Il y a trois écritures pour faire un film : le scénario, le tournage et le montage. C’est donc à peu près logique qu’au cours de ces trois écritures différentes l’histoire évolue et qu’on change des choses, qu’on en ajoute ou tout simplement qu’on en enlève. C’est de ces scènes coupées dont on va parler aujourd’hui, parce que parfois les réalisateurs se sont battus pour garder des scènes et ont réussi mais d’autres fois elles ont tout simplement été dégagées de la version finale.

1. The Batman : la scène du Joker

On le voit à la fin du film discuter avec l’homme mystère à travers une grille mais on aperçoit que difficilement son visage, c’était peut-être un détail dans The Batman, pourtant c’était bien le Joker (et non Benjamin Castaldi comme l’évoquaient certaines rumeurs). Mais une scène coupée qui introduit bien mieux le personnage a été dévoilée très récemment et montre le chevalier noir dialoguer avec son ennemi le plus iconique. Et il faut dire que le Joker de Barry Keoghan semble plutôt convaincant et flippant, de quoi promettre une suite assez cool.

2. Alien 2 : La scène où Ripley apprend la mort de sa fille

Forcément quand on se fait cryogéniser pendant près de 57 ans et qu’on se réveille dans l’espace loin de la Terre le temps a filé. Cette scène qui montre Ripley découvrir que sa fille a bien grandi et est même morte de vieillesse est plutôt touchante, si vous ne pleurez pas vous n’avez vraiment pas de coeur.

3. The Thing : le dernier plan qui change pas mal la donne

Là comme ça on ne peut pas dire que la fin de « The Thing » n’était pas claire : il restait deux personnages et on se demandait TOUTE SA VIE lequel des deux était « the thing ». Mais ce tout dernier petit plan coupé qui montre que le husky a survécu bah ça change un peu tout parce que ça pourrait vouloir dire que c’est lui la créature et qu’il va continuer d’aller buter du monde partout.

4. Star Wars : La vérité sur les origines de Luke cachées par Yoda

C’est évidemment Dark Vador lui-même qui apprend à Luke qu’il est son père mais pourquoi Obi Wan et Yoda qui savent tous les deux la vérité ne lui ont jamais révélé auparavant ? Une scène coupée répond en partie à cette question, ou plutôt elle confirme que c’est Yoda qui a caché la vérité et a empêché Obi Wan de la lui révéler. Il était peut-être pas si sympa que ça ce petit bonhomme vert, personnellement il m’a toujours foutu mal à l’aise.

5. Le seigneur des anneaux : Les motivations de Boromir et Faramir

Vous l’ignorez peut-être mais à la base Peter Jackson voulait que sa trilogie dure approximativement huit mois et demi, ce que les producteurs ont refusé parce que c’était un peu trop long. Il a donc coupé pas mal de scènes dont celle-ci qui nous montre Faramir et Boromir passer un bon moment jusqu’à ce que leur salaud de père vienne bully le petit frère. On comprend qu’ils n’ont aucune envie d’aller chercher l’anneau eux-même mais que c’est bien le père qui les pousse à agir ainsi, ce qui les montre de façon un peu plus positive.

6. Terminator 2 : La remise à zéro du Terminator

Dans cette scène étrangement retirée du deuxième film de la saga on voit Sarah et John Conor suivre les indications du Terminator pour le remettre à zéro. On comprend également à quel point le petit John tient à son pote robot et s’engueule facilement avec sa mère. La scène est importante parce qu’elle montre aussi John s’affirmer, ce qui laisse apparaitre comment il pourra mener la rébellion quelques années plus tard.

7. Harry Potter et les reliques de la mort 1 : La scène d'au revoir entre Harry et Dudley

Ok celle-ci elle fout les poils : après des années d’insultes, de coups bas, de mésentente, de chasse d’eau pas tirée après avoir fait caca et de rivalité les deux cousins se disent finalement au revoir sur le pas de la porte de la maison. C’est assez simple, pas de grands discours ni de câlins mais c’est suffisant pour être touchant. Et ils ont coupé ça les bâtards, comme toutes ces autres scènes coupées dans Harry Potter.

8. Le silence des agneaux : un peu d'humanité dans la voix d'Hannibal

À chaque rencontre entre Hannibal et Clarisse dans Le silence des agneaux le docteur s’adresse à l’enquêtrice avec condescendance et froideur, sans jamais laisser apparaitre une part d’humanité. Pourtant dans ce monologue (que la vidéo vous montre en une prise incroyable), on voit un Lecter bien plus humain, peut-être plus touché par ce qu’il raconte et c’est assez dommage de se dire qu’on a supprimé cette scène. Rien que pour le jeu d’acteur elle méritait de rester.

9. Bienvenue à Bruges : La scène de Harry jeune qui fait son effet

Les deux tueurs à gages qui se réfugient à Bruges n’osent pas vraiment désobéir à leur boss Harry (Ralph Fiennes) et on comprend qu’il est violent sans avoir de véritable background. Cette scène coupée le montre jeune alors qu’il va régler son compte à un policier dans un commissariat et elle fait totalement comprendre pourquoi le personnage est aussi craint par les deux autres. Le réalisateur a décidé de l’enlever car il n’était pas satisfait de l’effet spécial, mais l’intention y est claire.

10. Get Out : La scène où Rose dévoile qu'elle pourrait aussi être une victime

Dans Get Out, Chris est piégé par sa petite amie Rose et sa famille qui décide de l’hypnotiser. Dans la version cinéma on ne peut pas vraiment remettre en question la culpabilité de Rose qui amène de nouveaux petits copains à sa famille à plusieurs reprises, mais dans une scène coupée elle dit à Chris que quand elle était jeune sa mère l’a hypnotisé également car elle avait le trac. Ce qui pourrait donc dire qu’elle est également instrumentalisée par sa mère qui est vraiment une saloperie sans nom et qu’elle est donc également une victime.

11. Avengers : Captain America, perdu dans le monde moderne

On ne va pas se mentir garder trois minutes de scène pour faire comprendre que Captain America galère à se faire au monde moderne ça n’aurait probablement pas été la mer à boire. Pourtant les producteurs ont décidé de jeter cette scène aux ordures comme on jette des ordures aux ordures. Vraiment pas de coeurs ces sales producteurs américains.

12. Kill Bill 2 : La vraie (petite) scène de Bill

Le problème avec Kill Bill, c’est que pendant deux films on nous montre une femme super balèze courir après un gros méchant et que quand on rencontre finalement ce super méchant en question il est en train de faire un sandwich devant un dessin animé. Du coup il est un peu pourri comme menace et ça casse un peu l’effet dramatique. Cette très courte scène nous montre que Bill est aussi un combattant aguerri et qu’il n’a pas froid au yeux, ce qui manquait un peu dans le film.

Et puisque vous en voulez probablement encore, insatiable petite fouine que vous êtes, vous pouvez aller voir les scènes de sexe coupées dans les films, les scènes trash coupées dans les Disney et les meilleures scènes coupées de séries, parce que sur le petit écran aussi ça change des trucs au dernier moment.

Sources : GamesRadar, FandomWire, Screencrush, DenofGeek, Looper.