L’actualité en ce moment est bien triste. Alors qu’on oublie doucement le COVID (qui nous a quand même bien pété les couilles pendant deux ans), le retour à la « vie d’avant » semble encore loin. Bien loin. OUI C’EST TRÈS PESSIMISTE COMME ANALYSE, MAIS ALLUMEZ VOTRE TV ET VOUS VERREZ QUE C’EST PAS TOTALEMENT FAUX. Fin février, Poutine a décidé d’envahir l’Ukraine. De nombreux pays, en désaccord (Dieu merci) avec les décisions du président russe, ont décidé de sanctionner la Russie en guise de représailles. Voici quelques-unes des restrictions et sanctions prises par de nombreux pays contre la Russie.

1. L'Europe suspend la diffusion des médias Sputnik et Russia Today

Le 2 mars 2022, l’Union Européenne a décidé de suspendre la diffusion des médias d’État russes Sputnik (site internet) et Russia Today (une chaîne d’information en continu), sur son territoire. Une restriction qui ne sera levée que si la guerre contre l’Ukraine est avortée et que si la Fédération de Russie cesse de mener des actions de désinformation (ou de manipulation de l’info) via ces supports.

On relève toutefois que Frédéric Taddéï (le saint patron des journalistes/animateurs français) avait déjà pris les devants en quittant son émission « Interdit d’interdire » par solidarité avec la France.

Les contenus en anglais, allemand, français et espagnol des deux médias financés par le pouvoir russe ne seront plus...

Posted by SudOuest.fr on Thursday, March 3, 2022

2. L'UE a exclu sept banques russes du système SWIFT

SWIFT signifie Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (traduisez « société pour la télécommunication financière interbancaire mondiale « .) En gros, cette société de droit privé belge, qui fonctionne désormais comme une organisation internationale, est un système sécurisé de virement bancaire, utilisé par 11 000 institutions financières dans plus de 200 pays. Son rôle : permettre aux banques d’effectuer des transactions de façon sécurisée. Face à la situation en Ukraine, les banques que sont VTB, Bank Otrkitie, Novikombak, Promsvyazbank, Bank Rossiya, Sovcombank et VEB ne pourront plus l’utiliser. Certains considèrent que couper la Russie de ce réseau est une vraie « arme nucléaire financière ».

3. ... et les USA interdisent toutes transactions avec la banque centrale russe

Même logique outre-Atlantique ! Lundi 28 février, les USA ont annoncé l’interdiction (avec effet immédiat) de toute transaction avec la banque centrale russe. L’objectif affiché : immobiliser les actifs que l’institution financière russe détient aux États-Unis. Après cette décision, le rouble (devise russe) s’est effondré au plus bas niveau jamais atteint. Lundi soir, il fallait 119.5 roubles pour 1 dollar : une baisse de 30% environ par rapport au vendredi soir.

4. L'UE a interdit le survol de son territoire et l'accès aux aéroports pour les transporteurs russes

Tout comme les USA, le Canada ou encore la Norvège : les pays membres de l’Union Européenne ont interdit aux transporteurs russes de pénétrer dans leurs espaces aériens. En clair, cela signifie qu’aucun aéronef russe ne peut atterrir, décoller ou survoler le territoire de l’UE (sauf quelques vols humanitaires ou diplomatiques.) Dans cette hausse des tensions, la répartie de « c’est celui qui le dit qui l’est » semble prendre le dessus… La Russie a, à son tour, interdit aux 35 pays européens et au Canada de survoler ses terres. Voilà, on vous laisse imaginer le bordel.

En représailles à la guerre lancée par la Russie contre l' #Ukraine, l'UE a suspendu dimanche toute activité aérienne...

