Une décennie qui passe, ça peut faire mal. Déjà, on vieillit, c’est pas rien. Et puis quand on est une star, l’opinion publique peut avoir changé à notre sujet. Moi je m’en fous parce que je ne suis pas une star même si une fois je suis passé à la tv sur France 3 Régions, mais les vraies stars, elles, peuvent prendre cher. Certaines étaient hype dans les années 2010 et ont tout perdu d’un coup, ou au fil des années, pour se retrouver sans les faveurs du public à l’aube de 2020. C’est parfois mérité, parfois triste, parfois imprévisible, mais c’est comme ça.

1. Johnny Depp

L’ex de Vanessa Paradis a été une des plus grandes stars du cinéma, particulièrement pendant les années 2000. En 2010, il était au-dessus de tout le monde. Puis ça a été la dégringolade, qui a plus ou moins coïncidé avec sa rupture avec Vanessa en 2012. Il a de moins en moins tourné dans des films intéressants, il y a eu les accusations de violences de la part d’Amber Heard, tout le monde a bien compris qu’il se droguait comme pas possible, et il s’est taillé une bonne réputation de salaud. Bref, à part des pubs pour du parfum et un second rôle dans les Animaux Fantastiques, le film de l’univers Harry Potter, il ne fait plus grand chose.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Georges Biard

2. Shakira

Rappelez-vous, Waka Waka, c’était en 2010. Un de ses plus gros tubes. On l’a tous chanté, même bien après la Coupe du monde. Mais ces dernières années, plus vraiment de faits marquants pour la Colombienne qui s’est même mise à faire des pubs pour des croisières où elle parle dans un français incompréhensible. C’est dommage parce qu’on l’aime bien Shakira (sauf peut-être quand elle fait des featuring avec Pitbull). On pense quand même à elle de temps en temps grâce au Remix médiéval de Hips don’t lie qui tourne sur Tik Tok.

Crédits photo (Creative Commons) : Marcello Casal Jr/Agência Brasil

3. Yoann Gourcuff

Gourcuff a joué en Equipe de France entre 2008 et 2013, avec quelques bonnes performances, mais certains se sont beaucoup trop emballés en le prenant pour le successeur de Zizou. La réalité fut moins glorieuse, puisque Gourcuff, pas médiocre non plus, n’avait pas le jeu de Zidane, et surtout passe le reste de sa carrière à se blesser. Il ne marquera finalement jamais l’histoire de l’Equipe de France, et il n’a plus les faveurs du public qu’il avait en 2010.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : S. Plaine

4. Michael Jackson

Oui, en 2010 Michael Jackson était déjà éteint depuis 1 an. N’empêche qu’il avait encore la hype sur lui et que les affaires pour éventuelle pédophilie n’avaient pas réussi à saper son image. Sauf qu’en mars 2019 est sorti le documentaire à charge Leaving Neverland, et là son image a quand même bien commencé à se fissurer. Il lui reste encore des millions et des millions de fans parce que sa musique est cool et parce que certains lui portent un soutien inconditionnel, mais la hype n’est plus avec lui.

Crédits photo (Domaine Public) : White House Photo Office

5. Lana Del Rey

On n’a vraiment pas d’explications sensées pour expliquer pourquoi Lana Del Rey a perdu de sa superbe. Au début des années 2010, elle était partie pour être la nouvelle chanteuse superstar aux côtés de Lady Gaga (qui avait quelques années d’avance), mais tout ça s’est peu à peu atténué. On attend malgré tout avec curiosité son prochain album Chemtrails Over The Country Club qui devrait sortir d’un jour à l’autre.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Justin Higuchi from Los Angeles, CA, USA

6. Gad Elmaleh

En 2010, Gad Elmaleh est au top de sa forme. Son dernier spectacle « Papa est en haut » vient de sortir en DVD (vous vous souvenez des DVD ?), il joue un rôle très sérieux dans le film français La Rafle et commence même sa carrière aux Etats-Unis en tournant dans des films Hollywoodiens. Et puis ça s’essouffle. Il s’allie avec Kev Adams pour un spectacle moyennement drôle et on découvre que certains de ses sketchs mythiques sont grandement inspirés d’humoristes américains. En 2020, Gad Elmaleh commence à chanter et est assez actif sur les réseaux sociaux, on est curieux de voir la suite.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

7. Harvey Wenstein

Le mec était un des plus grands producteurs de ciné du monde, il a produit des films comme Pulp Fiction, Scream, le Seigneur des Anneaux, Inglourious Basterds, ou encore Le Discours d’un Roi en 2010. Et encore, il y en a beaucoup beaucoup plus. Seulement, cet empire qu’il a construit a fait de nombreuses victimes et en 2017, il est accusé de nombreuses agressions sexuelles. Tout comme de nombreux autres personnalités du cinéma, il restera connu pour les délits qu’il a commis (encore heureux).

Crédits photo (CC BY 3.0) : David Shankbone

8. Kevin Spacey

Autre agresseur dévoilé par le mouvement #metoo, Kevin Spacey est accusé en 2017 d’avoir tenté d’abuser un garçon de 14 ans quand il en avait 26, et d’être une personne toxique aux comportements de prédateurs. Lui qui était au top depuis les années 90 et toujours plus depuis 2013 avec House of Cards, il s’est retrouvé éjecté de sa série et mis sur le banc de touche pour tout le reste. L’ère Spacey est terminée.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Maryland GovPics

9. Susan Boyle

En 2009, dans Britain’s Got Talent, une petite dame de 47 ans qui en fait 60 se ramène devant les juges. Tout le monde se moque un peu, puis dès qu’elle se met à chanter, tout le monde chiale et applaudit. Après ça, elle arrive deuxième de la finale et devient célèbre dans le monde entier. Sauf qu’on n’a plus du tout entendu parler d’elle depuis quelques années, et on vient seulement de s’en rendre compte.

10. Laurent Blanc

En 2010, Laurent Blanc arrive dans le rôle de sauveur de l’Equipe de France après l’échec de la Coupe du Monde en Afrique du Sud et le départ de Domenech. On se dit qu’il va tout changer, que c’est un champion du monde de 98, qu’il a les épaules etc. Deux ans plus tard, c’était terminé. L’Euro 2012 avait été une purge, avec un parcours pas bien glorieux en poule et une défaite contre l’Espagne, le tout entrecoupé de tensions dans les vestiaires. Laurent Blanc, c’était du vent.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Julien Manceau

Les années 2010 ne leur ont pas fait de cadeaux.