Le cul c’est un truc plutôt cool. Alors peut-être que vous pourriez aller voir 50 Shades of Grey si vous voulez un peu de niaiserie romantique SM-light en ayant l’impression de vous dévergonder, ou bien vous pouvez télécharger de manière légale un des très bons films de cette liste qui a la particularité de présenter des scènes de cul non simulées. Si l’intérêt du film est bien ailleurs, c’est souvent grâce à ces scènes de cul qu’ils ont fait parler d’eux, qu’ils ont fait scandale ou qu’ils ont été salués. A vous de vous faire votre idée, mais vous devriez bien en trouver un qui vous plaira dans le lot, on ne s’est pas foutu de votre gueule.

1. Les Idiots (1998)

Et qui on retrouve là ? Lars von Trier, toujours lui. Sorti juste après l’excellent Breaking the Waves, Les Idiots nous montre la tentative de marginalisation d’un groupe de personnes à la recherche de leur idiot intérieur, se comportant comme des déficients mentaux en public. Forcément, quand on traite des règles hypocrites de notre société et de l’anticonformisme, on ne peut faire qu’un film anticonformiste, d’où ces scènes de sexe non simulées.

2. L'Inconnu du lac (2013)

Là non plus ce ne sont pas les acteurs du film qui tournent les scènes de cul non simulées de ce thriller étrange et estival, mais des doublures. Généralement les réalisateurs font appel à des acteurs porno mais pas cette fois puisque l’équipe du film est allée chercher ses doublures sur un site de rencontre.

3. Antichrist (2009)

On retrouve le sulfureux Lars von Trier qui filmait déjà Charlotte Gainsbourg avant Nymphomaniac dans le très sombre Antichrist. Là encore, des acteurs porno ont été embauchés pour doubler le couple Gainsbourg/Dafoe, ce qui n’a pas empêché l’actrice principale de confier avoir été parfois égarée sur le rôle qu’elle devait jouer et les limites à s’imposer lors d’un tournage aussi éprouvant.

4. Batalla en el cielo (2005)

Comme c’est le cas pour pratiquement tous les films de ce top, la scène de cul marquante prend le pas sur le reste du film et l’éclipse. Un tort puisque Batalla en el cielo est un drame puissant et foncièrement dérangeant qui vaut autant pour la dérive de son personnage principal filmée au plus près, que pour ses scènes de cul qui n’en sont qu’un symptôme.

5. Shortbus (2006)

A sa sortie, Shortbus a un peu choqué, notamment à cause d’une scène d’autofellation non simulée. Je me souviens même d’une petite mamie qui était sortie de la salle, outrée. Pourtant, Shortbus est loin d’être inintéressant et démystifie à sa manière le cul des années 2000, de manière crue, tendre et parfois drôle.

6. The Brown Bunny (2003)

Peut-être l’exemple le plus populaire de scène de sexe non simulée, la fellation à la fin de Brown Bunny a prêté à pas mal de discussion, Chloë Sevigny voyant même le contrat qui la liait à son agence être résilié. Des rumeurs ont circulé sur l’existence possible d’une prothèse utilisée pour le tournage de la scène, ce qui fut démenti par la suite. Ce road-movie de Vincent Gallo quant à lui fut très clivant puisque les critiques oscillèrent entre pur génie et foutage de gueule nombriliste.

On n’a pas retrouvé la bande annonce, vous nous en excuserez.

7. Ken Park (2002)

Éjaculation, fellation non simulée, tout cela avec des ado, Larry Clark a tapé dans le mille en voulant explorer la sexualité des teens. Interdit en Australie, interdit aux moins de 18 dans de nombreux pays, notamment anglo-saxon, Ken Park n’a pas eu la vie facile, et c’est peut-être ce qui en a fait un film culte pour une certaine génération à la dérive.

8. Nymphomaniac (2013)

Pour la version non-censurée de Nymphomaniac, le film en 2 volets de Lars von Trier, une technique assez rare a été utilisée. Des scènes de cul ont bien été tournées mais pas par les acteurs principaux, leurs visages ont été ensuite incrustés en 3D. Pas là pour beurrer des tartines le Lars von Trier.

9. L'Empire des sens (1976)

Certes l’Empire des sens est explicite, et plusieurs actes sexuels sont représentés sans artifices à l’écran, mais jamais ce drame japonais ne tombe dans le graveleux ou le vulgaire. Rassurez-vous cependant, si la fellation est bien réelle, la mutilation finale ne l’est pas, et c’est bien mieux comme ça.

10. Sade (2000)

Forcément, si on parle de Sade, on va devoir traiter la chose de manière assez crue, en tout cas assez évidente. Le réalisateur Benoît Jacquot voulait filmer une scène de masturbation non simulée et a donc engagé des acteurs porno pour la tourner. Sauf que mon gars Daniel Auteuil a refusé d’être remplacé, c’est donc lui qui a tout tourné, comme un pro.

11. Mektoub, my love : intermezzo (2019)

Plus besoin de présenter son réalisateur, Abdelatif Kechiche, qui avait déjà fait beaucoup couler d’encre pour son côté tyrannique lors du tournage de La vie d’Adèle. Askip il fait partie des PIRES réalisateurs. Bon dans Metkoub my love, la première scène du film montre l’acteur Roméo de Lacour pratiquant sur Ophélie Bau un cunnilingus non simulé. Pour l’avoir vu au cinéma je peux vous dire que c’était un moment long, gênant et cru. Pareil pour la scène dans la boite de la nuit où il filme des boules pendant 30 mn.

12. Love (2015)

C’est à cause de la « répétition » et l’« importance dans le scénario » de scènes de sexe non simulées, que le film de Gaspard Noé est interdit au moins de 18 ans en France. C’est uniquement les majeurs de France qui ont pu visualiser ce film un 3D ! Ca doit être sympa de voir une éjaculation en 3D.

13. Baise-moi (2000)

Ce film est réalisé par Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi et est adapté du roman éponyme de Virginie Despentes. Il comprend une dizaine de plans montrant une pénétration non simulée ainsi que des fellations et des éjaculations. D’abord distribué en France avec une interdiction au moins de 16 ans, le film est ensuite classé X quelques jours après sa sortie, avant de voir sa classification à nouveau revue par les autorités. L’affaire entourant ce film a en effet eu pour conséquence la parution du décret du 12 juillet 2001, qui permet au ministère de la Culture français d’interdire un film aux moins de 18 ans sans toutefois l’inscrire sur la liste des films pornographiques ou d’incitation à la violence. Sympa comme retombée, mieux qu’un César.

14. Le Diable au corps (1986)

La fellation pratiquée par Maruschka Detmers sur Federico Pitzalis est une vraie fellation. Le film a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au 39e Festival de Cannes et on aurait beaucoup aimé être présent lors de sa diffusion pour voir les réactions du public.

15. Chroniques sexuelles d'une famille d'aujourd'hui (2012)

Dans cette comédie de Pascal Arnold et de Jean-Marc Barr on y découvre la vie sexuelle des parents, des trois enfants (âgés de 18 à 22 ans) et du grand-père avec des scènes de sexes explicites et réalistes, puisqu’il s’agit tout bonnement de vraies scènes de sexe. Le genre de découverte familiale qu’on a pas trop envie de faire.

Si vous aimez le sexe et que comme nous vous vous posez des questions farfelues dessus, on y a répondu ! Vous trouverez entre autre le prix d’une transformation d’un pénis en vagin. Eh ouais.

Source :Voir la liste complète des films sur Wikipedia.