Vous venez de débarquer à Strasbourg, pour une semaine ou pour la vie, et vous voulez vous construire un réseau ? Rien de tel que de connaître les bons mots-clés. Quelques insultes de derrière les fagots pour avoir du répondant. Le vocabulaire alsacien regorge d’insultes hyper recherchées et parfois très violentes…

1. Sürkrütbrauj

« Jus de choucroute ». Quand la gastronomie s’invite dans les insultes, c’est forcément savoureux !

Source photo : Giphy

2. Àltmànnermäliker

« Trayeuse de vieillard ». Voilà qui fait mal ! On l’utilise en général pour désigner quelqu’un qui entend profiter de la situation pour y gagner quelque chose.

3. Krèmbelfécker

« Baiseur de foutoir ». Violent !

Source photo : Giphy

4. Üssgedregeldi pizza frotz

« Face de pizza desséchée ». Alors que face de pizza tout court pourrait presque sonner comme un compliment.

5. Beleidigdi Lèwerwùrscht

« Saucisse de foie vexée ». Et justement, vexé.e, il y a de quoi l’être quand on est la cible de telles attaques.

6. Làckschuewéscher

« Branleur de chaussure cirée ». Le tout est d’arriver à le prononcer !

Source photo : Giphy

7. Lochschwöjer

« Beau-frère par le trou ». Imaginez que vous n’aimez pas du tout votre beau-frère…

8. Dàpéteschiesser

« Chieur de papier-peint ». Elle est étrange celle-là…

Source photo : Giphy

9. Schofseckel

« Bite de mouton ». On l’utilise pour qualifier quelqu’un d’imbécile avec la nette intention de le blesser.

10. Grùmmbéreschéledsuppfresser

« Bouffeur de soupe d’épluchures ». Tout ça parce qu’on ne veut rien gaspiller !

Source photo : Giphy

Et pour plus d’amour de nos régions on a aussi les meilleures insultes en breton. Et pour plus d’amour de l’Europe on a les meilleurs insultes espagnoles. Et pour plus d’amour du reste du monde, on a aussi les meilleures insultes en chinois.