On est là à se plaindre parce qu’il y a des épinards à la cantine du bureau, parce qu’il y a un connard qui nous a bousculé à l’arrêt de bus et parce que les impôts, purée, ça coûte un bras. Alors c’est peut-être la vraie vie mais si on se penche un peu sur les personnages de nos séries, on se rend compte que finalement, on est pas trop mal lotis. Attention, des spoils sont semés un peu partout, on vous aura prévenu, n’essayez pas de nous accuser.

1. Pennsatucky d'Orange is the New Black

Alors qu’elle était toute jeune, Pennsatucky s’est souvent prostituée pour s’acheter de quoi boire et manger. Elle se faisait aussi manipuler par sa mère qui l’utilisait pour obtenir de l’argent du gouvernement. Elle est ensuite devenue accro à la méthamphétamine et s’est retrouvée en prison pour avoir tiré sur une infirmière qui se moquait d’elle parce qu’elle venait d’avorter pour la cinquième fois. L’histoire est d’autant plus triste qu’à la fin, elle meurt d’une overdose après s’être droguée en pensant avoir échoué à un examen, alors qu’elle obtient finalement son diplôme. Encore une de ses fins de séries où on chiale comme des fragiles.

Source photo : Giphy

2. Lord Varys de Game of Thrones

Bon, on aurait littéralement pu faire un top sur tous les personnages de la série parce qu’ils ont tous eu des enfances de merde. Mais celle de Varys l’était tout particulièrement. Né esclave, il a été vendu à un sorcier qui l’a drogué et émasculé afin d’utiliser son pénis pour un rituel. Ensuite il a cherché à s’en débarrasser et l’a jeté dans la rue où il devait mourir. Youhou, une belle période quoi.

Source photo : Giphy

3. Phoebe dans Friends

La pauvre Phoebe n’a pas eu une vie facile. Entre son père qui l’a abandonnée quand elle était petite, sa mère qui s’est suicidée et son beau-père qui est allé en prison, c’est clairement pas la folie côté famille. Mais Phoebe a aussi dû mendier, voler et vivre dans une voiture. Elle n’est par ailleurs jamais allée au lycée et elle dit avoir contracté une hépatite quand un proxénète lui a craché dans la bouche. Franchement, sacré combo de tristesse.

Source photo : Giphy

4. Alex Karev de Grey's Anatomy

Si beaucoup de personnages de Grey’s Anatomy n’ont pas eu une enfance facile, celle d’Alex Karev est particulièrement hardcore. Il a dû faire face à un père alcoolique et prendre soin de sa mère schizophrène, tout en s’occupant de son frère et sa sœur. Il a changé 17 fois de famille d’accueil et a même été placé en centre de détention pour mineurs pour avoir volé de la nourriture. Plus tard, son frère est lui aussi diagnostiqué schizophrène et tente d’assassiner sa sœur. Coucou les traumas d’enfance.

Source photo : Giphy

5. Ned de Pushing Daisies

Le don de Ned peut paraître exceptionnel, mais en vérité il est assez cruel et morbide. S’il a la possibilité de ramener quelqu’un à la vie, le cadavre ne doit pas être vivant plus de 60 secondes, sinon quelqu’un d’autre meurt à sa place. Et si la personne touche une fois Ned, elle meurt une deuxième fois. Et c’est ce qui va se passer quand sa mère meurt alors qu’il a neuf ans : il parvient à la ressusciter sacrifiant sans le savoir le père de Chuck) mais elle l’embrasse et meurt une deuxième fois, ce qui est quand même très con mais surtout très très triste. Ned est ensuite abandonné par son père dans un pensionnat. Il ne peut même pas se consoler auprès de son chien puisqu’il l’a ressuscité aussi et qu’il ne peut donc pas le toucher. MAIS C’EST QUOI CES SÉRIES FAITES POUR QU’ON CHIALE, bordel !

Source photo : Giphy

6. Dexter Morgan de Dexter

Quand on voit tout ce qu’il a subi pendant son enfance, on comprend un peu mieux la personnalité complexe de Dexter. Il a en effet vu sa mère, accro à la drogue, se faire tuer à coup de tronçonneuse et a été séparé de son frère quand il était tout petit. Quand on y pense, c’est finalement assez logique qu’il ait un peu du mal à contrôler ses pulsions sociopathes.

Source photo : Giphy

7. Locke de Lost

Abandonné par sa mère et placé en foyer, il a été pas mal malmené durant son enfance. Mais c’est surtout son père qui lui a fait les pires coups de pute : Locke lui a offert l’un de ses reins alors que ce n’était qu’une arnaque, et celui-ci l’a remercié en le poussant par la fenêtre, causant la paralysie des jambes de Locke. On ne choisit pas sa famille comme on dit hein…

Source photo : Giphy

8. Le Docteur de Doctor Who

Pas facile d’avoir le moral constant quand tu vis pendant des siècles. Mais encore plus difficile quand tu es le dernier de ton espèce (et que par conséquent, tu es condamné à errer tout seul), que tu as vécu une guerre, deux génocides et que tes seuls amis sont des humains qui meurent en deux secondes. Cimer la déprime.

Source photo : Giphy

9. Kimmy de Unbreakable Kimmy Schmidt

Depuis ses 14 ans et pendant 15 ans, Kimmy est restée dans un bunker sous terre sans jamais pouvoir sortir (imagine toi avec ton confinement de trois mois dans la maison de campagne de tes parents. Tu fais moins le malin maintenant hein ?). Elle a subi un lavage du cerveau par un gourou qui a voulu lui faire croire que l’apocalypse avait eu lieu. Et pourtant elle garde la patate. Toutes nos félicitations.

Source photo : Giphy

10. Ziva de NCIS

Le côté strict de Ziva lui vient, sans trop de suspens, de son enfance auprès de son père membre du Mossad, agence de renseignements israélienne, qui l’a formée aux techniques de combat et d’espionnage dès toute petite. On peut rajouter à ça la mort de sa meilleure amie alors que Ziva n’avait que 12 ans et la mort de sa sœur quelques temps plus tard dans un attentat-suicide du groupe terroriste Hamas. Après bon, moi j’ai perdu ma souris quand j’avais cinq ans, c’était dur mais j’en fait pas tout un plat hein.

Source photo : Giphy

Allez, séchez vos larmes, ça va bien aller. Si vous voulez vous changer les idées (ou pas), on a aussi les histoires glauques derrière les dessins-animés et les scènes les plus tristes des Studios Ghibli. Allez, ça nous fait plaisir, tu veux un mouchoir ?