D’après certaines personnes, le chien est le meilleur ami de l’homme. Si la définition de « meilleur ami » peut englober ici un amour inconditionnel, une compagnie réconfortante et une fidélité sans pareille, elle n’omet cependant pas une propension à chier partout, à pisser sur un canapé, à ruiner un fauteuil et à mordre les gens. C’est d’ailleurs peut-être cette deuxième partie du comportement de ce noble animal qui fait que certains pays interdisent certaines races sur leur territoire. On vous propose donc aujourd’hui de voir quelques exemples de chiens qu’on a pas le droit d’avoir dans quelques parties du globe.

1. L'american pitt bull terrier

Interdit dans plus d’une quinzaine de pays dont la France, l’american pitt bull terrier n’est franchement pas en odeur de sainteté. Jugé dangereux, l’animal souffre également d’un nom qui n’inspire pas confiance : « pitt » est un dérivé de « pit » qui veut dire arène, « bull » veut dire taureau, « terrier » veut probablement dire « terrier » et « american » veut dire américain (ce qui est le plus effrayant). Une brave bête historiquement utilisée dans les combats de chiens qui est donc bannie de beaucoup de pays. À part ça, il fait aussi partie des chiens qui ressemblent à des stars.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Jim Pennucci

2. Le dogue argentin

Quand un chien est utilisé pour combattre des sangliers et des pumas il ne faut pas s’étonner que celui-ci soit réglementé dans près de 18 pays. Si l’animal peut se montrer très affectueux, c’est entre de mauvaises mains qu’il peut devenir mortel, ce qui est le cas de presque tous les chiens, le danger est souvent le maître finalement. Interdit à la possession dans de nombreux coins du globe (ce qui est géométriquement impossible, je vous le concède) le dogue argentin trouve donc sa place dans ce top.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Christian PInatel de Salvator

3. L'american staffordshire terrier

Bien qu’il soit dans la liste des chiens les plus populaires du monde, de nombreux pays règlementent ou interdisent sa possession. En France par exemple, un mineur ou une personne avec un casier judiciaire de peut pas en posséder et il faut une assurance à la responsabilité civile qui couvre les dommages du chien si on en adopte un. Chien sportif et énergique, il est également utilisé pour des combats illégaux et se trouve donc interdit dans plusieurs endroits.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : AuréliaBC

4. Le tosa-inu

Très utilisé par les Yakuzas dans les combats de chiens, cet animal originaire du Japon est lui aussi règlementé ou interdit de territoire dans plus de 15 pays. Considéré dangereux il est généralement soumis à une étude comportementale par un vétérinaire lors de son plus jeune âge afin de savoir s’il peut vivre en société sans trop de risques.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Ludivine HOUDAS

5. Le mastiff

« Ce que le lion est au chat, le mastiff l’est au chien« . Cette phrase tirée de « Cynographia Britannica » vous donne une idée de l’animal assez parlante et le mastiff fait également partie des chiens les plus massifs du monde (probablement une tonne de jeux de mots à faire entre massif et mastiff mais je vous épargne ça). Règlementé ou interdit à la possession dans certains pays, il est souvent utilisé comme chien de garde. Le problème c’est que sans se montrer violent, il peut blesser quelqu’un avec sa simple force qu’il ne maîtrise pas toujours.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Joachim Otto

6. Le rottweiler

Autrefois utilisé comme gardien de troupeaux le rottweiler est aujourd’hui souvent présent aux côtés des forces de l’ordre et fait partie des chiens qui mordent le plus en France. Une dizaine de pays le considèrent comme dangereux et sa possession est également réglementée ou tout simplement interdite comme dans certaines parties de la Suisse. Le chien originaire d’Allemagne tient son nom de la ville de Rotweill, contrairement au caniche qui ne tient pas son nom de la ville de Cannes.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Phil Sangwell from United Kingdom

7. Le dogue des Canaries

Utilisé historiquement comme chien de chasse, de combat ou comme bouvier (ce qui veut dire gardien de troupeau de bovin), le dogue des Canaries est lui règlementé dans huit pays. Une fois de plus tout dépend de son éducation car on dit de lui qu’il peut être aussi paisible et tout tranquille qu’un ado qui écoute du Tryo dans sa chambre. La croissance du dogue des Canaries est extrêmement longue car il atteint sa taille adulte généralement vers deux ans et demi.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Smok Bazyli

8. La akita inu

Même si l’akita inu est la définition même de la mignonnerie, sa présence et sa possession est réglementée dans près de cinq pays dont l’Irlande et l’Espagne. Cette petite boule de poil (enfin petite, c’est pas non plus un chaton) originaire du Japon est considéré comme un « chien / chat » en terme d’éducation, il ne supporte pas les rapports de force et rater son éducation peut avoir des répercussions à l’âge adulte. D’autre part, il ne supporte que rarement les autres chiens du même sexe, qu’ils soient de la même race ou d’autres gros volumes, et tout cela se joue une fois de plus lors de l’éducation.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : KenIchiAi

9. Le fila brasileiro

Un chien qui a toute une histoire que ce géant de la famille des molossoïdes (déjà ça se pose là) qu’on utilisait pour poursuivre les déserteurs et les esclaves au Brésil. Son nom veut dire « attraper, tenir, ne pas lâcher » et très franchement c’est assez dissuasif comme ça. L’animal est donc réglementé ou interdit dans plus de dix pays et certains le classent comme chien dangereux pour lequel il faut une autorisation de possession. Et en même temps avec cette image il pourrait entrer dans la liste des chiens en photos qui sont trop tristes.

Crédits photo (Domaine Public) : Chris 73

10. Le caniche

Animal extrêmement dangereux et violent, on pense même qu’il est à l’origine du mythe de la bête du Gévaudan. Le caniche est ce qu’on a longtemps appelé « la mort frisée » au Moyen-Âge, ce qui explique pourquoi beaucoup de vieilles dames l’utilisent comme chien de défense, d’autant qu’il fait partie des races de chiens les plus intelligentes. Se nourrissant principalement d’ours adultes qu’il chasse sans vergogne, le caniche devrait logiquement être interdit dans tous les pays du globe, mais il est beaucoup trop malin pour ça.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Tim Wilson from Blaine, MN, USA

Voilà, vous en savez maintenant encore plus sur le monde canin, qui est un monde doux, baveux, amical mais qui peut aussi mordre les mollets.

Sources : Brightside, Petolog, Boogie The Pug, Dogs Travel Guide.