Que l’on soit une groupie assumée de Leonardo DiCaprio, un fan incontesté de Céline Dion ou une amoureuse de l’histoire maritime (ou pas d’ailleurs), on connait tous des histoires fantagruesques (oui, j’ai totalement inventé ce mot) sur le Titanic, ce bon ptit paquebot qui a généré par mal de mythes un peu faux à son propos. Pour rétablir la vérité sans trop vous déprimer, parce que le mensonge, c’est pas beau, mais le mensonge triste, ça l’est encore moins, voilà à quoi aurait pu ressembler votre croisière sur le Titanic. Sans Rose. Et sans Jack. Mais avec une buanderie ! Désolé.

1. Les passagers de la première classe pouvaient faire de l'équitation

Dans la salle de gym du pont des Embarcations, les passagers pouvaient monter sur des chevaux mécaniques alimentés par des moteurs électriques pour s’exercer à l’équitation. Il y avait également un espace musculation pour faire de la bicyclette et de l’aviron.

2. Il y avait deux salons de coiffure

Réservés aux hommes, ces salons permettaient de se faire raser, shampouiner et couper (les cheveux bien entendu, pas les membres). On pouvait aussi y acheter de la nourriture, des livres, des bijoux, des sacs et des parfums. Sandrine, tu me mets un kilo de tomate et une petite coupe dégagée au-dessus des oreilles stp ?

3. Les passagers pouvaient se rendre dans des bains turcs

Ces bains turcs mécaniques comprenaient des salles chaudes, tempérées, froides, des bancs de massage et un bassin d’eau de mer chauffé à température « rafraîchissante » (j’aurais préféré l’option « Méditerranée par un mois de juin couvert » mais on m’a mis un stop et refusé l’accès). Ce bassin était d’ailleurs gratuit de 6h à 9h, uniquement pour la remise en forme matinale des hommes (le vrais bonhommes, t’as capté). SYMPA.

Crédits photo (Domaine Public) : Illustrations Bureau

4. La Titanic possédait un hôpital de bord

Le bateau disposait de quatre salles médicales comprenant trois lits chacune, qui constituaient un petit hôpital de bord. Il y avait même une salle de chirurgie. L’équipe médicale avait accès à de nombreux médicaments comme du bicarbonate de soude pour soulager les indigestions et les brûlures d’estomac, de l’huile de ricin pour la constipation et la diarrhée, de la digitale, un médicament pour le cœur, et de l’aspirine en cas de fièvre.

5. Les passagers de la première classe changeaient fréquemment de tenues

2 à 3 fois par jour, les passagers de 1ere classe enfilaient une nouvelle tenue. Le dimanche, pourtant, seules quelques femmes portaient des robes car la tenue de soirée n’était pas recommandée. De même, la tradition voulait que les passagers ne s’habillent jamais le premier et le dernier soir.

Crédits photo (Domaine Public) : Robert Welch

6. Chaque classe avait sa salle à manger

Les passagers de la 1ere classe pouvaient choisir entre 7 dîners, tandis que la 2e classe avait le choix entre 4 dîners. Les passagers de la 3e classe mangeaient eux du gruau accompagné de biscuits et de fromage. Trop miam. Il y avait par ailleurs une boulangerie et une boucherie sur le bateau. Parce que des vacances sans sauciflard, c’est pas vraiment des vacances.

(la photo est celle du bateau Olympic, qui était le sosie du Titanic)

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

7. Un journal était publié quotidiennement

Pour les passagers de 1ere classe, il était possible de retrouver affiché chaque matin l' »Atlantic Daily Bulletin » dans le fumoir. Édité à bord, il abordait les informations obtenues par les dépêches de la télégraphie sans fil, les nouvelles littéraires, artistiques et scientifiques, la mondanité, les nouvelles des théâtres de Londres et de Paris, les derniers cours de la bourse, les résultats des courses de chevaux, les bateaux croisés, l’avancée du paquebot et les évènements à bord.

8. Il y avait une réplique d'un café parisien

Très populaire, le « Café Parisien », au style géorgien, était très apprécié des jeunes passagers. On y trouvait des fauteuils et de canapés drapés de soie couleur carmin et un emplacement pour accueillir l’orchestre.

Crédits photo (Domaine Public) : Robert Welch

9. Il n'y avait pas de salle de bal ni de casino

Pour s’occuper, les passagers pouvaient jouer aux cartes, aux échecs, aux dames, aux dominos, au shuffleboard (un jeu avec une marelle anglaise et des palets) et au tir à la corde. Les jeux de hasard étaient néanmoins interdits le dimanche soir. Grosse ambiance sur le ponton, j’ai juré.

10. Il y avait un service de laverie à bord

Si les passagers de la 3e classe devaient laver eux-mêmes leur linge dans des bacs en fer, les passagers de la 2e et 1ere classe pouvaient payer pour faire laver leurs vêtements. Leur linge sale était d’abord nettoyé à la vapeur puis mis en sac pour être lavé une fois le bateau arrivé à destination. Les draps des cabines des 2e et 1ere classe étaient eux nettoyés tous les jours.

On peut aussi se perdre dans les photos de vraies passagers du Titanic et les photos fascinantes de la vie sur le Titanic pour s’imaginer un peu plus à quoi ça ressemblait une craie croisière sur ce bateau tragiquement mythique.

Sources : Ranker, Le site du Titanic, Cherbourg – Titanic.