Si vous avez écouté la dernière allocution de Macron, alors vous avez capté que, parmi les grands perdants des nouvelles annonces, il y a les restaurateurs qui ne pourront pas rouvrir normalement avant le 20 janvier. En plus, ils commencent à se faire lâcher par leurs assureurs qui vont changer leurs contrats pour éviter de les couvrir en cas de pandémie, ce qui les met encore plus en danger. Bref, tout le secteur est dans la merde, et on se demande si notre Président n’a pas un truc contre les restaurateurs. Peut-être que derrière tout cet acharnement, il y a une blessure qui ne s’est pas refermée. On a enquêté, et voici nos hypothèses.

1. On lui a servi un steak haché trop cuit dans un Courtepaille quand il avait 12 ans

Il s’en rappelle comme si c’était hier alors que c’était pas hier. Il était assis avec ses proches, salivant à l’idée de déguster de la viande hachée saignante sur son lit de tiges de pommes de terre frites, quand le drame est arrivé. Le steak était trop cuit et les frites trop molles, sans parler de l’absence de mayonnaise. Emmanuel a passé un repas décevant, et il s’est juré intérieurement qu’il se vengerait un jour. Ce jour est arrivé. Tremblez, restaurateurs.

2. Quand on lui a dit que le cordon bleu c'était dans le menu enfant il a vrillé

En 2017, on avait eu droit à un documentaire sur les coulisses de la campagne présidentielle de Macron. Le plus intéressant dans ce doc, on vous le raconte : le futur Président vient se restaurer dans une aire d’autoroute avec ses équipes. Tout le monde sourit, prêt à passer un bon moment en toute simplicité. Mais lorsque Emmanuel souhaite commander un cordon bleu, on lui rétorque que le cordon bleu fait partie du menu enfant. Coup de massue. L’humiliation est totale. A partir de ce moment, Emmanuel n’a plus jamais été le même. Selon nos sources, il aurait même écrit « restaurateurs » sur sa liste des personnes à abattre. Ça nous glace le sang.

3. Ronald McDonald le terrifie

A vrai dire, le clown jaune et rouge terrifie à peu près 99.9% des Français, mais il se trouve que 99.9% des Français ne sont pas Présidents de la République. Or, Emmanuel Macron, lui, l’est bel et bien. Alors, quand un beau matin il s’est réveillé en sueur après un énième cauchemar dans lequel Ronald le poursuivait avec une tronçonneuse en lui criant : « FINIS TES NUGGETS MANU », Manu a décidé qu’il ferait payer tous les restaurants.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : M.Minderhoud

4. Il a bu son champagne de travers à La Rotonde

Lorsqu’il a célébré sa victoire lors de la Présidentielle de 2017, Emmanuel a organisé un dîner à La Rotonde, le restaurant parisien quelque peu huppé. Tout ça a bien entendu été vu d’un œil mauvais par ses adversaires plus proches du peuple voyant là une preuve de sa bourgeoisie. Mais ils ont tenu leur petite revanche lorsqu’ils ont aperçu le nouveau Président s’étrangler d’une gorgée de Moët & Chandon à travers les fenêtres du restaurant. Macron les a entendus se gausser de son infortune depuis l’extérieur, et, après avoir brisé sa flûte en serrant le point, il a reporté sa haine sur les restaurateurs.

5. Il n'a pas eu le burger mystère qu'il voulait au Burger King

Au Burger King, il existe un concept audacieux : pour 2 euros, on peut demander un burger mystère et ainsi recevoir un burger au hasard parmi une sélection de sandwich qui coûtent normalement environ le double. Lorsque Macron a voulu tenter l’expérience, il s’est mis à prier : « Tout sauf le Big Fish, tout sauf le Big Fish, s’il vous plaît. » Mais, devinez quoi ? On lui a servi un Big Fish. Ce qu’il s’est passé dans sa tête, on vous laisse l’imaginer, mais sachez que ce n’était pas joli joli.

6. Une fois il a voulu payer par carte et le serveur lui a dit "ah non on prend pas la carte en dessous de 15 euros"

L’histoire se serait déroulée dans une petite brasserie du Vieux Port pendant un déplacement du Président à Marseille. Après avoir bu un simple expresso, il aurait souhaité régler la note avec sa carte bleue, mais le gérant du restaurant lui a expliqué qu’il devait payer en liquide pour ce montant. N’ayant pas de monnaie sur lui, Macron s’est retrouvé à faire la plonge pendant 30 minutes pour effacer son ardoise. Lorsqu’il a contemplé ses mains ridées par l’eau savonneuse, il a pris la décision de se venger de toute la profession.

7. Une fois il s'est retrouvé aux chiottes sans PQ

Il y a un an, juste avant que le coronavirus ne s’invite activement dans nos JT puis dans nos vies, la gastro avait encore la cote. Et le Président, humain parmi les humains, n’y a pas échappé. Pris de crampes intestinales en se promenant sur les Champs Elysées, il s’est précipité dans un établissement – dont nous tairons le nom – afin d’en utiliser les commodités. Mais lorsqu’il eut finit son affaire, il se retrouva sans papier toilettes et dut sacrifier sa cravate. Cette pilule-là, il n’a jamais pu l’avaler.

8. Il ne sait jamais combien il doit laisser de pourboire

A chaque fois qu’il règle l’addition au restaurant, Emmanuel Macron est sujet aux mêmes interrogations désagréables : « Est-ce que je dois laisser plus parce que je suis président ? Mais en même temps je vais pas non plus laisser 15 balles pour un café croissant merde. Et si je donne pas assez, le mec ne votera plus jamais pour moi. 100 balles c’est bien comme pourboire, non ? Ça fait pas trop radin ? » Autant de questions qui alimentent sa rancœur contre les restos.

9. Il a détesté le film Ratatouille

Alors qu’il pensait passer un chouette moment devant le film de Pixar en 2007, Macron est sorti furax de la salle de cinéma : « Non mais c’est une honte ! Alors comme ça il y a des rats dans les restaurants parisiens ? Vous allez voir ce que je vais leur faire aux restaurants parisiens moi quand je serai président ! Je vais les démonter les restaurants parisiens ! Et même tous les restaurants de France, ils vont voir ! » Merci Ratatouille, t’as bien foutu la merde.

10. Les restaurateurs ont refusé de mettre des puces 5G dans leurs plats pour qu'il puisse contrôler tous les Français

Et ça, c’est vraiment pas sympa de leur part.

Nous on vous soutient les restaurateurs, et on espère que vous allez tenir le coup.

Si vous voulez vous remémorer les meilleurs moments du discours d’hier soir, allez voir les tweets sur l’allocution de Macron.