Tu viens de passer de longues semaines confiné·e avec tes mômes, et outre le fait que tu avais globalement envie d’être n’importe où sauf enfermé·e chez eux avec toi, t’as essayé de mettre cette fenêtre d’enfermement en famille à profit, histoire que tout ce temps puisse avoir une utilité. Eh bien, c’est raté.

1. Du pain

« Mais si mon chéri, j’ai vu ça sur Insta, on va faire notre pain nous-mêmes et comme ça on pourra manger des tartines de pain frais au petit déjeuner ». Ça, c’était dans ton imaginaire. Dans la réalité, y avait plus de farine nulle part (tu connais maintenant par cœur toutes les pâtisseries sans farine), et quand tu es enfin parvenue à en acheter après avoir fait 4 Franprix et 3 Monoprix, ton merveilleux enfant a déclaré que de toute façon, il préférait manger des Chocapic.

2. N’importe quel truc qui se cuisine en fait

Tu pensais que tu aurais pu lui enfiler une mini-toque, un mini-tablier, un mini-fouet, et hop, roulez jeunesse, vous serez trop instagrammable. Dans la vraie, vie, ton gamin a pété les œufs sur le carrelage de la cuisine, s’est enfilé toute la pâte crue du gâteau quand tu le regardais pas, avant de tout vomir sur tes chaussons.

3. Des collages

Avec des couleurs, des formes, le tout pour faire un joli tableau à accrocher dans sa chambre avec des petits animaux de la jungle, trop mignon tout plein. En vrai il s’est coupé le bout du doigt avec les ciseaux, il a bouffé la colle, et en plus le résultat est super moche.

4. Ses devoirs

Parce que c’est le confinement, pas les vacances, comme l’a rabâché ce cher ministre de l’éducation qui n’a pas dû voir un enfant en vrai depuis qu’il a lui-même quitté la maternelle. Du coup, tu as essayé… sa maîtresse aussi… avec un échec cuisant à la clé.

5. Des activités « ludiques et pédagogiques »

Avec des découpes dans des cartons de livraison afin d’en faire des cabanes ou des châteaux de princesse. Tu avais gardé tous les rouleaux de PQ en te disant à chaque fois « sait-on jamais ça peut servir », mais en vrai ça s’accumule dans un coin et ton divin chérubin est devant Peppa Pig depuis 5 heures.

6. Garder ton calme

Chaque jour, tu te promettais que tu resterais calme, que la journée qui commençait ne pouvait pas être pire que celle de la veille, et chaque jour apportait son lot de surprises, de nouvelles bêtises, de nouveaux craquages. Eh non, tu n’as pas réussi à garder ton calme, pas encore aujourd’hui. Allez c’est pas grave on respire on fait quelques exercices de méditation et tout ira pour le mieux.

7. Avoir des rapports sexuels dignes de ce nom (pas avec ton enfant, attention)

Si certains couples ont vu leur fréquence d’activités sexuelles augmenter avec le confinement (les bâtards), d’autres ont un peu plus galéré. Tout simplement parce qu’il y a bien souvent des enfants qui traînent dans un rayon qui ne respecte résolument pas la distance minimum pour un rapport sexuel non condamnable par la loi.

8. Du sport

Tu avais mis en favori toutes les vidéos YouTube de cours de sport avec enfant, en te disant qu’au moins, il pourrait se défouler et toi aussi. Sauf que le sport, ça chauffe autant la chair de ta chair qu’une huître avant Noël. Nouvel échec.

Et vous, vous avez géré comment votre niveau de survie avec enfant en confinement ?