Contrairement aux trucs qui n’ont pas l’air dangereux mais qui le sont, comme l’eau ou les chips, certains éléments flippants de notre quotidien sont loin d’être aussi terribles qu’on le pense. Ils sont en fait victimes de nos préjugés parce qu’on est tous un peu des grosses flippettes alors qu’il n’y a souvent aucune raison. Voilà donc de quoi calmer vos plus grandes peurs et rassurer votre enfant intérieur. À vous le goût du risque (mais avec modération quand même).

1. Les turbulences en avion

Quand le pilote annonce que l’avion va entrer dans une zone de turbulences et qu’il vaut mieux bien attacher sa ceinture, on est nombreux à se déféquer dessus. Réaction tout à fait normale. Et pourtant… Les turbulences ne sont pas du tout dangereuses pour l’avion, même quand on a l’impression de tomber et de dix mètres et de trembler autant que dans le Space Moutain de Disneyland. En réalité, l’avion ne bouge que de quelques centimètres. Il est aussi conçu pour résister à des turbulences extrêmes donc aucune chance qu’une aile s’arrache. Bref, la seule raison pour laquelle vous devez attacher votre ceinture, c’est pour ne pas tomber tout seul, comme un con et vous blesser de manière ridicule. Pour votre honneur quoi.

2. Les gorilles

Dans pas mal de films comme La Planète des singes ou même King-Kong, les gorilles sont représentés comme des animaux gavé méchants, plein de haine, qui vont vous déchiqueter en deux si vous osez les regarder plus d’une seconde. Alors qu’en réalité, QUE NENNI ! Ce sont des herbivores pacifistes qui n’en ont absolument rien à carrer de votre life. Sauf évidemment si vous rentrez dans leur espace personnel et que vous leur cherchez des embrouilles. Autrement, ils devraient vous foutre la paix.

3. Avaler un chewing-gum

Qui n’a jamais eu peur de mourir après avoir avalé un chewing-gum en pensant qu’il resterait collé à notre intestin et causerait des dégâts irréversibles qui se solderaient par notre mort ? Allez, avouez, on l’a tous fait (encouragés par nos parents qui aimaient bien propager ce genre de fake news). Et bien sachez que depuis tout ce temps, on a tort : avaler un chewing-gum n’a rien de dangereux. Effectivement, le corps va mal le digérer, mais le chewing-gum ressortira quand même tout seul comme un grand par vos selles. Bon après, n’allez pas avaler 50 chewings-gums à la suite, là vous risqueriez de créer un petit bouchon dans votre bide. Mais sinon, ça devrait aller.

4. Manger de la nourriture après la date de péremption

Plusieurs enquêtes (d’Envoyé Spécial, notamment) l’ont prouvé, mais plein de produits ont une date de péremption fausse qui a pour but de vous faire acheter un max d’aliments (cc le gaspillage). Évidemment, il faut respecter la date limite de consommation (DLC, ou « à consommer jusqu’au ») de certains aliments fragiles comme le poisson ou la viande. Mais certains produits comme les yaourts, ou les autres aliments ayant une date limite d’utilisation optimale (DLUO, ou « à consommer de préférence avant le ») peuvent clairement être mangés après la date indiquée. Conclusion : ne jouez pas avec votre santé, mais ne soyez pas des control freaks si vous avez bu du lait à 00 h 01 après la date de péremption.

5. Manger des graines de pastèque

Un peu comme pour les chewing-gums, petits, on avait bien la trouille de manger des graines de pastèque de peur d’avoir un pastéquier qui nous pousse dans le bide. Qu’est-ce qu’on était cons à l’époque… Aujourd’hui, je peux vous rassurer : les graines de pastèques sont très bonnes pour la santé (en mode élimination des toxines, régulation du tube digestif et autres joyeusetés). Leur seul défaut est de provoquer des lésions rénales à cause de l’ammoniaque qu’elles contiennent si vous en mangez de façon excessive (genre 15 kilos). Vous pouvez donc vous faire un petit snack de graines de pastèque frites en toute tranquillité.

