Déjà qu’on n’a jamais été foutu de faire la diff entre du riz thaï, du riz basmati, du pilaf, du riz rond, du riz à sushi, ou du riz de Camarague, voilà qu’il va EN PLUS devoir faire gaffe à ne pas faire de conneries avec ce féculent ! Ça a l’air simple dit comme ça, mais je vous jure que cuire du riz correctement, c’est finalement pas à la porté de tous !

1. Ne pas le rincer

Clairement, personne ne prend le temps de rincer son riz avant de le lancer en cuisson. Grave erreur ! Premièrement, ça permet de retirer les poussières, les impuretés, et l’excès d’amidon qui rend le riz collant. Mais ce n’est pas tout ! Selon le professeur Andy Meharg de la Queens University dans un interview pour Oh My Mag, il est nécessaire de le faire tremper toute la nuit ! Oui, oui. La raison : le riz contient de l’arsenic (mais non????) et cette méthode élimine 80% de sa présence. Je ne sais pas vous, mais cet argument m’a convaincu.

Une erreur qui peut nuire à votre santé sur le long terme !

Posted by Oh My Mag on Sunday, March 8, 2020

2. Ne pas mesurer les quantités

On va revenir sur cette histoire complètement dingo de l’arsenic, mais en vrai, vous le saviez ?? En fait, les racines de la plante qui donne le riz trempent dans l’eau des rizières. Ces dernières sont saturées en pesticides. Pas de bol : le riz fixe particulièrement bien ce poison et conserve une bonne partie, même après cuisson ! À la longue, ce semi-métal peut causer des maladies cardiovasculaires, du diabète ou encore déclencher certains cancers. BREF, C’EST PAS COOL. En plus de laisser son riz tremper, Andy Meharg conseille aussi de le cuire dans 5 fois dans son volume d’eau.

3. Le réchauffer au micro-onde

Passer votre riz au micro-onde = risque d’intoxications alimentaires ! Selon une étude publiée par le International Journal of Food Biology, lorsque le féculent est cuit, il contient la bactérie du Bacillus cereus. Si le micro-organisme ne résiste pas au micro-onde, il peut produire des spores toxiques qui supportent de très grandes chaleurs. Selon les chercheurs de l’Université de Cambridge, lorsque le riz est passé au micro onde puis laissé à température ambiante, ces spores se multiplient et peuvent mener à une intoxication.

? Dorénavant, ne faites plus cette erreur

Posted by RTL on Saturday, June 9, 2018

4. Ajouter de l'eau froide pendant la cuisson

L’histoire de ma vie : mettre du riz à cuire, réaliser en milieu de cuisson que j’ai un peu trop forcé sur la dose de riz et pas assez sur l’eau, et en rajouter un petit verre ni vu ni connu. RED FLAG ! C’est exactement la raison pour laquelle mon riz est toujours imbouffable. En rajoutant de l’eau froide, on fait chuter la température (logique) et on casse le cycle de cuisson. Résultat : le riz ne gonfle pas suffisamment, et sa texture est vraiment médiocre. D’OU L’IMPORTANCE DE BIEN DOSER SES GRAINS.

5. Le cuire trop longtemps

Autre possibilité à la texture moisie de votre plat : la surcuisson. Si vous avez tendance à l’oublier sur le feu, ne soyez pas étonné qu’il soit tout pateux, gluant, collant. C’est pas ouf, mais en plus : surcuire le riz augmente son indice glycémique ! Double peine. Mettez un minuteur, c’est plus safe (et assez simple).

6. Ne pas utiliser de couvercles

Qui est team « je ne mets pas de couvercle parce qu’après ça déborde et ça pourri mes plaques » (oui, c’est un nom assez long pour une team) ? Oh, comme je vous comprends… Et pourtant, il est vraiment indispensable d’en mettre un pour obtenir un riz moelleux et goûteux à souhait ! En effet, il limite l’évaporation et permet ainsi de conserver un bon rapport quantité d’eau/dose de riz. Ce qui nous évite indéniablement de revenir au point 4.

Crédits photo : Topito

7. Ne pas laisser le riz reposer

Et le remuer cash pistache en sortie de cuisson. En procédant de cette manière, vous risquez de le rendre collant. Alors non, c’est pas ultra grave, c’est juste relou. Une fois le feu éteint, le mieux est de le laisser reposer AVEC SON COUVERCLE. Grâce à la chaleur et à la vapeur, il continuera tranquillement de gonfler, et les grains se détacheront tout seul. Miam miam.

8. Trop en manger

Alors, autant on sait tous que surconsommer un même aliment n’est jamais bon, autant… Qui savait que trop de riz peut s’avérer fatal ??? Encore la faute à ce putain d’arsenic qui augmente les risques cardiovasulaires. Le riz, oui, mais avec modéaration. SVP.

Selon des chercheurs britanniques, manger trop de riz peut s’avérer fatal. En cause, de faibles niveaux d’arsenic qui augmenteraient le risque cardiovasculaires.

Posted by Le Dauphiné Libéré on Saturday, August 15, 2020

Morale : faites des pâtes. C’est meilleur, bien moins fade et bien moins chiant. En plus, pour les plus beaufs d’entre nous, il en existe même en forme de pénis ! Vous avez déjà vu du riz en forme de teub (du riz kiki hihihih), vous ? J’crois pas naaaan.

Sources : au féminin, madame figaro