Quelle époque bénie que celle des dessins animés à l’heure du gouter. Des BN, un jus d’orange et les meilleurs programmes de Cartoon Network. Evidemment, le meilleur de tous était Code Lyoko, le dessin-animé français le plus stylé de l’univers. Ce générique de dessin animé était si exceptionnel que je me surprends encore à chanter « Un monde sans dangeeeer » en 2020.

1. C'est une fierté française, un succès international

Code Lyoko, c’est un dessin animé de science-fiction avec un programme informatique qui te propulse dans une autre dimension. C’est quand même autre chose qu’une éponge qui fait des burgers.

2. Personne n'embêtait la meuf aux cheveux roses

Dans ce dessin animé, les gens sont respectueux les uns des autres ce qui est plutôt rare dans les collèges français. Alors déjà, personne ne faisait chier Aelita et ses cheveux roses, une prouesse pour des adolescents. En plus de ça, on n’a jamais vu personne poser de question sur le look androgyne de Odd, ce qui est également étonnant. Plus surprenant encore, Jérémie était considéré comme un enfant comme les autres et non comme l’intello de service, le geek à lunettes ou le loser de la bande. Une belle leçon de vie.

3. Les ados sont super courageux

Ça ne vous a jamais paru étrange que des gamins de 13 ans se baladent dans une usine désaffectée ? Ils sont ensuite transférés dans l’univers de Lyoko grâce à un ordinateur et malgré ça, ils n’ont pas peur et gardent une double-vie pour sauver l’humanité, tranquille.

4. Les meufs sont badass

Yumi est une jeune fille super badass. Cheveux noirs, vêtements noirs, son look est à l’image de sa personnalité. Si c’était un personnage de Brooklyn 99, elle serait Rosa Diaz la femme forte qu’il ne faut pas chercher.

5. Ils ont réussi à rendre le prénom Ulrich cool

Et franchement, c’était pas gagné. En même temps, on a qui d’autre comme Ulrich connus ? Jan Ullrich le cycliste ? Mouais.

6. La musique du générique est mythique

En toute honnêteté, « Un monde sans danger » est un des meilleurs génériques de dessins animés de l’univers. En compétition avec lui, on peut citer celui de la saison 1 de Pokemon, celui de Foot 2 rue et celui de Scooby-Doo évidemment.

7. On a tous rêvé de pouvoir se scanner dans un jeu vidéo un jour

Quand Odd, Yumi et Ulrich sont sur Lyoko, rien n’est plus pareil. Ils ont des costumes et des armes, ils sont super agiles et se battent comme des dieux. Enfant, on rêvait de pouvoir vivre les mêmes aventures grâce à l’ordinateur familial. Malheureusement, aucun virus chopé dans une chaine de mail ne m’a jamais permis de rejoindre Lyoko.

8. La partie en 3D était trop cool

La 3D dans Code Lyoko, c’était le futur de l’époque (il y avait même une animation spéciale Code Lyoko au Futuroscope, c’est dire). Les graphismes étaient très moches mais on s’en fichait parce que c’était les premiers dessins animés en 3D. Alors bien sûr aujourd’hui, il y a des remakes de dessins animés en 3D pour tous les programmes de notre enfance et c’est vraiment très laid.

9. Ulrich et Yumi formaient le plus beau couple

Code Lyoko est un dessin animé d’aventures mais les romances ne passent pas à la trappe. L’adolescence, c’est l’âge des hormones en ébullition et les personnages fricotent tous les uns avec les autres pendant toute la série. La romance la plus mignonne est probablement celle entre Jérémie et Aelita mais la tension entre Ulrich et Yumi étaient la plus palpable. Les deux ados se cherchent pendant de nombreux épisodes, ils s’aiment mais n’osent pas se l’avouer jusqu’à l’épisode 22 où ils finissent par s’embrasser.

10. C'est quand même un bébé matrix pour enfant et c'est cool

Code Lyoko, c’est comme Matrix sans les pilules et sans Keanu Reeves. Tout le reste y est : de l’informatique, du hacking, une dimension alternative, un monde virtuel et des machines qui dominent le monde. D’ailleurs, quand on change 5 lettres à LYOKO et qu’on en rajoute 2, ça donne MATRICE.

Elle est loin l’époque de la sortie d’école à 16h et des choco BN… Heureusement qu’on va pouvoir regarder Code Lyoko sur Netflix.