Des expressions de patois, il y en a des centaines mais certaines sont tellement cheloues qu’elles méritent de ne plus être utilisées. Heureusement, il y a aussi des expressions régionales que beaucoup beaucoup de gens utilisent. Mais beaucoup, ce n’est jamais assez : on aimerait que la France entière connaisse ces mots pour pouvoir se comprendre plus facilement. Allez, tout le monde ouvre son cahier et commence à prendre des notes !

1. "On se dit quoi"

Dans le Nord-Pas-de-Calais, il existe plein d’expressions ch’tis un peu étranges mais on doit avouer que certaines sont très pratiques. Le fameux « on se dit quoi » veut dire « on se tient au courant » et c’est tout de même beaucoup plus rapide.

2. "T'as meilleur temps"

« T’as meilleur temps » est une expressions franc-comtoise pour dire « tu ferais mieux ». Les habitants de Besançon l’utilisent environ 12 fois par jour et ce serait plus pratique si tout le monde comprenait ce qu’ils disaient. « T’as meilleur temps d’manger d’la Cancoillotte plutôt qu’du Comté, ça fait moins grossir ! », quelle magnifique région…

3. "Ça pègue"

Dans le sud de la France, beaucoup de gens utilisent le verbe « péguer » qui est très pratique car il n’existe pas d’équivalent. Quand quelque chose pègue, ça veut dire que c’est poisseux, que ça colle. Ton t-shirt pègue quand tu transpires et qu’il colle à ta peau, tout comme le sol pègue dans un bar à 1h du matin.

4. "Entre midi"

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, franchement ? En Lorraine, on dit « entre midi » au lieu de « entre midi et deux » parce que c’est plus court et donc plus rapide. En général, on utilise cette expression pour parler de la pause déjeuner.

5. "Clencher la porte"

Dans certaines régions de France (en Normandie et dans l’Est notamment), on utilise le mot « clenche » pour parler d’une poignée de porte et le verbe « clencher » pour actionner cette poignée. Après tout, pourquoi pas ?

6. "Ça me fait zire" / "Ça me fait tord"

Au lieu de dire « je suis gêné » ou « je suis mal à l’aise », certains Vendéens disent « ça me fait zire » ou « ça me fait tord » mais ce mot veut aussi dire qu’on a des frissons de malaise, presque la chair de poule. Il existe un équivalent : « ça fout la chienne », une expression québécoise que l’on apprécie particulièrement chez Topito.

7. "Être nareux"

Voilà encore un mot inédit dont il n’existe aucun équivalent : « nareux ». Être nareux, ça veut dire qu’on est tatillon sur la propreté de la table et de la nourriture. Quelqu’un de nareux refuse de boire dans la même bouteille que les autres ou de manger dans une assiette déjà utilisée. C’est quelqu’un qui est facilement dégoûté.

8. "Je me suis empiergé"

« S’empierger » est un verbe régional de Champagne, de Picardie, de Brie et des Ardennes. Quand on s’empierge dans quelque chose, c’est qu’on se prend les pieds et qu’on se rattrape avant de chuter. Je trouve ce mot un peu moche (sans offense) mais plutôt pratique.

9. C'est le pompon sur la Garonne

Si tu viens du Sud-Ouest, tu connais sûrement cette expression de Toulouse. Quand c’est le pompon sur la Garonne, c’est que c’est la cerise sur le gâteau ou la goutte qui fait déborder le vase. Très franchement, j’adore cette expression.

10. "Se traler"

J’ai voulu ajouter une expression de chez moi dans ce top et j’ai choisi « se traler », une expression bretonne qu’on n’entend nulle part ailleurs (bon, peut-être juste en Normandie). Se traler, ça veut dire se casser la gueule sans retenue (et potentiellement se faire bien mal).

Bon par contre la chocolatine, on oublie. S’agirait de nous laissez tranquille un peu le Sud-Ouest.