Le cinéma est un art particulier : il peut nous faire découvrir et ressentir des choses qu’on ne soupçonnait pas, principalement le cinéma porno d’ailleurs. Mais on va bien parler d’autres genres de films ici, enfin pas tellement parce qu’on va se pencher sur plusieurs exemples d’oeuvres qui nous font nous demander pendant leur visionnage à quel genre elles appartiennent. Ces films brisent les barrières de leurs genres pour basculer par moments dans un style différent. Parfois c’est bien fait, parfois c’est maladroit et parfois on comprend pas du tout ce qu’on vient de voir et on vomit sur le siège du voisin.

1. Riders of justice (2021)

Un ancien militaire tente de venger la mort de sa femme victime d’un attentat tout en préservant sa fille et en s’alliant à une bande de personnages un peu paumés. Ça part comme un drame, ça devient une (très bonne) comédie par moments, puis il y a des scènes d’actions qui font penser qu’on regarde John Wick et ensuite on rigole, on est ému et finalement on ne sait pas trop ce qu’on vient de regarder. Mais c’était bien. C’était vraiment très bien.

2. The Host (2006)

Quand le grand Bong Joon-ho s’essaye au film catastrophe, on peut se dire que ce sera fait non sans surprises. Le scénario de base pourrait facilement être identifié à une énième copie de Godzilla, mais non. C’est bien plus que ça. Certaines répliques font tellement rire qu’on se croirait dans une comédie, certaines scènes d’action nous rappellent aux films du genre et certains moments sont beaucoup plus sérieux et tristes et n’ont rien à envier aux drames. Si vous avez peur de le regarder à cause de la grosse bête on peut le regarder ensemble, j’ai des biscuits au chocolat en plus.

3. Swiss Army Man (2016)

Un jeune homme échoué sur une ile déserte trouve le cadavre d’un autre homme qui possède des pouvoirs étranges qui lui viennent en aide, comme lui donner de l’eau quand il a soif ou péter assez fort pour qu’il utilise son cadavre comme jet-ski. Ce que je viens de vous dire pourrait vous faire croire qu’il s’agit d’une comédie vraiment étrange, mais non. C’est également un énorme drame sur la solitude, une histoire d’amitié incroyable, et peut-être même une histoire d’amour improbable. C’est malin, ça ne plaira pas à tout le monde mais bordel c’est original et ça pourrait faire partie des films qui ont lancé un genre.

4. Titane (2021)

Bon alors celui-là il a divisé le monde en deux comme Moïse la mer des sables (je me souviens plus c’est quelle mer qu’il sépare dans les aventures de Moïse). Mais il rentre clairement dans les inclassables, on sait pas si c’est un gros thriller, un trip horrifique ou juste un drame vraiment triste, mais il touche à plusieurs genres et reste vraiment étonnant. Et depuis tout le monde attache ma ceinture en voiture, ça c’est bien.

5. Rubber (2010)

Si Quentin Dupieux est un inclassable de base, on peut quand même ranger plusieurs de ses films dans la case « comédies étrange à la Blier ». Concernant Rubber c’est un poil plus complexe : comédie, thriller, film d’horreur, film de serial killer, science-fiction… Difficile de classer ça dans une case, et c’est peut-être mieux comme ça pour un film dans lequel on suit un pneu qui tue des gens par télépathie.

6. The tree of life (2011)

Pour un film qui parle de la famille et d’un homme qui grandit avec un daron un peu autoritaire et une mère aimante, vous ne m’enlèverez pas de l’idée que commencer par 20 minutes d’intro avec des dinosaures c’était relativement couillu. Qu’est-ce qu’on est en train de regarder quand on voit « The tree of life » ? Je suis incapable de vous le dire, tout autant que je suis incapable de vous expliquer pourquoi j’ai bien aimé ou que je comprenne très bien qu’on puisse le détester. Il entre dans la liste des films géniaux qu’on a aucune envie de revoir.

7. The Lobster (2015)

Un monde dans lequel on ne peut pas être célibataire trop longtemps sinon on est transformé en animal. Voilà l’univers dans lequel se déroule The Lobster qui nous montre un Colin Farrell qui n’a que quelques jours pour tomber amoureux sinon il sera changé en homard et très étonnement ce n’est pas seulement une comédie absurde, c’est un drame d’anticipation pas forcément fantastique. Complètement inclassable.

8. Sorry to bother you (2018)

Dans le genre des films qui vous feront vous demander « mais qu’est-ce que je viens de regarder ? » il ne fait aucun doute que Sorry to bother you devrait arriver dans les premières places. C’est l’histoire d’un homme banal qui travaille dans un centre d’appel et a qui on conseille de prendre « une voix de blanc » pour qu’on arrête de lui raccrocher à la gueule. Ensuite il se passe PLEIN de trucs vraiment VRAIMENT absurdes que je me garde bien de vous révéler pour garder la surprise mais partez du principe que vous n’êtes pas du tout prêt de deviner la fin du truc.

9. The Voices (2015)

Pour le cas de The Voices la plupart des gens (dont moi même) considère que c’est une bonne comédie, mais visiblement certaines personnes le voient comme un drame et d’autres comme un film psychologique qui s’approche du thriller. D’autres encore ne l’ont tout simplement pas vu et c’est beaucoup plus chiant pour le classer. Ça parle d’un type un peu psychopathe sur les bords qui arrête son traitement et à qui il arrive des trucs pas trop cool, genre son chat qui lui parle et qui le pousse à tuer des gens. Un chat quoi.

10. Mandy (2018)

Très honnêtement il n’y a pas beaucoup de choses à dire sur le film Mandy pour que vous compreniez que c’est un truc tout à fait original. Regardez juste la bande annonce et vous serez fixé sur le fait que vous n’avez probablement rien vu de tel. Entre horreur, fantastique et action, vous pourriez bien voir l’un des films les plus étonnants de la carrière de ce bon vieux Nicolas Cage, et pourtant il en a fait des trucs étonnants.

Ça vous fait quelques films à ajouter à votre liste, en attendant vous pouvez aller voir les films qui jouent avec la réalité ou les meilleurs films d’horreur de l’histoire, il vous en manque forcément quelques-uns.