« Gnagnagna la saison 4 de Stranger things est sortie et elle est trop bien, elle fait flipper, a un scénario de ouf et en plus elle fait connaitre au monde entier des artistes des années 80 que personne n’écoutait avant comme Kate Bush ». Désolé pour le jet gratuit de sel, mais ça commence à me faire mal d’entendre parler de cette série en permanence comme si c’était la meilleure œuvre jamais réalisée. Et le gros problème de cette série à mon humble avis que je vous balance en pleine poire, c’est que certains des personnages auraient mieux fait de crever il y a un moment déjà, parce que si c’est pour les utiliser mal, autant les jeter.

1. Jim Hopper

Des scénaristes qui flippent un peu trop de tuer un de leurs personnages, ça donne toute une saison où le personnage ne sert à rien. Parce que si le but depuis le début c’était de le foutre dans une prison où il y a plus de clichés sur la Russie que de prisonniers et où le personnage semble ne faire que regarder à l’horizon en prenant un air de mec super abîmé par la vie, c’était plus judicieux de le faire crever dans la saison 3.

Crédits photo : Netflix

2. Joyce Byers

Concrètement, si vous êtes totalement honnêtes avec vous-même, à part ouvrir la bouche quand elle ne parle pas et afficher en permanence un air interloqué ou choqué sur son visage, elle sert à que dalle Joyce ? Parce que si Hopper n’était pas en taule dans une prison russe imaginée par un scénariste plus patriote qu’un drapeau américain elle ne ferait absolument rien de cette saison, vous en êtes bien conscients ? Du coup la faire crever ça aurait été pas mal, ça aurait amené un peu de drame.

Crédits photo : Netflix

3. Martin Brenner

On croit qu’il est mort, il revient, on croit qu’il est mort, il revient… C’est plus un personnage de Stranger Things c’est la carrière politique de Manuel Valls. TROUVEZ UN AUTRE SCIENTIFIQUE BORDEL, même Matthew Modine semble ne pas comprendre où va son personnage et les scènes dans le labo puent le réchauffé des précédentes saisons qui étaient déjà du réchauffé d’œuvres bien meilleurs comme Akira ou le manga Monster.

Crédits photo : Netflix

4. Jonathan Byers

Si vous voulez vous débarrasser d’un personnage vous lui enlevez sa motivation (par exemple un intérêt amoureux), vous le placardez quelque part loin des autres personnages (par exemple à l’autre bout du pays) et vous vous arrangez pour qu’à chaque fois qu’on le voit on se dise qu’il ne sert à rien (par exemple en le montrant fumer des joints et ne rien faire d’utile au scénario). Sans déconner faites crever Jonathan Byers, même lui ne mérite pas ça, d’autant que vous rallumez la flamme entre sa meuf et Steve.

Crédits photo : Netflix

5. Will Byers

Boarf, quitte à faire crever la famille Byers pourquoi pas se débarrasser de Will ? Parce qu’à part le montrer en train de peindre sans qu’on voie ce qu’il peint et lui filer des répliques complètement énigmatiques sur son « amitié » avec Mike sans qu’il ait de véritable rôle dans l’histoire, il ne fait pas grand-chose. Une fois de plus, autant le faire caner, ça fera une belle scène d’enterrement.

Crédits photo : Netflix

6. Mike Wheeler

D’accord c’est l’un des personnages principaux, d’accord il fait partie du noyau dur des enfants héros de cette série mais il est autant utile à l’évolution de l’histoire que je le suis dans le bon fonctionnement du gouvernement suédois. Il ne fait rien, n’apporte rien, ne sert à rien et en plus il est chiant. Butez-le, au moins ça donnera une motivation supplémentaire à Eleven pour péter un gros câble.

Crédits photo : Netflix

7. Le demogorgon

Pourquoi ils ne l’ont pas tout simplement fait crever cette saloperie là ? Parce qu’entre le Flagelleur mental qui, au passage, a le nom de méchant le plus pourri depuis Skeletor, et Vecna qui lui a un nom de pommade contre les hémorroïdes, il ne semble plus tellement terrifiant le méchant à tête de fleur. Du coup il fallait le faire crever et capitaliser sur les autres méchants, la preuve, y’a que Hopper qui croise sa route, à savoir un perso secondaire sans motivation.

Crédits photo : Netflix

8. Barbara Holland

Nan je déconne, elle a été clairement butée sans retenue, et je peux vous dire qu’elle n’est pas morte de sa belle mort. Et du coup même si elle ne servait pas à grand chose on s’en souvient parce que sa mort était marquante, donc ils sont capables de le faire ces foutus scénaristes. Sortez vous les doigts.

Allez voir les détails cachés dans la saison 4 de Stranger Things et les personnages les plus chiants de Stranger Things, une série finalement pas si ouf. Si vous voulez m’insulter dans les commentaires faites la queue, y’a les fans de Breaking Bad avant vous.