A l’instar de MC Solaar je me dois de vous rappeler que les temps changent. Et avec les temps, les noms. Ainsi la plupart des villes de France n’ont pas toujours eu les blases qu’elles ont maintenant. On prend notre loupe et on regarde ça de plus près.

1. Franciscopolis pour Le Havre

Littéralement ça voulait dire « la ville de François », on pouvait aussi dire « Ville Françoise » mais ça claque un peu moins. Ce nom donné à la ville en 1517 s’explique tout simplement par le fait que François Ier y a bâti un des premiers grands ports. Voilà. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, même un canard du Havre.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Ville du Havre

2. Rotomagus pour Rouen

Quand les Gallo-romains partaient en vacances à Rouen ils parlaient alors de Rotomagus (ou Rothomagus quand ils voulaient flamber un peu). Ce nom viendrait possiblement de « magos » qui voulait dire « marché » en celte. Le truc marrant à retenir c’est que la ville était alors la capitale des Véliocasses, un peuple gaulois qui détient lui aussi un nom on ne peut plus rigolo.

Crédits photo (Domaine Public) : Camille Pissarro

3. Tolosa pour Toulouse

Déjà un peu plus proche du nom qu’on connaît aujourd’hui. Il semblerait qu’il remonte au IIe siècle av. J.-C., c’est du moins ce que révèlent les écrits antiques mais difficile de savoir si l’origine est celte ou ibérique. Sa transformation en Toulouse est le résultat de la prononciation des habitants.

4. Nikaia pour Nice

Comment ça envoie du pâté pour une ville qui se tape Christian Estrosi en maire. En effet, le mot venait alors du grec et signifiait « la victorieuse ». En revanche on sait pas trop à quelle victoire ça fait référence donc un peu bullshit ce blase si vous voulez mon avis.

Si vous ne voulez pas mon avis, appuyez sur la touche étoile.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Hgp01

5. Lugdunum pour Lyon

Oui. OK. Mais. Pourquoi.

Eh bien c’est très simple Jamy (crosspost de ce top avec l’univers de C’est par sorcier, accrochez-vous). Lugdunum vient du mot « dunum » qui veut dire la colline (qui veut dire aussi, ville casse-couille pour les cyclistes) et « lug » qui veut dire le soleil. Disons dans l’ensemble que ça veut dire la colline à la lumière. Pour une capitale du gratton, la ville se la pétait déjà pas mal.

6. Massilia pour Marseille

Bon alors là on peut dire qu’il y a du changement. D’abord Massilia en 45 av. J.-C., puis Marcelie au XIIe siècle puis Marsseille au XIIIe siècle (ça fait mal aux yeux cette orthographe de fennec médiéval).

L'ASMR MARSEILLAIS

On s'y croirait c'est bluffant !

Posted by Topito on Monday, September 23, 2019

7. Lutèce pour Paris

OK celui-là vous le connaissiez certainement pour la simple et bonne raison qu’on a tous déjà lu un tome d’Astérix. Mais savez-vous d’où vient l’appellation Lutèce ? De la boue, ni plus ni moins. Luta, ça veut dire « boue » en latin. Et les habitants de cette charmante petite ville s’appelant les Parisii on a plutôt gardé Paris. Tout cela n’explique en rien pourquoi le café en terrasse s’y vend à plus de 2.5 €.

8. Condevincnum pour Nantes

Hyper stylax comme nom (qui veut dire soit dit en passant « confluent ») mais très éloigné du nom actuel. En fait la ville était alors habitée par les Namnètes, un peuple gaulois. Et comme ils étaient sympas on a renommé la ville en se basant sur leur nom.

Je rigole, je sais pas s’ils étaient vraiment sympa je les connais pas et j’étais pas née à l’époque.

Crédits photo (CC BY 3.0) : This photo was taken by Eusebius (Guillaume Piolle).Feel free to reuse it, but always credit me as the author as specified below.

9. Argentorate pour Starsbourg

Oui. Je sais que vous êtes sous le choc mais c’est pourtant la vérité vraie. C’est bien son nom antique en 40 av. J.-C. Et ça vous ne pourrez rien y changer.

10. Monte pestellario pour Montpellier

Celui-là vous auriez pu le deviner puisque c’est juste la version latinisée du même nom qu’on connaît bien. Comme on s’en doute « monte » renvoie à la colline et « pastell » aux plantes (et ceux qui ne s’en doutaient pas sont des cons).

Tu sais que tu viens de Montpellier quand...

Le 34 représente !

Posted by Topito on Friday, November 30, 2018

11. Burdigala pour Bordeaux

Sous ses airs de Paris 2, n’oublions pas que Bordeaux est avant out une ville située sur des marais. C’est d’ailleurs ce que signifie « gala ». Quant à « Burd », cela signifie « abri » et montre donc qu’à Bordeaux on est à l’abri des marais.

MAIS PAS A L’ABRI DE SE MARRER !!!!!!!!!!!!!!

(retrouvez moi tous les soirs en live sur les copains d’avant).

12. Insula pour Lille

WHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ? Vous voulez dire qu’en fait Lille vient de l’île ? Bah ouais mon p’tit pote (c’est le point 12 on peut commencer les familiarités). En fait la ville a été construite à côté d’une île donc on s’est dit « ouais Bernard (nous sommes alors en 1104 et le prénom Bernard est très courant) j’me disais, vue qu’on est pas loin d’une île sur la Deûle, on n’a qu’à dire qu’ici ça s’appelle Insula, et puis après plus tard si les gens ont envie de l’appeler Lille ça les regarde ».

Crédits photo : Topito

13. Nanciaco pour Nancy

Mais nan !

Mais si !

Nan !

Si !

J’adore cette vanne.

Crédits photo (Domaine Public) : L’auteur n’a pas pu être identifié automatiquement. Il est supposé qu'il s'agit de : Maitre pecho~commonswiki (étant donné la revendication de droit d’auteur).

Mouaif, moi je leur préfèrerai toujours les noms de villes marrants.