Salut mes batarangs, comment que ça roule pour vous ? C’est enfin le moment de parler des trucs cachés dans le film sensation de ce début d’année, et si vous ne l’avez pas encore vu allez lire les raisons d’aller voir The Batman, parce que je vais spoiler comme un sagouin dans deux secondes. Pour ceux qui l’ont vu je vous propose une petite replongée dans Gotham histoire de découvrir quels étaient les petits détails que vous auriez pu manquer pendant que vous vous grattiez l’oeil.

1. I AM VENGEANCE

La toute première phrase prononcée en live (en dehors de la voix off) par le chevalier noir est donc celle-ci, mais d’où est-ce qu’elle vient ? Il s’agit d’un clin d’oeil à un épisode du dessin animé Batman (oui, celui de quand on était gamins) où le personnage disait « I am vengeance, I am the night, I am Batman. » Vous aussi vous avez des frissons ? Non parce que sinon j’ai peut-être juste un peu froid.

2. L'homme mystère et la référence au zodiac ?

Si le film peut faire penser à beaucoup de polars et notamment au film Zodiac, il appuie même une référence au tueur dans la représentation de l’homme mystère. Déjà il y a les diverses énigmes à déchiffrer qu’il donne à Batman mais également le masque noir qu’il porte face à la caméra dans ses vidéos qui ressemble pas mal au masque du tueur dans le film.

Crédits photo : Warner Bros

3. La suite de "Year One"

Le comics « Batman Year One » est un inconditionnel des aventures du chevalier noir, source très importante de ce film avec deux autres comics (Ego et Le long halloween). La voix de Pattinson nous explique qu’il s’agit de sa deuxième année en Batman, mais c’est surtout lorsqu’il prend ses notes qu’on peut voir une petite référence au titre de la bd puisque son carnet s’appelle « Project Gotham : Year Two ». Si vous regardez bien y’a aussi un magazine porno sur les chauves-souris mais ça passe super vite.

4. La référence à Warriors

La première scène qui oppose Batman à un gang de loubards maquillés dans les couloirs du métro fait énormément penser à l’une du cultissime film Warriors. Mais on peut également y voir une référence à un gang dans le comics tout aussi culte « The dark knight returns », ça peut être un mélange des deux, comme on mélange de la farine et des oeufs pour faire une quiche. Je suis assez nul en cuisine.

5. Les cartes de l'homme mystère

À plusieurs reprises le Batman récupère de petites cartes que lui adresse l’homme mystère, mais avez vous remarqué que chacune d’entre elle pouvait faire référence à un méchant bien précis ? Une représente un scientifique un peu fou qui fait penser à Hugo Strange, une autre avec un homme et une marionnette qui rappelle le ventriloque, une autre une femme qui ressemble à Poison Ivy, une qui fait penser au chat d’Alice au pays des merveilles et donc au chapelier fou sans oublier celle qui représente un hibou et pourrait symboliser L’ergot, le tueur de la cour des hiboux. La dernière quant à elle montre une image de Manuel Valls, le plus flippant de tous.

6. Le costume inspiré du jeu vidéo ?

Le costume aurait été travaillé d’abord en partant des tenues militaires des soldats américains pendant la guerre du Vietnam mais assez étonnement une autre inspiration aurait joué. Il s’agirait d’un costume de la trilogie de jeu vidéo Arkham et ce n’est même pas celle de Batman mais du Arkham Knight, le méchant très classe du troisième volet.

Crédits photo : Rocksteady

7. Le Joker teasé pour le deuxième film

Cela ne vous a pas échappé qu’une fois à l’asile d’Arkham l’homme mystère livre une discussion avec un énigmatique prisonnier qu’on peut clairement penser être le Joker. Le rire, les cicatrices et surtout la confirmation du réalisateur lui-même nous assurent que ce personnage est, ou plutôt va devenir le Joker puisqu’il en est encore au stade de ses origines à ce moment-là.

