Phénomène longtemps resté inexpliqué, les aurores boréales ont suscité de nombreuses légendes chez les peuples qui en étaient témoins. Heureuses ou menaçantes, ces histoires participent encore aujourd’hui à la magie qui entoure ces manifestations célestes aussi rares qu’éphémères.

1. Les lumières du Ragnarök… la fin du monde viking

Les vikings aussi ont leur Nostradamus et leur fin du monde annoncée. Un gros bordel appelé Ragnarök au cours duquel Odin doit livrer bataille avec, à ses côtés, les plus grands guerriers du Valhalla, ainsi que les célèbres valkyries. D’ailleurs, les aurores boréales ne seraient rien d’autre que le reflet des armures de ces guerrières chevauchant leur monture à l’assaut de l’ennemi ! C’est pas con, même si d’autres versions évoquent dans le désordre : le dernier souffle des soldats morts l’épée à la main, ou encore, le pont arc-en-ciel qui menait les guerriers tombés au combat vers leur dernière demeure.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : Nina-no

2. S’accoupler pendant une aurore boréale aiderait à tomber enceinte

Lors d’un voyage en Laponie, l’hôtel où je me trouvais était rempli de couples japonais qui, bizarrement, sortaient toutes les nuits en quête d’aurores boréales. Leur motivation était bluffante, surtout qu’ils rentraient bredouilles chaque soir… la queue entre les jambes. Selon une légende japonaise, faire l’amour après avoir vu une aurore boréale augmenterait en effet les chances d’avoir un enfant.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : This illustration was made by Samuel Blanc.

3. Les aurores boréales et les bébés qui louchent

En Irlande, même à jeun, on n’a pas toujours les yeux en face des trous, notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer les aurores boréales. Selon certaines croyances, ces dernières soulageraient les douleurs lors d’un accouchement presque aussi efficacement qu’une péridurale, mais en laissant moins de trace ! Par contre, les femmes enceintes doivent à tout prix éviter de les regarder sous peine de donner naissance à un bébé qui louche !

Crédits photo (Domaine Public) : NASA (Crew of STS-39)(Original téléversé par Seth Ilys sur Wikipédia anglais.)

4. La queue des renards de feu

Les Finlandais appellent les aurores boréales des « revontulets », c’est-à-dire des « renards de feu ». C’est en courant comme des fous le long des cimes des hautes montagnes arctiques que ces créatures célestes illumineraient le ciel. Leur course soulèveraient des flocons qui, en retombant, reflétaient la lumière de la lune et donnaient vie aux aurores boréales.

Crédits photo (Domaine Public) : Conti

5. Des apparitions bien prise de tête

Pour les Samis, un peuple autochtone qui vit en Laponie et dans certaines régions de Scandinavie, les aurores boréales seraient de mauvais augures. Comme les vikings, ils considèrent que ces dernières sont composées des âmes de leurs défunts et qu’il vaut mieux ne pas trop les faire chier… au risque d’y laisser la tête. Les aurores seraient en effet capables de fondre sur les vivants pour leur trancher la gorge. De quoi inciter les Samis à rester chez eux certaines nuits d’aurore boréale.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Harvey Barrison from Massapequa, NY, USA

6. Un moyen de communiquer avec les défunts

Plus fort que le réseau 5G, les aurores boréales permettraient selon certaines tribus amérindiennes et esquimaudes, d’entrer en contact avec leurs ancêtres. Celles-ci émettraient de subtils sifflements auxquels les hommes doivent répondre en chuchotant. Et si les chiens se mettent à aboyer à leur vue, c’est forcément qu’ils ont reconnu un de leurs anciens maîtres.

Crédits photo (Domaine Public) : United States Air Force photo by Senior Airman Joshua Strang

7. Des luges magiques lors de mariages au Paradis

Pour les Estoniens, les aurores boréales seraient des luges utilisées au Paradis pour transporter les invités d’un immense mariage. Un moyen de transport nettement plus classe qu’une banale voiture de collection, ou qu’une calèche tirée par deux bourricots.

Crédits photo (CC BY 4.0) : M. Palmroth, M. Grandin, M. Helin, P. Koski, A. Oksanen, M. A. Glad, R. Valonen, K. Saari, E. Bruus, J. Norberg, A. Viljanen, K. Kauristie, P. T. Verronen

8. Des présages sanglants

Il arrive que les aurores boréales apparaissent en Europe. Elles emplissent alors le ciel d’une couleur rouge sang que les populations d’antan interprétaient comme un mauvais présage. Ainsi, à la fin du 18e siècle, quelques semaines avant le début de la Révolution française, une aurore d’un rouge vif fut aperçue en Angleterre et en Écosse. Des témoins assurèrent également avoir entendu d’immenses armées s’affronter dans les cieux. On connaît la suite.

Crédits photo (Domaine Public) : NASA, ESA & John T. Clarke (Univ. of Michigan)

9. La promesse d’une pêche miraculeuse

Et si tout ce bazar que l’on aperçoit parfois dans le ciel la nuit n’était en réalité que le reflet de gigantesques bancs de harengs venus se dégourdir les écailles dans les eaux voisines ? C’est en tout cas, ce que certains pêcheurs suédois s’amusent à penser, avec la promesse d’une pêche miraculeuse en guise de récompense.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Sander van der Wel from Netherlands

10. La danse des vieilles filles du Paradis

En Norvège, une légende raconte que ce sont les vieilles filles du Paradis qui, en dansant, créeraient les aurores boréales afin de saluer les vivants restés sur Terre. Une boum organisée entre vieilles filles, avec une boule à facettes de fou, ça envoie clairement du rêve !

Crédits photo (Creative Commons) : The original uploader was 14jbella at English Wikipedia.

Vous pouvez aussi aller voir les phénomènes naturels les plus incroyables et les phénomènes naturels les plus rares expliqués, parce que c’est bien aussi de comprendre pourquoi ça arrive.