Il y a des traditions cheloues autour de l’alcool, il y a les traditions qu’on ne trouve dans un seul pays, et puis il y a bien sûr les trucs cons qu’on continue de faire par tradition… Globalement les traditions ce sont souvent des trucs un peu cons que personne n’a envie de faire mais qu’on se sent tous obligés de suivre. Voici celles qui nous foutent le plus la teu-hon.

1. Passer sous la table pour la galette des rois

Non mais à quel moment on s’est dit « Tiens Josiane, fous le plus jeune de nos 18 mômes sous la table comme ça c’est lui qui va dire à qui c’est qu’on file chaque part de la galette, comme ça c’est sûr que ça soye plus équitable ». Bah écoutez c’est une vieille tradition romaine donc ça fait un moment qu’on a pris de pli. La question c’est comment on fait si l’enfant est plus un bébé mais n’a pas encore tous les pinceaux dans le même bocal* et n’est pas du tout capable de désigner des gens ?

* Cette expression n’existe pas.

Crédits photo (Domaine Public) : Metilsteiner

2. Choisir son roi ou sa reine quand on a la fève

On reste dans le même thématique. Est-ce que c’est pas un tout petit peu l’angoisse ABSOLUE quand ton oncle a trouvé la fève et qu’il te choisit pour faire sa reine alors que t’as 8 ans ? Bon OK c’est pas obligé que ça se passe toujours comme ça mais globalement, c’est rarement l’occasion de tenter un move auprès de ton crush ce bordel.

3. Les catherinettes pour les meufs de plus de 25 toujours pas mariées

Heureusement plus grand monde ne respecte cette tradition complètement sexiste et rétrograde qui consiste ni plus ni moins à shamer les meufs de 25 ans ou plus qui sont encore célibataires ces grosses bolloss. On fête ça le 25 novembre, fête de sainte Catherine d’Alexandrie qui avait le mauvais goût d’être vierge et martyre.

Crédits photo (Domaine Public) : Agence de presse Meurisse

4. S'embrasser à minuit sous un gui pour le nouvel an

Imagine tu te retrouves juste à côté d’un gros tocard pile poil à ce moment-là et du coup obligé de lui rouler une grosse pelle sous un gui alors que non seulement t’es allergique au gui mais qu’en plus le mec en question a de l’herpès vaginal mais directement sur la bouche ? Pour moi ça constitue une raison suffisante de ne jamais fêter le nouvel an.

5. Le bizutage à l'entrée de n'importe quelle école

Dès lors qu’on sait qu’il y a un bizutage, quel qu’il soit, même un truc nul genre inoculer une maladie orpheline aux nouveaux arrivants, ça sent pas bon. Tradition de blaireaux. Et encore, j’adore les blaireaux. Perso, j’ai jamais été rassurée à l’idée que mon chirurgien se balade à poil avec du sang de chèvre et un stéthoscope dans le cul.

6. Devoir aller chercher des oeufs de Pâques comme un bouffon dans le jardin

Est-ce qu’on peut arrêter avec cette tradition ultra humiliante dans laquelle les enfants se voient obligés d’aller fouiller dans les orties, parfois d’aller gratter dans la terre pour aller dénicher des oeufs en chocolat constitués d’huile de palme ? Merci. OUI JE DRAMATISE UN PEU, et alors ?

7. Souffler toutes les bougies d'anniversaire d'un coup alors que tu as un souffle pourri et que tu es à deux doigts de rendre l'âme

Déjà qu’on doit se taper un gâteau dégueulasse dont la seule qualité reposait sur l’aspect désormais détruit pas les 12 bougies plantées sauvagement dans le glaçage, mais en plus faut qu’on se paye une honte intersidérale en soufflant toutes les bougies d’un coup alors que tu fumes deux paquets de clopes par jour (ouais à 12 ans c’est beaucoup, mais t’as commencé en grande section de maternelle).

8. 99 % des jeux de mariage

De la brouette à la jarretière, en passant par la chanson pourrie que tout le monde beugle à tue-tête et au terme de laquelle la mariée doit embrasser tel ou tel convive. Dans l’ensemble, sur le plan traditionnel, la mariée prend grave cher. Et je parle pas de la chanteuse de « Believe ».

Allez ça suffit maintenant.