Je sais pas si vous êtes au courant mais l’année 2020 aurait pu être sympa comme tout si un certain virus n’avait pas foutu le bordel dans le monde entier. Après une belle année de merde, on enchaine sur une année toujours aussi naze mais ça ne nous empêche pas d’imaginer ce qui aurait pu se passer si personne n’avait consommé d’animal malade. Et figurez vous que c’est plutôt sympa 2020 dans une autre dimension.

1. Danser sur Anissa de Wejdene dans des boîtes nulles

2020 était une année sans boîte de nuit à partir du mois de mars et même si je ne suis pas une adepte de ces soirées, ça manquait un peu de ne pas croiser d’étudiants déjà ivres dans le métro à 1h du matin. Sans le Covid, on aurait pu danser sur Anissa, Djomb, Rockstar, Watermelon Sugar, Fever, Mood et bien d’autres chansons de 2020. Pour ne pas mourir bête, voilà un aperçu de ce que ça aurait donné depuis les toilettes d’une boîte de nuit.

2. Voir Angèle et les Black Eyed Peas en festival

S’il y a bien un truc qui a manqué à tout le monde pendant l’été 2020, c’est de pouvoir aller se miner la gueule en festival. Il fait beau, il fait chaud, on est avec ses potes, on boit de la bière dans des gobelets réutilisables et on va voir plein de concerts. Cette année là, les programmations de festivals n’étaient pas à couper le souffle mais on avait tout de même hâte d’y aller pour l’ambiance (et la picole(avec modération bien sûr)).

3. Aller voir le dernier James Bond au cinéma

Cela va de soi, tout le monde serait allé voir Mourir peut attendre s’il était sorti au cinéma. Pourtant, il y a très peu de personnes réellement fans de James Bond mais tout le monde sait que les films sont géniaux et que Daniel Craig est beaucoup trop fort. On l’attend de pied ferme en 2021 avec le troisième Spider-Man de Jon Watts.

4. Regarder tous les matchs de l'Euro

En 2016, tous les français sont devenus amateurs de football pendant un mois parce que c’est toujours sympa de soutenir une équipe tous ensemble. Evidemment, on a été un peu beaucoup dégoutés sur la fin mais on espérait vraiment prendre notre revanche en 2020. Coup dur le Covid, ce sera pour l’année prochaine.

5. Et toutes les épreuves des J.O.

Bon, ça aurait été compliqué de regarder TOUTES les épreuves parce que certaines personnes ont un travail mais il est certain qu’on aurait bien aimé regarder les Jeux Olympiques. Ce qui est fou, c’est qu’on va avoir énormément de sport à regarder à la téloche cette année (si ce n’est pas encore reporté).

6. Voyager plein de fois et même ailleurs qu'en France

S’il n’y avait pas eu le Covid, tu aurais pu prendre l’avion et partir super loin en vacances en 2020. Le truc, c’est que tu ne l’aurais pas fait parce que tu aurais dépensé tout ton argent dans les bars et dans les restaurants. Alors, tu serais parti une semaine dans le Poitou avec ta famille, moyen fun.

Crédits photo : Topito

7. Personne ne serait allé à Dubaï

Dubaï, la ville de tous les excès, est devenu le paradis des influenceurs français et des stars de télé-réalité pendant et après le confinement. Franchement, quel intérêt d’aller aussi loin alors qu’on est très bien à Nogent-sur-Marne ? Sans le Covid, tout ce beau monde serait resté chez soi et on aurait été un peu moins dégoutés.

8. On n'aurait peut-être jamais rencontré Castex

En juillet dernier, Edouard Philippe a présenté la démission de son gouvernement et tout cela ne se serait probablement pas passé comme ça sans ce connard de virus. On n’aurait alors jamais rencontré le fameux Jean Castex (dont personne n’avait entendu parler jusque là) et on n’aurait pas pu faire de blagues sur son accent et ses doigts d’honneur en direct.

9. On aurait mangé au resto au lieu de saliver devant l'émission de Cyril Lignac

Dans le monde d’avant, on pouvait aller manger au restaurant à 21h et bien kiffer sa vie avec un bon petit plat. Pendant le premier confinement, on ne pouvait même pas se faire livrer et on salivait juste devant les plats de Cyril Lignac en mangeant nos coquillettes au jambon. Parce que bon, c’est sympa de regarder M6 mais on ne va tout de même pas se mettre à cuisiner.

10. On n'aurait pas laissé Mamie dans la cuisine pour Noël

Dire qu’on a dû couper la buche glacée en deux et laisser papy et mamie manger dans la cuisine… C’était super injuste qu’ils aient la moitié de la buche pour eux alors qu’ils n’étaient que deux !

Franchement, ça aurait pu être pire. On a tout de même évité Les Tuche 4 au cinéma.