Si tu ne peux plus saquer tes frères et sœurs parce qu’ils ont mangé toutes les Danette au chocolat et ne t’ont laissé que celles à la vanille (vraiment à quoi elles servent celle-là ?), alors tu rêves probablement d’être fille ou fils unique. Mais je t’arrête tout de suite : tu as de la chance d’avoir des frères et sœurs, même si tu ne t’en rends pas compte. En réalité, ils sont bons pour ta santé. C’est pas moi qui le dis, c’est la science (ou des magazines pseudo-scientifiques pourris, mais ça compte quand même). Alors sois heureux.se. Au pire si t’en as toujours marre d’eux tu feras des coups de pute à tes frères et sœurs pour te venger du sale coup des Danette.

1. Ils réduisent le risque de développer une sclérose en plaque

Des scientifiques ont remarqué que les gens qui avaient été au contact de leur fratrie au moins jusqu’à l’âge de 6 ans avaient moins de risques de développer une sclérose en plaque à l’âge adulte. Franchement rien que pour ça ça vaut le coup d’avoir partagé ses jouets pendant des années.

2. Ils renforcent ton système immunitaire

En fait, d’une manière générale, quand t’as eu des frères et sœurs et que t’as vécu avec eux, tu as plus de chances d’avoir développé un bon système immunitaire. Toutes les sales maladies qu’ils t’ont refilées quand t’étais petit.e (tu te souviens de cette superbe gastro de Noël ?) ont renforcé tes défenses et font de toi aujourd’hui un champion de l’immunité. Tu peux les remercier.

3. Ils te protègent du stress

Les frères et sœurs te protègent de beaucoup d’émotions négatives, comme le stress, particulièrement dans des périodes délicates comme la séparation des parents. C’est valable surtout pour les petits derniers qui sont un peu plus protégés et se tapent moins de responsabilités que les aînés. De toute façon on sait que le dernier de la fratrie est toujours le meilleur. Si.

4. Les sœurs t'éloignent de la dépression

Des chercheurs ont fait des analyses statistiques et ont montré qu’avoir une sœur, qu’elle soit plus âgée ou plus jeune, diminuait considérablement les risques de faire une dépression. Et, d’une manière générale, avoir un frère ou une sœur qui t’aiment et sont sympa avec toi permet aussi souvent d’échapper à la dépression. Comme quoi, ils ne sont peut-être pas si inutiles que ça…

5. Ils te rendent plus sociable

Tu t’es probablement disputé.e 1 million de fois avec tes frères et sœurs quand tu étais enfant. C’était chiant, mais ça t’a permis de t’améliorer. Eh ouais. En réalité, ça t’a permis de progresser sur le plan social, ce qui est assez bon pour ta santé mentale. Et pour te faire des amis facilement, aussi.

6. Ils prolongent ta vie

Toujours selon la science, avoir de bonnes relations sociales augmente ton espérance de vie. Et, comme je viens de te le dire, tes frères et sœurs t’ont permis d’augmenter tes skills en sociabilité depuis ton plus jeune âge. Du coup, tu leur dois une partie de ton temps de vie. T’y penseras la prochaine fois que tu devras leur trouver un cadeau de Noël : prends un truc bien au lieu de leur refiler des chocolats pas bons.

7. Ils t'empêchent d'avoir une maladie cardiaque

Faire des câlins avec des gens diminue la tension artérielle et peut prévenir de certains problèmes cardiaques. Du coup, si tu es proche de tes frères et sœurs, ils peuvent t’empêcher de finir sur le brancard d’un SAMU rien qu’en te prenant dans leurs bras régulièrement. Bon, après, il faut vouloir leur faire des câlins quoi, et ça c’est pas gagné.

Ils te permettent aussi d’avoir des abdos en béton quand tu ris en revoyant les pires photos de frères et sœurs.

Sources : Caducee, Health.usnews, Sciencedaily, Content.time,