Ils vivent à l’opposé de la Bretagne, ils n’ont pas le même climat, ils ne sont pas aussi populaires… les Alsaciens semblent a priori différents des Bretons. A priori oui, parce qu’en réalité, les Alsaciens ont tout piqué aux Bretons. Moi-même quand je m’en suis rendu compte je suis tombé de ma chaise, et comme c’était une chaise d’arbitre de tennis je me suis fracturé les avant-bras. Mais malgré tout je tenais à vous faire partager mes découvertes :

1. Les Alsaciens ont développé leur propre variant du Covid pour faire comme les Bretons

On avait parlé il y a quelques mois des variants régionaux du Covid-19, et il se trouve que les Bretons ont été les premiers à développer le leur. Bon, ils nous ont déjà un peu piqué l’idée, mais pourquoi pas. Mais maintenant, voilà que les Alsaciens s’y mettent aussi, et je suis à peu près sûr qu’ils ont fait de l’espionnage industriel pour copier la recette bretonne et l’adapter à leur territoire. C’est fourbe, très fourbe.

2. Ils ont des noms de communes imprononçables comme les Bretons

La Bretagne : Inzinzac-Lochrist, Ploudalmezeau, Plougoumelen, Plounevez-lochrist, Planguenoual, Lanhouarneau…

L’Alsace : Niederschaeffolsheim, Mittelschaeffolsheim, Schwindratzheim et encore plein de villes au nom imprononçable.

Ils ont voulu copier mais en encore plus compliqué, c’est sûr.

3. Ils ont aussi voulu faire leur propre Cola

Breizh Cola : premier cola français alternatif lancé en 2002.

Elsass Cola : cola alsacien lancé en 2004.

Dur dur le plagiat…

4. Les noms de leurs spécialités culinaires ressembles étrangement aux noms des villes de Bretagne

Le Kougelhof, par exemple, on sent que c’est un truc qu’a ramené un jour un Breton en vacances dans l’Est. Il s’est fait tomber dessus par 3 Alsaciens qui lui ont volé sa recette avant de jeter son corps dans le Rhin. C’est ma théorie en tout cas.

Crédits photo (CC BY 2.5) : No machine-readable author provided. Vargenau assumed (based on copyright claims).

5. Ils étaient jaloux des bigoudènes alors ils ont inventé leur propre coiffe cheloue

« Et puis pour pas se faire choper, nous, on va faire une coiffe noire ». Eh ben c’est raté, parce que nous on a tout de suite compris le subterfuge.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : XIIIfromTOKYO
Crédits photo (Domaine Public) : attributed to Adolphe Braun (1812–1877)

6. Ils parlent un langage que le Français moyen ne comprend pas

Les Bretons aiment parler le breton pour qu’aucun étranger ne les comprenne. Les Alsaciens, c’est pareil, sauf qu’ils n’étaient pas inspirés pour créer leur propre langue alors ils ont pris l’allemand.

7. Ils font croire que le prénom Katel est alsacien alors qu'il est évidemment breton

Est-ce qu’on peut parler d’appropriation culturelle ? Je pense que oui.

8. La flammekueche c'est une crêpe trop cuite

Que quelqu’un apprenne la vraie recette de la pâte à crêpe aux Alsaciens par pitié. Quoique, après ils vont dire que ça leur appartient, on les connaît…

9. Ils enlaidissent leurs paysages avec des maisons moches, exactement comme en Bretagne

Et c’est pas moi qui l’ai inventé, non, c’est Breizh-info (je vous mets l’article ci-dessous). Apparemment, ils aiment construire des maisons cubiques avec des toits plats pour renier leur propre culture (qu’ils ont volée à la Bretagne, rappelons-le).

10. ILS ONT MÊME PIQUÉ LES MENHIRS

Non mais ça va trop loin là. On dirait ton voisin de classe au collège à qui tu disais « Ok tu peux copier mais fais en sorte que ça ne se voie pas trop » et au final il repompait toutes tes phrases au mot près. Franchement ça se fait pas.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Pethrus

Bon allez, on va pas rester en mauvais termes alors pour me faire pardonner, voici les meilleures spécialités alsaciennes et les plus beaux villages d’Alsace. Mais si vous voulez toujours me pourrir, choisissez au moins des insultes alsaciennes.