Posted by Voyages d'Affaires on Sunday, February 27, 2022

5. L'UE a gelé les avoirs de Poutine et de son entourage

Au total : ce sont 500 entités russes (dont Poutine lui-même, son chef de la Diplomatie : Sergueï Lavrov, environ 350 députés ou encore des oligarques) qui ont vu leurs avoirs gelés après l’invasion de l’Ukraine. Là encore, il s’agit de frapper directement dans le portefeuille de la Russie. « Geler des avoirs » c’est « immobiliser tous les fonds et actifs financiers détenus par les personnes ciblées, dans l’UE. » Par exemple, les personnes concernées n’ont plus accès à leur compte en banque (persos ou pros) dans l’Union européenne, ne peuvent plus payer ou être payé, créditer une assurance-vie, acheter des actions en bourse, etc. Ils ne peuvent plus non plus tirer profit de leurs biens matériels amassés en France. Bateaux, biens immobiliers ou véhicules peuvent être utilisés « librement » (les bateaux doivent, en revanche, rester dans les eaux territoriales françaises), mais ne peuvent plus être vendus ou loués. Les banques de l’UE auront également interdiction d’accepter des dépôts de citoyens russes de plus de 100 000 euros.

6. L'UE suspend les exportations de « technologies cruciales »

En résumé, cela revient à priver la Russie de composants électroniques et de logiciels pour « pénaliser gravement » son économie. Parmi les interdictions d’exports vers la Russie : des avions, des pièces et équipements de l’industrie aéronautique et spatiale, et des technologies de raffinage pour l’industrie pétrolière.

7. ... exports également suspendus du côté du Canada

Même décision du côté du Canada qui a suspendu ses permis d’exportation pour la Russie à hauteur de 700 millions de dollars canadiens (soit, 487 millions d’euros.) Au secteur aérospatial s’ajoute ici l’industrie minière et les technologies de l’information.

8. V. Poutine et Lavrov (son premier ministre) sont interdits de sol américain

Comme les 27 membres de l’UE, les USA ont ajouté Vladimir Poutine et Lavrov à la liste des responsables russes sanctionnés. Résultat : ils sont désormais interdits de sol américain. Un acte rarissime et très symbolique.

9. Berlin suspend le Nord Stream 2

Le Nord Stream 2, c’est un « gazoduc » ayant pour mission de relier la Russie et l’Allemagne pour alimenter le pays en gaz. Le 22 février, après que Moscou ait reconnu l’indépendance de provinces ukrainiennes pro-russes, le chancelier allemand, Olaf Scholz, a décidé de suspendre l’autorisation. Sans cette dernière, l’infrastructure ne peut tout bonnement pas fonctionner. Finalisée en novembre, elle n’a donc jamais été mise en service.

10. Les Russes et Biélorusses sont exclus des Jeux Paralympiques

C’est ce qu’a annoncé le Comité International Paralympique à la veille du lancement des jeux. Initialement, le CIP avait autorisé les athlètes a participer sous bannière neutre, mais a finalement changé son fusil d’épaule compte tenu de l’implication de leurs pays dans la guerre en Ukraine.

Au-delà des Jeux Paralympiques, de nombreuses compétitions ont pris des décisions similaires : en football, la Russie est exclue du Mondial 2022 et suspendue par la Fifa, plus d’athlètes russes ou biélorusses dans les compétitions de hockey sur glace ou dans les compétitions internationales d’athlétisme, même chose du côté du basket où les clubs russes ont été suspendus en Euroligue et en Eurocoupe.

11. Le Fédération internationale de Judo suspend le titre de président honoraire de Vladimir Poutine

Eh oui ! Le président russe est un judoka accompli, ceinture noire dans la discipline, plus fort encore que Chuk Norris (ce n’est pas une vanne, c’est juste vrai. Poutine porte la ceinture noire neuvième dan : c’est un cran de plus que Walker, Texas Ranger). Président d’honneur (ou honoraire) est un titre honorifique. Il ne donne aucun pouvoir. Dimanche 27 février, la Fédération internationale de judo a annoncé suspendre le statut détenu par Poutine, en réaction à l’invasion de l’Ukraine.

12. Plusieurs sorties de films ont été suspendues en Russie

Disney, Warner et Sony ne sortiront pas leurs films en Russie : une manière pour les studios hollywoodiens de condamner les actions russes en Ukraine. Parmi les longs-métrages qui sont retirés des salles russes : Alerte Rouge de Pixar, The Batman, les animaux fantastiques 3 et Krypto et les super-animaux du côté de Warner Bros, ou encore Morbius pour Sony.

