Les Vikings n’étaient pas des tendres. Connus pour leurs raids, leur propension à piller et à soumettre leurs ennemis par la force et pour leur côté aventureux, les Vikings se livraient également à des rituels qui aujourd’hui, peuvent paraître quelque peu extrêmes…

1. L'aigle de sang

On commence par un rituel de mort illustré dans la série Vikings (une série qu’on aime tellement qu’on vous a même retrouvé les plus beaux lieux de tournage de Vikings). On installait le condamné avant de lui découper les côtes dans le dos, le long de la colonne vertébrale. Les côtes et la peau étant par la suite étirées vers l’extérieur pour former des sortes d’ailes. On prenait ensuite du sel qu’on venait frotter sur les plaies avant de retirer les poumons pour également les étendre sur les côtés. Et c’est là que la victime mourrait. On raconte que c’est ainsi que succomba le roi Aella de Northumbrie en 867.

Source photo : Giphy

2. Rituel de naissance

Les Vikings, comme tous les peuples vivant durant ces époques anciennes, étaient exposés à une très importante mortalité. La maladie, la famine, le climat, la guerre… Autant de raisons de ne pas vivre bien vieux. Et forcément, les nouveaux-nés étaient les plus exposés. Quand une naissance se produisait, les Vikings avaient donc pour habitude ne pas considérer l’enfant comme une personne avant qu’un rituel ne soit effectué. À condition que le bébé soit en bonne santé. S’il présentait une maladie, on se contentait de l’abandonner pour le laisser mourir. Si le nourrisson était sain, on le posait par terre et le père venait le ramasser pour le placer dans son manteau, le reconnaissant par là comme le sien. Par la suite, on l’aspergeait d’eau, on lui donnait un nom et on lui faisait de magnifiques cadeaux de naissance.

3. Les zombies vikings

Les Vikings pensaient qu’un mort pouvait tout à fait décider de se relever après son trépas pour ensuite aller faire du mal aux vivants. Il devenait ainsi un draugr. Pour se prémunir d’un tel désagrément, on attachait les gros orteils du mort pour l’empêcher de marcher, avant d’enfoncer des clous dans la plante de ses pieds. On avait aussi l’habitude de déplacer la dépouille les pieds en avant pour interdire le défunt de voir où on l’emmenait et donc de retrouver son chemin s’il décidait de faire son retour.

4. Le rituel de mort

Quand un chef viking passait de vie à trépas, un traitement spécial lui était réservé. On disposait son corps dans une tombe pendant 10 jours. Temps nécessaire pour lui coudre de nouveaux habits. On sélectionnait ensuite une esclave pour « partir » avec lui. Elle était saoulée et habillée avec de beaux vêtements. Le navire du défunt étant rempli d’objets divers et variés comme des meubles, des armes, de la nourriture… L’esclave était tuée puis son corps était placé à côté de celui de son maître avant qu’on brûle enfin le navire. Un rituel également visible dans Vikings.

5. Le tuning des dents

Les Vikings aiment prendre soin de leur apparence. Habitués des teintures aux cheveux, ils gravaient aussi des motifs sur leurs dents. Les archéologues ayant étudié ces découvertes affirmant que c’était le seul peuple à se livrer à de telles pratiques. Parfois, les motifs étaient également colorés. Probablement pour susciter la peur chez leurs ennemis.

Source photo : Giphy

6. Le Berserker

Vaillants combattants, les Vikings pouvaient convoquer des créatures mi-homme mi-animal pour livrer bataille. Des espèces de monstres comme le fameux berserker, qui était désigné comme un « ours-homme ». Des guerriers insensibles à la douleur, capable de foncer dans le tas avec une fureur et une violence incroyable. Comment ça fonctionnait ? La personne désignée se terrait tout d’abord dans les bois pour adopter le mode de vie de l’ours. Le but étant de la priver de son humanité. Elle ingérait aussi certains champignons hallucinogènes, se privait de nourriture ou s’exposait à de fortes chaleurs pour entrer en transe et le tour était joué !

Source photo : Giphy

7. Les sacrifices humains

Si ce n’était pas fréquent, les Vikings se livraient aussi à des sacrifices humains. Tous les neufs ans en particulier, ceux de Suède sacrifiaient un homme et huit animaux, tous les jours pendant 9 jours. Les corps étaient suspendus aux arbres afin d’honorer Odin.

8. Les sacrifices d'animaux

Les sacrifices d’animaux pour flatter, remercier et demander une bonne fortune aux dieux étaient plus fréquents. Généralement, on sacrifiait des vaches ou des chevaux. Tous les participants étaient réunis autour de l’animal afin d’être éclaboussés par son sang. On mangeait ensuite la viande en buvant de la bière comme lors de n’importe quel barbecue.

Source photo : Giphy

9. Ils utilisaient leur urine

Dans un épisode de Viking, une reine anglaise urine sur la plaie de Ragnar pour le soulager. Quand bien même ce dernier n’a pas été piqué par une méduse. Dans la réalité, les Vikings faisaient bouillir leur urine avec un champignon spécifique afin d’imbiber par la suite des bandages pour fabriquer des bombes fongiques leur permettant de transporter le feu dans leurs voyages.

10. Le rituel de mariage

Quand ils se mariaient, les Vikings aimaient festoyer mais se livraient aussi à un rituel qui consistait notamment à faire bouillir un peu de sang dans un chaudron. Pratique encore parfois adoptée aujourd’hui en Norvège.

Brutal !

Source : Listverse