Nous on aime bien vous parler des prononciations des mots dans les régions, alors quand on nous a parlé du livre Comme on dit chez nous de Mathieu Avanzi, qui compile plein de cartes de France sur les expressions régionales, forcément on a voulu vous en parler. On espère que vous allez découvrir des nouvelles expressions pour pouvoir vous prendre pour un Breton, un Nordiste, un Basque ou encore (mais attention à vous)… un Corse.

1. Biloute

Oui, biloute, ça veut dire zizi, teub, pénis, mais dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est affectueux. Du coup on peut appeler nos potes comme ça et rentrer dans une pièce en criant « salut les biloutes ! » De toute façon, un zizi, c’est pas bien méchant. Ok c’est pas hyper joli, mais c’est quand même pas bien méchant.

2. Boujou

Boujou, c’est un peu comme si on disait Bonjour mais avec un petit problème de prononciation, c’est plutôt mignon. On peut même dire « se boujouter », qui signifie « se dire bonjour en se faisant la bise ». On sait pas pour vous, mais nous on adopte l’expression normande.

3. Bouiner

On emploie rarement le verbe bouiner tout seul, on dit plutôt : « Qu’est-ce que tu bouines ? », l’équivalent de notre « Qu’est-ce que tu fous ? » ou, plus vulgairement, « Qu’est-ce que tu branles ? » Bref, la prochaine fois que votre pote est en retard, au lieu d’être vulgaire, envoyez-lui « Qu’est-ce que tu bouines ? » par message, il apprendra au moins une expression.

4. Kenavo

C’est probablement le mot breton qu’on connaît le plus. Il sonne bien de là-bas, avec son « k » qui sent bon la Bretagne, et vous pouvez l’utiliser même si vous n’êtes pas du coin parce qu’on vous comprendra toujours.

5. Drôle

Dans le Poitou, un drôle (ou une drôlesse au féminin), c’est un enfant. C’est sûr que ça peut prêter à confusion quand on ne le sait pas et qu’on entend quelqu’un parler des drôles. C’est amusant. Enfin c’est drôle quoi.

6. Chocolatine

Classique parmi les classiques. On en fait tout un plat du débat entre pain au chocolat et chocolatine, alors qu’on pourrait juste accepter de vivre ensemble avec nos différences… Même si on dit « pain au chocolat ».

7. Péguer

Ce mot est parfait pour parler des doigts qui collent après avoir mangé un truc sucré ou pour dire qu’on est tout moite quand il fait chaud, et comme il n’a pas vraiment d’équivalent dans le reste du pays, il commence à gagner un peu de terrain et à sortir du Sud. Bientôt on dira tous qu’on pègue, et on trouvera ça normal.

8. Pinzutu

Sur ce coup-là, il n’y a que les Corses qui l’utilisent puisqu’ils disent Pinzutu pour parler des continentaux qui viennent passer des vacances chez eux. Si on vous qualifie de pinzutu, ne prenez pas la mouche et continuez votre vie comme si de rien n’était. Au fond, les Corses vous aiment bien quand même. Bien au fond.

9. Peuchère

Si on demande à quelqu’un de parler comme un Marseillais, on est à peu près sûr qu’il va caser un « Peuchère ! » à un moment ou un autre. D’ailleurs, on imagine mal quelqu’un prononcer cette expression sans l’accent, ça sonnerait un peu chelou.

10. Ecarter

Le verbe écarter, tout le monde connaît, mais écarter son linge, là, c’est tout de suite moins évident. Ça veut simplement dire étendre le linge, et même si c’est bizarre, on n’en voudra pas aux Auvergnats d’avoir leur propre langage.

11. Vogue

Rien à voir avec un quelconque magazine de mode : les vogues, en Rhône-Alpes, c’est des fêtes foraines qui se déroulent entre mai et octobre. Dans le Nord, on parlera plutôt de ducasse, mais c’est toujours à peu près la même chose.

12. Pive

C’est le nom utilisé en Franche-Comté pour parler des pommes de pin. Peut-être que ça ne bouleversera pas votre vie, mais au moins maintenant vous le saurez. Enfin, jusqu’à ce que vous l’oubliez dans une heure ou deux.

13. Être gaugé

Vous voyez, quand vous vous êtes pris une bonne averse sur la tronche ou que vous avez marché dans une flaque d’eau un peu trop profonde, eh ben vous pouvez dire que vous êtes gaugés. Vous y repenserez la prochaine fois que vous aurez les chaussettes trempées qui vont « chouic chouic » en marchant.

14. Ça gehts mol ?

L’expression vient de l’allemand (pas étonnant vu l’endroit) et veut littéralement dire : « ça va une fois ? », mais on peut la traduire par « ça va bien ? », ou juste « ça va ? ». Le plus important, de toute façon, c’est qu’à la fin, la personne aille bien.

15. S'empierger

Et on finit avec la Champagne-Ardenne où, quand on se prend les pieds sur un truc, on dit qu’on s’empierge. Comme ça, la prochaine fois que vous vous casserez la gueule, vous pourrez faire taire les moqueries en apprenant une nouvelle expression à toute l’assemblée.

Si vous voulez encore une petite dose de régionalisme, on a d’autres cartes insolites sur la prononciation des mots en région, et vous pouvez aussi faire un tour sur les cartes de la France vue autrement.

Et voilà le lien pour vous procurer le livre de Mathieu Avanzi avec plein d’autres cartes dedans :

Prix : à partir de 24.9 chez Amazon.fr