8. Le Joker déjà combattu ?

Matt Reeves (le réalisateur) a révélé qu’une scène supplémentaire avec le Joker avait été supprimée du film, mais que les spectateurs pourraient la voir très bientôt. On ignore ce qu’on voit dedans, mais elle pourrait faire référence à la présence du Joker à Arkham, nous faisant comprendre qu’il a déjà été arrêté par Batman une fois et qu’à ce moment-là il n’était qu’un malfrat banal. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, ce n’est pas le Joker de Joaquin Phoenix mais celui de Barry Keoghan que pourrait affronter ce brave Pattinson dans la suite.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Foxy59

9. Le vrai nom de l'homme mystère

De base le personnage s’appelle Edward Nygma, ce qui donne E. Nygma (énigme en anglais) mais faut avouer que c’est un peu trop cliché. Dans le comics « Crisis on Infinite Earth » on découvre que son véritable nom serait Edward Nashton et que c’est lui-même qui se serait baptisé Nygma, ce qui est plus réaliste, et Matt Reeves a décidé de suivre cette idée en rendant une fois de plus hommage à un comics important, balayant le numéro pourtant très apprécié où on apprend qu’il s’appelle Edward Balladur.

10. Un Robin déjà introduit ?

La scène d’introduction nous montre un jeune homme embrigadé par la bande d’agresseurs qui veulent tabasser un pauvre homme dans le métro, ce jeune homme qui fuit à la fin du combat devant Batman et surtout avertit le chevalier noir lorsqu’il voit quelqu’un sortir une arme est joué par Jay Lycurgo. Ceux qui ont vu la série Titans l’ont peut-être reconnu car il y joue Tim Drake, le troisième personnage a endosser le costume de Robin dans le comics. Ce serait un drôle de hasard si le réalisateur avait choisi cet acteur sans s’en rendre compte n’est-ce pas ? On peut donc penser qu’il s’agit du futur Robin de la trilogie.

11. L'introduction de Bane ?

Dans la dernière scène d’action du film Batman se fait marave sa petite gueule de chauve souris et se retrouve à terre avant de s’injecter une seringue de produit qui lui file un énorme coup de boost. C’est la nature de ce produit qui le rend super fort et extrêmement violent d’un seul coup qui pourrait faire penser qu’il s’agit du Venom, le produit que Bane s’injecte pour être aussi balèze et méchant.

12. La vision sombre de l'homme mystère empruntée à un autre jeu vidéo

Le fait que l’homme mystère organise une chasse aux indices en laissant des pièges derrière lui rappelle à ceux qui ont fait les jeux l’homme mystère du studio Telltale. L’histoire est assez proche de l’autre scénario si on y réfléchit bien, de l’arrivée d’un Joker dans l’asile d’Arkham jusqu’au fait que le père de Bruce n’était pas si angélique, travaillait avec Falcone et avait été assassiné à cause de sa relation avec le mafieux.

13. Les références à HUSH

Le comics Hush (Silence en français) offrait à Batman l’arrivée d’un tout nouveau vilain dont le visage était recouvert de bandelettes. Dans le film on a plusieurs références au personnage, le mot HUSH apparait en gros lors d’un message de l’homme mystère mais c’est surtout le nom du journaliste qui enquête sur les Wayne et se fait tuer par Carmine qui est important : Edward Elliot. Dans la BD il s’agit du grand-père de HUSH aka Tommy Elliot. Cela pourrait donner une raison valable au méchant d’arriver dans les films pour venger son ancêtre et tabasser Bruce Wayne salement.

14. Double-Face entre en scène

Et pour finir on sort un peu du film pour parler du site rataalada sur lequel se connecte Bruce Wayne pour percer à jour le plan de l’homme mystère. On peut se connecter sur le site également et y résoudre de petites énigmes. On y voit des séries de numéro qui correspondent à l’arrivée dans le comics de personnages comme Catwoman, l’homme mystère, Falcone ou encore Alfred, qui sont les personnages clés du film. Mais on y voit également le numéro d’un comics dans lequel Double-Face s’évade d’Arkham, ce qui semble être un curieux hasard, ou tout du moins une référence à l’inventeur du ruban adhésif double face.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Pat Loika

Si vous êtes plutôt Marvel, allez voir les détails cachés dans Spiderman et si vos fringues puent autant que l’haleine du pingouin, vous devez probablement faire des erreurs avec votre machine à laver, il serait temps d’arrêter vos conneries.

Sources : Looper, Nerdist, GamesRadar, Ask, Den of Geek, ScreenRant.