étaient exceptionnels par leur durée, leur saisonnalité et par leurs dégâts, c’est la fumée qui a permis de battre un record : elle a en effet atteint une altitude de près de 31 km, soit plus de 103 Tour Eiffel. La fumée était même visible depuis le Chili et l’Argentine.

9. L'échouage de cétacés sur les côtes Atlantiques

Mi-février 2020, on comptabilisait près de 600 dauphins et marsouins s’étant échoués sur les littoraux de l’Atlantique, un record depuis la mise en place du dispositif de comptage il y a trente ans. L’immense majorité présentait des signes de capture. Rendu là, si on s’y prend bien, en peut même battre le record annuel de 2019 hein !

Quelqu’un a le contact d’un des personnages de Retour vers le futur ? C’est pour un ami.

Sources : Euronews, La Presse, La Voix du Nord, Le Monde, Le Figaro, France Info, La Dépêche, R1,