L’été approche rapidement et le Nord va débouler sur les plages du Sud. Alors, parce que le Sud est trop souvent victime de clichés avec son accent chantant et qu’on n’est pas là que pour le pastis, les olives, les cigales et la mer. On a aussi nos belles expressions, rien qu’à nous et complètement craquantes! D’ailleurs, les nordistes ne les comprennent pas forcément . Alors, mettons le sud en top (et non en bouteille) !

1. Se gaver

Ce qui veut dire exceller, si vous déambulez du côté de Nîmes.

2. Tarpin

Le « trop » ou « très » marseillais. C’est tarpin bon.

3. Ça pègue

« Ça colle », tout simplement. Comme quand vous mangez des ailerons de poulet sans vous soucier des bonnes manières et que vous avez de la sauce barbecue jusqu’aux oreilles.

4. Ça m'espante

Autrement dit, « c’est surprenant ».

5. Ça m'enfade

Quand quelqu’un vous dit ça, c’est que vous n’êtes pas forcément apprécié à votre juste valeur à ce moment là. A comprendre « tu m’énerves ».

6. Peuchère

« Mon pauvre » ou « ma pauvre ». Très utilisé chez les personnes âgées, les familles implantées depuis longtemps dans le sud, ou les inconditionnels de Fernandel.

7. Rouméguer

Signifie râler. Quand vous proférez toutes les insanités existantes à votre réveil le matin, vous rouméquez.

8. Taille de

Le rival du « Tarpin » marseillais. Taille de règne sur Montpellier et ses alentours. C’est taille de moche.

9. Être ensuqué

Veut dire « être endormi », « assoupi », « mou de la chique » (pourquoi pas).

10. Caguer

Un joli mot pour dire « faire caca », « chier », « déféquer ».

11. Être quiché

Signifie « être serré ».

12. Une piche

La pouffiasse made in Montpellier.

13. Boudiou

Le Mon Dieu du sudiste branché.

14. Té

Petit mot à l’orthographe approximative qui équivaut à un tiens. Fonctionne aussi avec Vé qui veut dire voilà, regarde ça.

15. Mange que tu fréquentes

Un peu chelou celle-là mais ça veut dire bien se nourrir pour être en bonne forme devant son ou sa dulcinée. Alors on hésite pas à aller dans son fast-food préféré sans complexe.

16. Macarel

Dans le même genre que « boudiou » on peut utiliser « macarel » pour exprimer sa surprise.

17. Estoufadou

Se dit d’un gâteau très sec comme un sablé, un étouffe-chrétien quoi.

18. Escagasser

Il y a plusieurs façon d’employer ce mot, la plus commune concerne le fait d’abîmer quelque chose, la seconde souligne l’effort réalisé pour venir à bout d’un projet. Enfin la dernière utilisation, concerne une grosse fatigue.

19. Un pitchoun

Peut-être vous a-t-on déjà appelé comme ça dans votre enfance, auquel cas les gens vous aimaient. Un pitchoun c’est un enfant, la personne qui le dit serre souvent les joues de la petite personne au passage.

20. Dégun

Quand il y a « dégun » c’est qu’il ,n’y a personne dans les environs. Si vous êtes fans de télé-réalité au point de regarder les Marseillais en replay, vous connaissez.

21. Avoir la cagne

C’est faire preuve d’une grande paresse, avoir tellement la flemme qu’on refuse une pétanque. C’est dire.

22. Cagnard

Le cagnard c’est ce soleil de feu qui tape dans le sud pendant l’été. On dit d’un lieu qu’il est « en plein cagnard » quand on brule littéralement au soleil. Un mot qui s’exporte dans le nord de plus en plus avec les canicules à répétition, conséquence du réchauffement climatique. Ha mais j’ai jamais dit que ce top serait toujours joyeux.

23. S'emboucaner

Encore une fois si vous regardez la télé-réalité ce terme n’a plus de secrets pour vous. Là-bas les candidats s’emboucanent en permanence. Vous l’avez ? Ca veut dire se prendre la tête, se vener les uns contre les autres quoi.

24. Fada

Un petit classique du sud qui veut dire « fou ». Avec l’accent ça sonne très bien « il est fada lui ». Ca donne envie de l’être.

25. Cagole

The last but not the least : la cagole ! C’est l’insulte marseillaise la plus connu de tous. Ce n’est d’ailleurs presque plus une insulte tant le mot est entré dans le langage commun des gens du sud. La cagole c’est la fille un peu vulgaire, qui fait mauvais genre. On en connait tous une.

26. Mazette

C’est une exclamation d’étonnement, d’admiration, un mot qui se traduit difficilement mais qui se rajoute parfaitement au bout de chaque phrase. Exemple : « ton fils a eu le bac ? Mazette ». A ne pas confondre avec Mazal Tov.

Si tu as aimé t’enrichir de culture avec ses expressions, poursuis ta route avec les expressions du nord, les expressions bretonnes, les gros mots québécois, les insultes belges ou les insultes ch’ti. Des tops 100% politesse.

Source : Midi Libre et les sudistes de Topito.