13. La statue de cire de Poutine a été retirée du musée Grévin

ALORS OK, ici, ce n’est pas une sanction à proprement parler MAIS c’est quand même le résultat de la guerre livrée par la Russie. La statue de cire de Poutine était devenue la cible de plusieurs visiteurs du musée Grévin. Six jours après le début de l’invasion russe en Ukraine, elle a donc été retirée. Une décision qui arrange le personnel puisqu’ils avouent ne plus vraiment avoir envie de « passer devant tous les matins, de le recoiffer, de lui refaire une beauté. » COUP DE GRÂCE : pour combler le vide laissé par le président russes, le directeur du musée envisage de remplacer Poutine par… Une statue de Volodymyr Zelensky, le président Ukrainien. AHAHAHAHAHAHAH. CHEH. JPPPPP. MUSÉE GREVIN 1 – 0 POUTINE.

Dans tous les cas, on va tous crever rapport au fait qu’on ne fait rien pour notre planète (bah oui, on n’en parle pas assez, mais le dernier bilan du GIEC fait froid dans le dos les gars), et d’ici à quelques années, les statues du musée Grévin auront toutes fondues à cause de la canicule. Est-ce qu’elles nous manqueront ? Oh ouiiiiiiii bien sûr hihihihi. (Pour la team 1er degré : c’est du sarcasme. On s’en bat clairement les nouilles.)

14. The Witcher et Cyberpunk 2077 ont été retirés de Russie et Biélorussie

CD Projekt RED, le studio polonais responsable de The Witcher et Cyberpunk 2077 (deux gros jeux vidéos) a décidé de rejoindre les sanctions en retirant ces deux jeux de Russie et de Biélorussie. Les ventes physiques et numériques sont donc suspendues dans les deux pays. Les livraisons physiques sont également interrompues pour les produits du groupe. GAME OVER. Au même moment, le vice-Premier ministre ukrainien, Mykhailo Fedorov, appelle Sony et Microsoft à suspendre leurs services liés aux consoles PlayStation et Xbox en Russie… Affaire à suivre.

15. Les chats russes ne peuvent plus participer aux concours félins

Sûrement l’une des plus grosses sanctions prise envers la Russie… L’un des plus gros moyens de pression de l’Europe pour arrêter cette guerre… La Fédération internationale féline bannit… Les chats russes de ses compétitions !« Le conseil d’administration estime qu’il ne peut pas simplement être témoin de ces atrocités et ne rien faire », a déclaré l’organisation dans un communiqué, 8 jours après l’invasion russe en Ukraine. Aucun doute que cette nouvelle a brisé le cœur de Pouti… Ah non, pardon. Il n’a pas de cœur.

16. PornHub n'est plus accessible en Russie

PUTAIN MAIS EN VOILA UNE SANCTION EFFICACE. Vraiment, l’arme la plus redoutable pour décourager Poutine. Le gaz, le fric, le sport et les chats, c’est déjà chiant, mais alors le cul… Pour bien foutre la haine jusqu’au bout, la plateforme pornographique ne se contente pas d’afficher un message d’erreurs pour les utilisateurs russes : elle affiche également un drapeau ukrainien et un message de soutien. AHAHAHAHAHA. Une information à quand même prendre avec du recul : même si la rumeur se répand sur Internet, la plateforme, elle, n’a pas encore confirmé ces dires.

Une liste de sanctions qui pourrait encore grandir au rythme où les actions russes s’intensifient en Ukraine. D’ailleurs, si vous ne pipez rien au conflit, on vous a déjà expliqué ici l’origine des tensions entre les deux États. On en profite quand même pour rappeler que Poutine et la Russie sont deux entités bien différentes, et que la folie d’un homme n’est pas représentative de la mentalité de tous. Dans tous les cas, et même si on est des aficionados de la poilade chez Topito, cette situation nous rend bien triste. Vraiment.

Sources : France Info, Le Figaro (cet article aussi), Le Temps, Libération, Nice matin, Sud Ouest, Le Monde, et Le Parisien.