Zé partiiiii pour une nouvelle édition de « ce qui choque les étrangers en France ». Youhouuuu. Après vous avoir parlé du choc des cultures entre Scandinaves et Français, voici les quelques habitudes les plus choquantes pour les Anglais ! La belle et dépaysante histoire d’une rencontre entre les Froggies et les Rosbif. C’est beau.

1. Faire la bise

On y revient toujours, mais faire la bise est une habitude française qui peut très facilement mettre mal à l’aise grand nombre d’étrangers, dont les Anglais. Outre-manche, un « Hey ! », une poignée de main ou tout au plus, une accolade, suffiront laaaaargement.

2. Passer devant les autres dans la queue

Cette habitude devrait être punie par la loi, vraiment. VOUS ÊTES INSUPPORTABLES À FAIRE ÇA TOUT LE TEMPS PUNAISE. APPRENEZ À PATIENTER UN PEU.

3. Faire le V de la victoire

Non parce qu’en Angleterre, faire un « V » avec les doigts revient à faire un brave « fuck » ! Tout de suite, c’est moins friendly, quoi.

4. Prendre une longue pause déjeuner

Et en profiter pour se faire une p’tite terrasse entre collègues. En Angleterre, c’est plutôt un sandwich jambon-beurre, à son bureau, en une poignée de minutes. Ça fait moins rêver, qu’on se le dise.

Crédits photo : Topito

5. Utiliser des unités de mesure différentes

Vous voyez, le néant dans nos yeux, quand on nous parle de « foot », de « miles », de « inch » ou de « pounds » ? Maintenant, observez les yeux des Anglais quand on leur parle de « mètres », « kilomètres », « kilogrammes » ou de « centimètres ». Vous le voyez, vous aussi, le vide intersidéral ?

6. Prendre 5 semaines de congés payés

Comme à leur habitude, les Français râlent que gnagnagna c’est pas assez, bla-bla-bla ouin ouin ouin. Eh bah, jetez donc un œil sur le planning de nos voisins Anglais ! Outre-manche, on a le droit à seulement 4 semaines de congés par an. De la même manière, ils n’ont que 8 jours fériés, contre 11 en France.

7. Appeler son/sa boss "Monsieur" ou "Madame"

Côté britannique, on est plus détendu du bulbe sur la manière de communiquer avec sa hiérarchie. On appelle le patron par son prénom, tout en restant respectueux, et c’est très bien comme ça. Même si chez nous, ce mode de fonctionnement s’installe dans beaucoup d’endroits, on est encore loooooooooin d’adopter ce mode de vie dans toutes les entreprises.

8. Et vouvoyez tout le monde

En Angleterre, on utilise « you », et c’est tout. Pour faire des distinctions de politesse, on appelle son interlocuteur par son nom de famille, précédé de « Mr. » ou « Mrs. ». C’est quand même vachement plus simple.

9. Devoir se rendre en pharmacie pour trouver du Doliprane

Bien entendu, les Anglais se rendent AUSSI en pharmacie quand c’est pour récupérer des antibiotiques ou n’importe quel traitement nécessitant une ordonnance. En revanche, pour se procurer une boite de paracétamol, d’ibuprofène ou autres remèdes en libre accès, ils n’ont qu’à aller au rayon pharmaceutique de leur supermarché. Oui, oui. Drôle de déception quand ils arpentent 12 fois les rayons de nos Monop’, en vain.

10. Ne pas pratiquer le "Cash back"

QUOUA ? Eh oui, en Angleterre, on peut faire un truc qui n’existe absolument pas en France : demander du « cash back ». En gros, vous allez dans votre supermarché habituel, vous faites vos petites courses, et à la caisse, vous demandez 20£ en billet au caissier. Il l’ajoute à votre note globale (que vous réglez par carte ou chèque, sinon ça n’a aucun sens, hein), et vous repartez tranquillou avec votre liquide. Pratique, surtout quand il n’y a pas de distributeur à proximité.

11. L'éternelle question des pourboires en France VS dans les pays anglophones

On y revient toujours, mais c’est un fait : dans la grande majorité des pays anglophones, le pourboire est un réel élément culturel. On donne au serveur au moins 10% de la note globale. Vous voyez les rats courir dans Paris la nuit ? Bah… C’est exactement de cette manière que les Anglais voient les Français au resto.

12. Avoir systématiquement du pain au restaurant

En parlant de restaurant… Voilà autre chose qui n’est pas coutumier aux Anglais : la petite corbeille de pain au restaurant, systématiquement apportée et remplie à volonté. Surprenant, mais pas forcément déplaisant, non ?

13. Prendre un petit dej' sucré

Sûrement l’un des plus gros chocs culturels ! Outre manche, c’est œufs brouillés, bacon grillé, toast, haricots blancs et pourquoi pas saucisse, au réveil. Rien à voir avec notre petit croissant-beurre et nos tartines de confiture ! Mais honnêtement, à choisir… Vous préférez, l’odeur du pain chaud, ou celui du gras de bacon grillé, à 7h du mat’ ?

14. Ponctuer ses phrases de "baaaaah", "beeeeeh", "beeeen"

Ou encore « euuuuuuh ». C’est déjà compliqué à comprendre cette langue, évitons d’y ajouter des tics de langage, voulez-vous ?

15. Faire partie de la zone euro

Nan mais quelle idée, sérieux ! C’est tellement plus simple de devoir passer dans un bureau de change dès qu’on passe d’un pays à l’autre, non ?

16. Bonus : Et de l'union européenne, en fait

Youhouuuuuu, coucou le Brexit ! Ça va tranquille, hihi ?

Côté anglophone, il y a aussi des petites habitudes européennes qui choquent les Américains. Arrêtez de rassembler les miettes sur la nappe devant eux, c’est beaucoup trop de nouveautés d’un seul coup !