Même si les Américains envient la France et l’adorent pour plein de raisons, on n’a pas toujours une superbe réputation à l’étranger. Les clichés sur les Français sont hyper nombreux (apparemment on ne se lave pas et on râle tout le temps), et s’il y a bien un truc qui ne nous aide pas à redorer notre blason, c’est la fiction. Dans plein de livres, séries ou films étrangers, les personnages français sont des connards arrogants, violents ou légèrement casse-couilles, et on trouve ça un tout petit peu injuste. Bon ok c’est drôle aussi, mais quand même un peu injuste.

1. Pépé le Putois

On en avait déjà parlé dans le top sur les personnages de dessin animés qui ont été cancelled : Pépé le Putois a été supprimé des Looney Tunes parce qu’il forçait ses « conquêtes » à l’embrasser, ce qui, disons-le, est mal. Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est le fait que Pépé le Putois soit caractérisé comme étant français. Et comme c’est un putois, ben forcément, il fouette, donc ça donne une bonne image de nos compatriotes : des forceurs qui refoulent un max. On a vu plus sympa comme représentation de notre pays.

2. Fleur Delacour dans Harry Potter

Si elle finit par devenir une précieuse alliée de l’Ordre du Phénix, Fleur Delacour est d’abord introduite dans l’univers Harry Potter comme une personne un poil arrogante, dégoûtée par la cuisine anglaise et relativement insupportable. C’est un peu la petite princesse qui voudrait que tout le monde l’admire et agisse selon sa vision des choses. Bref, c’est l’un des seuls personnages français des bouquins et en plus il est relou. Merci J. K. Rowling.

3. Le personnage de la France dans Hetalia : Axis Powers

Pour ceux qui ne connaissent pas, Hetalia c’est un manga où chaque pays est personnalisé, donc chaque personnage représente un pays. Forcément, c’est la porte ouverte à tous les stéréotypes possible, et, forcément, le personnage de la France (appelé Francis Bonnefoy, so cliché) prend cher. Il est beau gosse mais ne parle que de cul, picole h24, manipule tout le monde et touche les autres personnages sans leur consentement. Pire enfoiré tu meurs.

4. Iron Maiden Jeanne dans Shaman King

Tu parles d’un nom tout pourri déjà, mais ce n’est pas le seul défaut de ce personnage dans le manga de Hiroyuki Takei. Iron Maiden Jeanne, née au Mont-Saint-Michel, est probablement la personne la plus cruelle de tout Shaman King, puisqu’elle a la particularité de torturer d’autres personnages à l’aide de techniques médiévales bien tordues. En gros, dès que quelqu’un se met en travers de son chemin, elle le bute, mais bien cruellement. Elle est pas belle la France ?

5. Le Chef Louis dans La Petite Sirène

C’est pas le plus grand méchant de l’histoire de Disney, mais le Chef Louis est représenté comme un Français avec une grande moustache (oui, les Français ont souvent des grandes moustaches dans la fiction) totalement colérique qui détruit sa cuisine pour tenter de cuire Sébastien le crabe. Et dans un monde où la moitié des personnages viennent de la mer, un mec prêt à tout pour faire bouillir un crabe est forcément un connard.

6. Le Mérovingien dans Matrix : Reloaded

Incarné par Lambert Wilson, le Mérovingien est un trafiquant d’informations très intelligent, mais surtout un beau connard qui passe son temps à jurer. Sa meilleure réplique est quand même : « Nom de Dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d’enculé de ta mère. Vous voyez, c’est aussi jouissif que de se torcher le cul avec de la soie, j’adore ça. » Oui, les étrangers pensent que les Français sont très distingués.

7. Jean-Paul Pierre Claude Charpentier Vicomte de Condé de Bourbon dans A la Maison Blanche

C’est pas un nom de personnage BIEN FRANÇAIS ça ??? Dans la série West Wing (traduite « A la Maison Blanche », comme ça c’est bien moche), Jean-Paul est le mec de Zoey Bartlet, et, connard qu’il est, il la drogue lors de sa soirée de remise de diplômes parce qu’elle comptait le larguer. A cause de ça elle se fait enlever, et, plus tard, il dira qu’elle s’était droguée de son propre chef. Jean-Paul est donc ce qu’on peut appeler une personne peu recommandable.

8. Guillaume dans Sept à la Maison

C’est pas le personnage le plus marquant de l’histoire des séries, mais Guillaume (surnommé Guy) apparaît dans un épisode de Sept à la Maison comme un étudiant français hébergé par la famille ultra-protestante des Camden. Seulement, Guy est un gros con qui fout la merde dans sa famille d’accueil et fait fumer des clopes aux gamins, ce qui les rend malades. Au final, tout le monde se rend compte que les Français ne sont pas aussi charmants et romantiques que ce qu’on dit. Une belle morale anti-française comme on les aime.

9. Fouchet dans Bad Boys

Dans le premier film Bad Boys, Fouchet est le méchant principal, un gros trafiquant d’héroïne pas très commode. A un moment, il flingue une escorte par derrière après l’avoir rassurée, puis tire dans la rotule d’un de ses hommes de main et demande à un autre de l’achever. Le genre de mec avec qui on n’a pas envie d’aller prendre le thé, en gros.

10. Napoléon dans la fiction anglo-saxonne

Si en France la figure de Napoléon est controversée, dans les pays anglo-saxons le débat est clos : c’est un connard. Du coup, quand il apparaît dans des fictions, c’est souvent dans un rôle de gros méchant. Par exemple, dans Les Minions, quand on montre les plus grands vilains de l’Histoire, Napoléon en fait partie au même titre que Dracula. Et dans La Nuit au Musée 2, Napoléon est encore un méchant qui œuvre aux côtés d’Al Capone et Ivan le Terrible. Puis dans L’Excellente Aventure de Bill et Ted, Napoléon triche au bowling pour gagner face à un gosse. Si ça c’est pas une belle enflure, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

11. François Toulour dans Ocean's Twelve

Le personnage interprété par Vincent Cassel, qui se fait appeler « Le Renard de la nuit », est un Français qui utilise ses compétences en capoeira pour voler. Et même s’il est représenté comme quelqu’un d’assez classe, ben il est quand même un peu arrogant et on a légèrement envie de lui foutre des baffes. Un vrai Français quoi.

Allez, c’est de bonne guerre, on a même ri aux memes étrangers sur les français, et pourtant ils ne sont pas tendres.