6. Faire craquer ses articulations

Shout out à tous les parents qui ont raconté à leurs gosses qu’il ne fallait pas faire craquer ses doigts parce que ça donnait de l’arthrose. Cette info est totalement fausse et de nombreuses expériences l’ont prouvé. Vous pouvez faire un concerto d’index en toute sérénité. Bon, sachez tout de même que faire craquer ses doigts peut provoquer un gonflement des articulations et une réduction de la force de préhension, et que certaines façons de craquer ses doigts peuvent être à l’origine de tendinites. Mais pas plus (ça fait plaisir).

7. Les requins

Alors oui, vous n’allez évidemment pas pouvoir adopter un petit requin en guise d’animal de compagnie, ça risquerait de mal finir. Mais contrairement aux idées reçues à cause de la surmédiatisation des attaques, les requins ne sont pas si dangereux que ça. Déjà, beaucoup sont inoffensifs ou trop petits pour nous faire du mal, même les plus gros comme le requin baleine et le requin pèlerin. Sur 500 espèces, seules 25 sont impliquées dans des attaques (et la majorité ne sont perpétrées que par trois espèces). Et puis sachez que la chance d’être tué par un requin n’est que d’une sur 3,7 millions alors que les chances d’être tué par la grippe sont d’une sur 63. On n’a pas les bons ennemis.

8. Le parachutisme

S’élancer dans le vide peut clairement foutre la chienne et donner l’impression qu’on va mourir. Et pourtant, depuis la création du parachutisme en tandem, il n’y a jamais eu d’accident mortel en France. Alors oui, il y a eu d’autres accidents mortels, notamment liés à de l’imprudence, à de la panique et, très rarement, au matériel, mais ce sont des accidents arrivés en solo. Proportionnellement, les accidents mortels de voiture sont plus fréquents que ceux lors d’un saut en parachute. Vous pouvez donc arrêter de stresser pour avoir offert un saut en parachute à votre grand-mère pour ses 90 ans. Elle va kiffer c’est sûr.

9. Loucher

Je suis désolée de vous l’apprendre, mais votre prof de CE1 vous a menti depuis le début. Il n’y a aucune chance pour que vos yeux restent coincés si vous louchez ou que vous faites les yeux blancs. Ça s’explique tout simplement par le fait que loucher active des muscles autour de l’œil et qu’ils ne peuvent pas rester bloqués. Tout au plus, ils seront un peu fatigués et vous le sentirez un peu, mais ça s’arrête là. Vous pouvez maintenant rattraper le temps perdu et faire les yeux blancs à tous les enfants que vous croiserez dans la rue.

10. Se baigner après avoir mangé

D’après tous les gens de notre entourage, il ne faudrait pas se baigner dans les trois heures qui suivent notre dernier repas, car la digestion entraînerait une augmentation de la chaleur de notre corps, ce qui pourrait engendrer une hydrocution avec la fraîcheur de l’eau. Quelle erreur de les avoir crus. L’augmentation de la température de notre corps n’est pourtant pas assez élevée pour causer une hydrocution. Vous pouvez donc vous enfiler un bon gros rôti avant d’aller barboter : la nage ne sera pas la plus agréable, mais vous n’aurez aucune chance de crever. Par contre, évitez d’entrer dans l’eau après une exposition prolongée au soleil. Ça, ça pourrait vous être fatal (et vous pouvez pas partir maintenant, vous avez encore beaucoup trop de tops Topito à lire).

11. Les métalleux

Non, les métalleux ne sont pas de dangereux anarchistes qui ne pensent qu’à bouffer des souris mortes en dansant dans des greniers, habillés de noir. Ce sont des gens très sympas avec leurs souffrances et leurs désillusions. Ils sont comme nous en fait, arrêtez de changer de trottoir quand vous les croisez, ils ne vous veulent pas de mal.

Méfiez-vous quand même de l’eau qui hiberne, on ne sait jamais, comme il y a des animaux ridicules qui sont super méchants et des animaux mignons qui ne sont pas cools du tout, on ne peut avoir confiance en personne.

Sources : Doctissimo, Destination Santé, Santé Magazine, Wikipédia.

Via Reddit.