De tous les souvenirs du collège et du lycée, les cours d’EPS étaient probablement les pires moments de tous. Les montantes-descendantes en badminton, être choisi en dernier pour les équipes, se changer devant tout le monde dans les vestiaires : que de bons souvenirs ! Avec le déconfinement post-crise sanitaire, de nombreuses choses vont changer dans le monde d’après. Dire qu’une génération d’élèves ne connaîtra probablement pas l’angoisse de la sueur et des chasubles en cours de sport…

1. On va arrêter de boire tous dans la même bouteille

Déjà de base, c’est franchement dégueulasse. Il suffit qu’il y ait un seul mec avec un rhume et toute la classe tousse pendant 10 jours après. Dans le monde d’après, chacun apporte sa gourde et c’est beaucoup mieux comme ça.

2. Fini les chasubles pleins de sueur

Quand le prof d’EPS annonçait qu’on allait faire un match de foot ou de handball, tu priais intérieurement pour te retrouver dans l’équipe des « sans-maillots ». Les joueurs de l’autre équipe, les élèves maudits, étaient obligés de porter des chasubles ou dossards colorés (les deux mots sont terribles). Le prof avait beau jurer qu’ils avaient été lavés, l’odeur de transpi immonde prouvait le contraire. Dans le monde d’après, le seul sport autorisé en EPS est le golf, pour respecter la distanciation sociale, et c’est beaucoup mieux comme ça.

3. Les vestiaires de l'enfer

Tu te souviens des vestiaires de cours de gym ? Mais si tu sais bien, les endroits où on était entassés pour se changer sans aucun respect de l’intimité ! Dans le monde d’après, chaque élève a un vestiaire fermé où il peut se changer et c’est beaucoup mieux comme ça.

4. Les cours de natation

Ah, quel horrible souvenir. Déjà la piscine municipale, c’est le pire endroit sur Terre. Alors si en plus tu dois y aller avec tous les débiles de ta classe de 5ème, c’est juste infernal. Dans le monde d’après, tu n’es plus obligé de dire que tu as tes règles pour être dispensé de piscine, tu peux simplement dire que tu as le Covid et c’est beaucoup mieux comme ça.

5. L'acrosport, enfer sur Terre

Comment ça tu n’apprécies pas te coller à la transpiration de tes camarades dans des positions aussi ridicules que douloureuses ? Spoiler : L’acrosport est le pire sport du cours d’EPS et non, ça ne resserre pas les liens. Clairement pas. Dans le monde d’après, l’acrosport est devenu un sport individuel où tu dois uniquement maintenir une position allongée, et c’est beaucoup mieux comme ça.

6. L'athlétisme

Alors qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? Tu préfères la course de relais, le lancer de javelot ou le saut en hauteur avec atterrissage sur matelas ? Dans tous les cas, les gestes barrières sont bof respectés et on tripote tous les mêmes objets dégueu. Dans le monde d’après, le seul sport autorisé en athlétisme est le saut en longueur. Même s’il faut encore que tu calcules quel pied utiliser pour commencer ta course, c’est beaucoup mieux comme ça.

7. Faire semblant de prendre une douche

On l’a tous déjà fait. Tu as fait semblant de courir pendant tout le cours d’EPS mais dès que le prof avait le dos tourné, tu marchais. Résultat, tu n’as pas beaucoup transpiré et tu sais bien que si tu te dépêches, tu pourras aller manger au self avant la foule. Dans le monde d’après, c’est douche au gel hydroalcoolique obligatoire après chaque séance de sport et c’est beaucoup mieux comme ça (surtout pour le prof du cours d’après qui n’aura pas à sentir les effluves d’adolescents suants).

8. Le ballon de volley

Le volley en EPS était probablement le sport le plus violent. Et vas-y que ça se bouscule, que ça lance des ballons dans la gueule et que la moitié des élèves portent une attelle parce qu’ils se sont retournés le doigt. Dans le monde d’après, pour respecter les gestes barrière, il n’y a plus de ballon. On joue désormais au « Air Volley » et c’est beaucoup mieux comme ça.

9. Les gens qui volent les affaires de sport

Les vestiaires de cours de sport étaient le paradis des voleurs du collège. Baskets, montres et blousons disparaissaient quotidiennement sans qu’aucun prof ne fasse rien. Dans le monde d’après, les masques ffp2 et le gel antibactérien sont devenus la nouvelle cible de ces voleurs juvéniles et c’est beaucoup mieux comme ça (parce que ça coûte quand même moins cher que des Nike).

10. Le prof de sport qui ne fait pas de sport

Il y a plusieurs types de profs d’EPS mais le plus connu de tous est celui qui fume sa clope posé sur une chaise à l’abri pendant que tu cours tes 3x500m en crachant tes poumons sous la pluie. Dans le monde d’après, le prof d’EPS ne peut plus fumer sa clope car il est obligé de porter un masque chirurgical et c’est beaucoup mieux comme ça. Par contre toi, tu cours toujours sous la pluie mdr.

Si tu aimais les cours d’EPS et que pour toi, « collège » rime avec « bons souvenirs », ne viens même pas me parler en fait. Va plutôt parler à la team des socialos de Topito sur Twitter ou Instagram, ça leur fera sûrement plaisir.