Vous avez vu Le Jeu de la Dame, la série qui ne parle pas du jeu de dames mais des échecs ? Ben nous oui, et comme à peu près tout le monde, on a bien aimé. Aujourd’hui, on est toujours aussi nuls aux échecs et c’est pas près de changer, mais par contre on a découvert des trucs sympa sur la série. Des petits secrets, des détails cachés et autres infos dont vous n’aviez probablement pas entendus parler. Laissez-nous le temps de pousser notre cavalier en D4, et on vous révèle tout.

1. A la base, ça aurait dû être un film

Et pas n’importe quel film, puisque Le jeu de la dame devait être le premier film réalisé par Heath Ledger. Malheureusement, l’acteur qui devait adapter le roman de Walter Tevis est mort avant de pouvoir finir le scénario. Et pour le rôle principal, l’actrice qui avait été choisie était Ellen Page. On aurait bien aimé voir le résultat.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Howie

2. Il y a des références aux échecs jusque dans les tenues de Beth Harmon

Le costumière Gabriele Binger a expliqué qu’elle essayait d’incorporer des lignes qui faisaient penser aux damiers des échecs dans les vêtements de Beth. Et même si on ne s’en était pas rendus compte au premier visionnage, maintenant ça nous paraît presque évident.

3. Garry Kasparov et Bruce Pandolfini ont bossé sur la série

Si vous vous demandez si les parties d’échec qu’on voit à l’écran c’est du n’importe quoi, eh ben pas du tout, bien au contraire. Pour les chorégraphier, l’équipe du film a fait appel à deux légendes vivantes du jeu : Garry Kasparov, l’un des plus grands maîtres de l’Histoire des échecs, et Bruce Pandolfini, considéré comme le plus grand coach des échecs. Du très solide, donc.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Copyright 2007, S.M.S.I., Inc. - Owen Williams, The Kasparov Agency.

4. Anya Taylor-Joy a accepté de jouer le rôle de Beth Harmon avant même que le script ne soit écrit

Le réalisateur Scott Frank lui avait juste envoyé une copie du bouquin Le jeu de la dame de Walter Tevis, et elle l’a tellement aimé qu’elle a tout de suite voulu faire le projet. Quand on voit le résultat, on se dit qu’elle a bien eu raison d’y sauter à pieds joints.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America

5. Dans la réalité, les joueurs ne parlent pas pendant une partie

Dans un tournoi, c’est tout simplement interdit, alors que dans la série, Beth parle souvent à ses adversaires. Normalement, on a juste le droit de proposer un match nul, et c’est à peu près tout. Si Beth avait fait la même chose en vrai, on lui aurait fait bouffer ses tours et on lui aurait tatoué un damier sur la face. Oui, c’est super violent les échecs.

6. Les acteurs jouaient tous les coups eux-mêmes, même pendant les parties rapides

Pour chaque partie présentée à l’écran, ce sont les acteurs qui déplacent les pièces du jeu, même quand on ne voit que des mains. Ils ont dû travailler dur pour réussir à faire les mêmes mouvements que les pros, surtout pour les parties de blitz, les parties rapides où les joueurs échangent les coups à toute vitesse. Ça ne paraît pas si compliqué comme ça, mais bouger les pièces rapidement, de manière convaincante, quand on n’est pas du tout un pro, c’est bien galère.

7. Anya Taylor-Joy portait une perruque pour jouer Beth

Si vous aussi vous avez admiré sa coupe de cheveux parfaite pendant toute la série, eh bien sachez que c’était du faux. D’ailleurs, pour la petite anecdote, c’est Anya Taylor-Joy elle-même qui a dit au réalisateur que Beth Harmon devait être rousse quand elle a accepté le rôle, et il lui a dit qu’il était totalement d’accord avec elle. La vie est bien faite, hein ?

8. Le personnage de Benny est inspiré de Bobby Fischer, un autre prodige des échecs

Bobby Fischer, il était champion des Etats-Unis à 14 ans en 1958 (pas mal), et en 1972 il a mis fin à la domination russe en battant Boris Spassky lors des championnats du monde (pas mal du tout). Les russes n’avaient plus perdu cette compétition depuis 1948. En pleine Guerre Froide, les Américains ont dû kiffer de battre leurs ennemis sur leur propre terrain. Et Boris, lui, il a dû passer un sale quart d’heure.

9. Anya Taylor-Joy a fait la fan-girl quand elle a rencontré Harry Melling qui joue Dudley dans Harry Potter

Anya Taylor-Joy est une grosse fan de Harry Potter. Elle a grandi en Argentine et a appris l’anglais en lisant les livres Harry Potter, donc quand elle a rencontré Harry Melling, qui interprète Harry Beltik dans Le jeu de la dame mais aussi Dudley Dursley dans les films Harry Potter, elle était hyper contente. Elle a raconté qu’elle lui avait tenu la jambe pour lui parler de sa passion pour le sorcier à lunettes et que Harry Melling a été super sympa avec elle. Il est cool Dudley finalement. Par contre l’histoire ne nous dit pas si Anya possède un jeu d’échecs Harry Potter.

10. Il y aura un spin-off sur un mec qui est champion de Uno

C’est totalement faux bien entendu, mais si Netflix décide de sortir ça un jour, on sera au rendez-vous. On n’a pas peur de mater des grosses bouses.

Maintenant, si tu veux trouver autre chose à mater on peut te proposer les films les plus populaires sur Netflix et les séries Netflix les mieux notées.

Sources : Buzzfeed, Screenrant, Allocine, Goldenglobes.