« Salut mes chériiiiiiis aujourd’hui j’ai trop envie de vous parler d’une produit qui a vl’a changé ma vie genre c’est sûr vous allez trop kiffer : c’est un nouveau système de bronzage qui consiste à mettre sa main dans un appareil grille-pain qui va vous faire des mains trooooop belles, -20 % avec le code promo #louloulasticot pour être enfin filles trop joliiiies »

J’aurais du faire une carrière d’influenceuse en carton sur Insta bordel… On savait que parmi les pires influenceurs il y avait beaucoup de rebuts de l’humanité, notamment chez les influenceurs qui demandent des trucs abusés. Depuis quelques jours, l’émission Complément d’enquête « Arnaques, fric et politique : le vrai business des influenceurs » fait couler beaucoup d’encre (comme en témoigne ce délicieux top tweet dédié). On en profite donc pour vous reparler ici des pires arnaques relayées par ces personnes le plus souvent dénuées de neurones grâce entre autre à l’excellent compte @VosStarsEnRéalité qui dénonce et décrypte les dangereuses conneries que ces gros teubés partagent en story pour se faire des tunes sur le dos de leurs followers les plus naïfs.

1. Nabilla qui fait la promo d'une cryptomonnaie

Oh bah oui ça c’est sûr que Nabilla a bien l’air de s’y connaître en cryptomonnaie, on peut lui faire confiance les yeux fermés (elle le dit dans sa story « vous pouvez y aller les yeux fermés »)… Bref. Fort heureusement elle a écopé d’une amende de 20 000 euros parce que se faire payer par des marques douteuses c’est une chose mais arnaquer ses presque huit millions de followers c’est un tout petit peu abusé.

Les services de la DGCCRF ont infligé une amende de 20 000 euros à Nabilla Benattia-Vergara pour avoir vanté des services financiers autour des cryptomonnaies, sans préciser qu'il s'agissait d'une publicité.

Posted by Numerama on Wednesday, July 28, 2021

2. La pire marque de tous les temps plébiscitée sur les réseaux : Nicky Cosmetics

On nous en parle beaucoup dans Complément d’enquête. Un paquet d’influenceuses font la promotion de cette marque cosmétiques avant que les utilisatrices ne commencent à signaler à quel point ça crame les tifs. Comble de l’histoire : la marque appartient à l’agence de marketing digital We Events qui elle-même dispose d’un portefeuille d’influenceurs faisant donc la promotion de la marque. Avouez que c’est foutrement bien ficelé.

De nombreuses utilisatrices se plaignent de pertes de cheveux, de douleurs et de démangeaisons. Contacté par nos soins, le directeur de la marque évoque le stress dû au confinement.

Posted by Slate.fr on Tuesday, July 7, 2020

3. Les régimes minceur foireux mais surtout dangereux pour la santé

On vous avait déjà parlé des pires conseils de régimes minceur des influenceuses mais on adore tout particulièrement celui de Nabilla qui suggère à ses fans le port quotidien d’un corset gainant. Un truc qui non seulement fait la promotion une minceur extrême, tout en proposant une solution qui ne fonctionne pas et coutera des tunes aux malheureuses personnes cherchant à perdre du poids rapidement…

4. Simon Castaldi qui fait la pub pour un abonnement de bonbons éclaté

Comme l’explique très bien le compte @VosStarsEnRéalité, tout dans cette pub nous laisse comprendre qu’on va se faire arnaque sévère. 1 euro par mois pour avoir une boîte de bonbons (wouahou la vida loca). Si la manière complètement teubée de parler de ce type ne suffit pas à vous convaincre qu’il vend de la merde, on constate en effet que l’abonnement réel est de 30 balles par mois. L’offre mise en avant censée expirer voit son compteur réinitialisé dès qu’on recharge la page. « C’est une dinguerie » comme dirait le monsieur.

5. Melofficiel qui partage une arnaque en story OKLM

Comme on le voit ci-dessous, elle partage un snap complètement frauduleux qui propose l’achat de permis, de formations éligibles au CPF. Bref une arnaque assumée qu’il est totalement interdit de relayer peu importe combien la meuf la touché comme commission.

6. Les influenceuses qui font la promo de chirurgiens éclatés pour des injections

L’émission Complément d’Enquête dénonçait les méthodes du chirurgien Benjamin Azoulay, adulé des stars de la télé-réalité avant d’être ciblé par les plaintes de 7 femmes qui auraient subi de terribles complications après son intervention loin de respecter les règles d’hygiène de base. Avant tout ça, l’homme a toutefois été largement plébiscité par les influenceuses et c’est loin d’être le seul.

Comme on le voit dans le post ci-dessous : Julia Paredes fait la promo d’injections pratiquée par une obscure chirurgienne, ce qui est interdit. En même temps elle était déjà antivax donc fallait-il attendre autre chose de cette personne qui ne choisit visiblement pas les bonne piqures ?

7. Paga qui fait la pub d'un appareil à détartrer les dents "car ça évite d'aller chez le dentiste"

Je vais être honnête avec vous, à ce stade du top je commence à m’engouffrer dans un certain désespoir au regard de ces bouffons en puissance qui font décidément n’importe quoi… Il va sans dire qu’un rendez-vous chez le dentiste est hautement recommandé plutôt que de se crocheter les dents avec cet outil douteux.

8. Milla Jasmine qui nous propose de nous faire plein de tunes avec un jeu de pari en ligne

Alors déjà Milla Jasmine elle est mimi mais elle est pas agréée par l’Autorité de Régulation des Jeux en ligne donc elle n’a pas le droit de faire ce qu’elle fait. En plus, elle a le culot de nous faire croire qu’on ne prend aucun risque à miser des tunes et qu’on va à coup sûr rafler la grosse moula « pour mettre la daronne à l’abri ». Comment faire plus honteux ?

9. Tous les influenceurs qui font la promo de la puff

Alors déjà on va régler un truc tout de suite : la puff est la pire invention du monde moderne. Une cigarette électronique jetable aromatisée pour les p’tits jeunes, fallait vraiment pas avoir de race pour mettre sur le marché une merde pareil. Et à votre avis, qui pouvait avoir encore moins de race que les concepteurs de cette saloperie ? Les influenceurs qui en font la promo. Non seulement c’est interdit (oui oui il est interdit de faire la pub pour les cigarettes électroniques et ses produits dérivés), mais on ne sait rien sur la provenance les produits ni le site qui les vend. Bref on a toutes les chances de se la faire mettre à l’envers.

10. Fidji Ruiz qui suggère de se faire une séance d'oxygénothérapie toutes les semaines

Je ne. Je.

Ça m’a coupé la chique toute cette connerie bordel…

Et encore on ne vous parle pas des retouches ratées, les influenceurs seraient-ils allés trop loin ?