En France, il y a trois trucs qu’on aime plus que tout au monde : le pain frais, se plaindre et les traditions un peu chiantes. Je ne pourrais même pas compter le nombre de fois où j’ai entendu « oui, c’est chiant, mais c’est comme ça » quand j’étais enfant parce qu’il y a des trucs typiquement français qu’on s’oblige à faire sans trop savoir pourquoi. Venez on abolit les traditions (sauf les baguettes évidemment).

1. La bise, ce rapprochement inutile

La bise a toujours été là et personne ne se posait de question avant la pandémie : on fait la bise et puis c’est tout. Sauf qu’après un an et demi sans bise, on se rend compte que ça ne nous manque pas vraiment. Evidemment, c’est toujours sympa d’embrasser ou de faire une accolade à ses proches, mais est-ce bien nécessaire de partager ses miasmes avec les inconnus qu’on rencontre en soirée ? Pas sûr.

2. La cravate, cet instrument de torture

La cravate, à l’origine croate, a été créée sous Louis XIII au XVIIème siècle. Ça fait presque 400 ans que ce bout de tissu existe et aujourd’hui, la mode a un peu dégénéré. Les gens se sentent obligés d’en porter une pour être élégants mais ça ne marche pas à tous les coups. Entre les cravates à motifs immondes, les noeuds de cravate beaucoup trop relous et les gens qui en portent avec des chemisettes, il serait temps d’arrêter les frais.

3. Manger son repas dans un ordre précis

Il y a sûrement une explication logique à l’ordre classique des repas mais je trouve qu’on y accorde beaucoup trop d’importance. Qu’est-ce que ça peut bien faire si je mange mon fromage en entrée ? Heureusement, certaines personnes se sont affranchies de ces diktats de la société et on peut les voir au McDo manger leur glace avant leurs burgers. C’est ça la liberté.

4. Porter du noir aux enterrements

Un enterrement, c’est forcément triste. On dit au revoir à un être aimé, on s’essuie les yeux dans un mouchoir et on jette une fleur dans un trou : moyen fun. Pourquoi ne pourrait-on pas apporter un peu de gaieté en s’habillant avec des fringues colorées ? Je suis sûre que les morts ne seraient pas offensés.

5. Fêter Noël en famille

Tous les ans, c’est la même chose : on fête Noël en famille et le Nouvel An avec ses amis. Noël en famille, c’est sympa quand on est enfant parce qu’on a plein de cadeaux mais une fois adulte, on n’a plus que la bouffe et l’alcool. Pour plein de gens, les fêtes en famille sont un calvaire et je ne vois pas pourquoi on devrait s’infliger ça. Pourquoi ne pas fêter Noël avec ses potes ? Pensez-y.

6. Les réunions qui pourraient être des mails

En France, on adore faire plein de réunions de travail tout le temps parce que c’est quand même super sympa de se retrouver tous ensemble. Sauf qu’en vrai, pas vraiment. Vu les infos que tu nous as transmises Jean-Michel, 3 lignes de mail auraient suffi.

7. La pêche de loisir, le pire hobby

On parle très souvent de la chasse parce que c’est super dangereux en plus d’être cruel mais la pêche récréative, c’est pas fun non plus. Le but du jeu, c’est d’attraper des poissons en leur perforant la bouche et de les rejeter dans l’eau ensuite. « Allez petit poisson blessé, va souffrir ailleurs et sois content que je te bute pas ! »

8. La Marseillaise comme hymne national

Bon, en vrai c’est pas grave, mais pourquoi garder une chanson aussi violente quand on a des chefs-d’œuvre dans notre répertoire national comme La kiffance de Naps et Coco de Wejdene ?

9. Les lettres de motivation de l'enfer

Tout le monde déteste les lettres de motivation. C’est pénible pour toi de l’écrire, c’est pénible pour les employeurs de les lire et c’est même pénible d’en entendre parler. Alors, pourquoi on continue d’exiger ces lettres de l’enfer ? Personne ne le sait vraiment…

10. La légende du Père-Noël

Chaque année, je dépense 100 balles en Playmobil et voitures télécommandées pour que ce soit un vieux monsieur inventé que les gosses remercient et admirent. C’est quand même un peu facile.

Allez, on abolit tous les traditions en chantant !